Les Ecuries du Pato : Bienvenue au club 1

Publié le par helene33660

Bienvenue au club

- Maman, demande Rémi, assis devant sa tablette, alors que sa mère prépare le petit déjeuner, as-tu décidé quelles activités nous allons faire pendant les stages d’été ? Ferons- nous du polo comme l’an dernier ?

- Non ! répond Madame Lecuyer, je pense que cela ne sera pas possible, l’activité n’a pas plu à tous les cavaliers.

Rémi et Alex, son frère ainé, échangent par-dessus leurs bols de céréales des regards consternés.

- Allez, dit Diego le moniteur, ne faites pas cette tête là. De toute façon, Margaux et moi n’allons pas rester sans rien faire. Votre maman ne vous a rien dit ?

- Non, s’écrie Thildou. Vous êtes surs de ne plus vouloir jouer au polo ? C’était si bien !

- Je sais, l’interrompt sa maman, mais cette année, nous voudrions innover un peu et nous lancer …

- Pourquoi pas dans le poney games ? propose soudain Rémi levant les yeux de son écran. Ça serait trop cool avec ma Kéloïa.

- Non, non s’exclame Madame Lecuyer. En fait, j’ai pensé au horse ball. J’ai assisté le mois dernier à une démonstration et cela m’a beaucoup plu. Diego en a déjà fait. Allez l’aider à ranger la sellerie, il vous racontera. Pendant ce temps, Papa et moi recevrons mon amie d’enfance, Babette qui a un service à me demander.

Le club de Madame Lecuyer est magnifique. Elle y vit depuis 5 ans avec Fred son mari, cavalier professionnel et les trois enfants qu’ils ont eus ensemble : Alexandre, dit Alex âgé de 11 ans ; Rémi et Mathide les jumeaux 10 ans.

- Il y a longtemps que l’on n’a pas vu Babette ! s’exclame Rémi, curieux. Viendra t- elle avec Paola ?

- Babette est une grande voyageuse dit Madame Lecuyer. Elle désire repartir en Amérique du Sud, mais ne sait à qui confier sa fille. Votre papa et moi allons lui proposer de l’accueillir ici, au club. D’un côté, Paola a le même âge que vous et ne devrait pas se sentir perdue, de l’autre, Babette est mon amie et elle a besoin de moi… Il y a 20 ans, c’est moi qui ai eu besoin de son soutien, et elle m’a rendu bien service.

- Est-ce que Paola va rester longtemps ? l’interrompt Thildou.

- Surement quelques mois. Vous pourrez être dans la même reprise puisqu’elle possède son galop 3.

- Tout comme moi ! s’écrie la douce Thidou. Je suis sure qu’elle deviendra ma copine. J’espère qu’elle a hâte de nous voir.

  • Justement, coupe Diego Madame Caballero (Babette) pense que Paola sera mieux ici, avec vous tous que seule chez ses grands parents.

Les enfants sont intrigués. Ils connaissent peu Paola et Babette. Ils savent que leur mère et son amie ont beaucoup voyagé autrefois. Pour satisfaire leur passion de l’équitation, elles ont visité l’Australie, l’Argentine, la Mongolie… tous ces pays où le cheval est roi. Margaux a ramené de ses longs voyages un lasso et des photos exposés dans le club house qu’elle a aménagé années après années tandis que Babette reprenait la route, le sac sur le dos. C’est entre deux frontières qu’elle lui a demandé d’être la marraine de sa fille, un bébé qu’elle voulait pour elle seule, a-t-elle expliqué, évitant ainsi de parler du père.

- A quoi ressemble cette nouvelle cavalière ? Est ce qu’elle viendra avec son propre cheval ? demande Remi curieux.

- Non, réplique Monsieur Lecuyer qui vient d’entrer, un licol jeté sur son épaule. Paola montera nos poneys. Au fait, votre reprise débute ans 30 minutes.

Aussitôt les enfants se ruèrent vers les écuries. Jamais une reprise n’a été préparée avec autant de sérieux. Les enfants ont rejoint les box où les attendent calmement les poneys. Alex, très organisé passe par la sellerie prendre sa boite de pansage. Thildou qui le suit, chantonne en emportant un licol. Elle aime la nouvelle sellerie, aménagée par Diego, charpentier à ces heures. Elle hume sans cesse les odeurs de cuir et de bois.

  • Thildou ! c’est l’heure de brosser nos poneys, s’écrie Rémi, Ne traine pas tant et ramène moi des brosses.

Rémi adore commander sa jumelle. Il répète souvent qu’il est sorti de ventre de leur mère le premier. A ce titre, il prétend être l’ainé des deux.

  • Porte toi-même ton matériel l’interrompt Alex qui ne comprend pas pourquoi Thildou lui obéit sans rien dire.
  • J’ai fini ! s’écrie t-il . Allons chercher nos selles et nos filets.

Diego sort alors de la sellerie, les bras charger de tapis… C’est lui qui dirigera la reprise.

- Dépêchez- vous. Je vous donne 5 minutes pour être à cheval dans la carrière.

La nouvelle carrière est vaste. Longue de 60 m et large de 20m, elle vient d’être redessinée par Fred, qui avait exigé un sol souple et amortissant pour ses chevaux de grand prix.

- « Comment exiger d’eux le meilleur d’eux- mêmes, s’ils n’ont pas le maximum de confort » avait-il coutume de dire d’un ton sévère.

Les jeunes cavaliers adorent travailler dans cette carrière de sable Toubin Clément d’autant plus confortable que le soleil brille.

Publié dans Les Ecuries du Pato

Commenter cet article