si le horse ball était une passion : Nathan FABRE

Publié le par helene33660

si le horse ball était une passion : Nathan FABRE

Si le horse ball était une passion, avec Nathan FABRE

Il est des joueurs et des joueuses de horse ball dont on parle peu. Je vous propose de les découvrir à travers cette série d’interview.

Aujourd’hui, je remercie vivement Nathan Fabre, qui a accepté de répondre à mes questions. Nathan vient d’être sélectionné en Equipe de France des moins de 21 ans, avec sa jument Elo Lily.


Bonjour, peux-tu décrire ton parcours équestre?
J'ai commencé l'équitation et le horse Ball à l'âge de 4ans, au centre équestre de mon père, Frédéric Fabre, à "La Cavale" qui se situe à Saint Victor de Chrétienville (27).
J'ai fait beaucoup de complet étant plus jeune avant de me consacrer totalement dans le horse Ball, à partir de 2011.
J’ai commencé le horse Ball en moustique, puis en poussin, benjamin, minime, cadet, junior et je joue maintenant depuis 4ans en amateur élite (3ème catégorie française)

Quel est le poney qui t'a le plus marqué ? Qu'avait il de spécial? Comment l’avais-tu rencontré ? Est ce qu’il t’appartenait ? Qu’est il devenu ?
Le poney m'ayant le plus marqué s'appelait Léon, c'est un pur sang arabe.
Ce qu'il y avait de spécial dans ce poney, c'est le lien qui nous unissait. Nous nous faisions tous deux confiance et formions un vrai couple ce qui nous a permis d'aller au haut niveau dans les catégorie jeunes (2ans en cadet élits avec une place de réserviste en Equipe de France en 2010 puis en 2011, une place de titulaire et de capitaine en Equipe de France lors des Championnat d'Europe à Jaszkowo en Pologne).


J’ai eu la chance d'avoir ce poney grâce à Jean- François Bourdon (moniteur à Hauteville sur Mer dans la Manche) qui en 2010 a décidé de monter une équipe cadets de haut niveau. Il a appelé mon père, pour que je vienne jouer dans son club et m’a proposé de prendre ce poney qui n'avait encore jamais fait de horse ball.

Le poney ne m'appartenait pas, je l'avais juste en prêt, aujourd'hui Léon est dans le sud sous les ordres d'une jeunes cadette.

Quel est ton plus beau souvenir en poney ?

Mon plus beau souvenir à poney est sans aucun doute, les Championnats d'Europe en Pologne. Porter le maillot de l'Equipe de France, le brassard de capitaine et entendre la marseillaise retentir pour soi, restera sans aucun doute l'un de mes plus beaux souvenirs.

Qui montes- tu cette saison? Est-ce que le cheval t’appartient ?

Cette saison je monte ma jument Elo Lily dont je suis le propriétaire depuis 4ans.

Comment s’est passée la transition poney- cheval ?

La transition s’est très bien passée, car j'ai eu la chance de tomber sur une jument exceptionnelle qui aime le horse ball presque autant que moi Ahah. Je ne pensais pas retrouver aussi vite une relation fusionnelle après celle que j’ai eu avec mon poney, et pourtant ma jument et moi ne faisons vraiment qu'un. Je lui fais confiance et elle aussi. C'est vraiment super de jouer dans ces conditions.

Quel est le poney ou le cheval que tu rêverais de monter ?
Honnêtement, je n'ai pas envie de monter un autre Cheval que ma jument. C'est vraiment une relation particulière que je n'aurais sans doute jamais Avec un autre cheval.

Quelle est la plus belle compétition à laquelle tu aies participé ?

La plus belle compétition est bien sur les Championnats d'Europe, pour le cadre, l'ambiance, le niveau de jeu et bien sur la fierté que cela procure.

Quel est ton horse balleur préféré ? Celui à qui aimerais- tu ressembler…Pourquoi ?

Si je devais n'en choisir qu'un, je dirais que mon modèle est Benoit Lévêque qui joue à Arles et qui est l'un des meilleurs joueurs au monde depuis plusieurs années. Mais en réalité, je m'inspire de beaucoup de joueurs. Le fait de prendre les points forts de plusieurs joueurs m'aidera, j'espère, à atteindre un jour leur niveau.

Comment arrives-tu à lier équitation de haut niveau et école? En quelle classe es–tu ?

Je viens de terminer ma deuxième année de DUT techniques de commercialisation à l'IUT de Lisieux.
J'arrive à associer études et horse ball à un haut niveau, grâce à mes profs qui comprennent l'importance que ce sport a pour moi. Ils ne me mettent pas de bâtons dans les roues lorsque je dois louper un vendredi ou même un jeudi. A moi ensuite de rattraper mes cours pour ne pas être en retard, c'est le deal.

Aimerais-tu rajouter quelque chose?

Si j’avais quelque chose à rajouter, je dirais que le horse ball est un sport qui mérite d'être connu et que plusieurs personnes comme vous avec votre roman et vos interview, font de leur mieux pour y contribuer. Je rajouterais pour les jeunes horse-balleurs qui liront peut être cette interview, que le horse ball est avant tout un sport équestre et que l'équitation classique joue un rôle primordial pour arriver au haut niveau. Il ne faut donc pas le négliger et qu'ils se fassent plaisir à jouer et à monter à cheval !

Merci beaucoup Nathan pour ta disponibilité. Que le horse ball continue à te faire rêver…

www.ecuriesdupato.over-blog.com

https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato

#horseball, #nathanfabre,#equipedefrance,#elolilly, #pato, #ecuriesdupato,

Publié dans vive le sport

Commenter cet article