Arthur SCHWOB, joueur talentueux d'Agon

Publié le par helene33660

Arthur SCHWOB,   joueur talentueux d'Agon
Arthur SCHWOB,   joueur talentueux d'Agon
Arthur SCHWOB,   joueur talentueux d'Agon

Arthur SCHWOB

Si le horse ball était une passion, avec Arthur SCHWOB

Arthur est un jeune joueur, qui monte, qui monte…. Je le remercie vivement d’avoir répondu à mes questions, toujours avec tact et délicatesse.

Bonjour Arthur, peux-tu décrire ton parcours équestre?

J’ai commencé l'équitation à 5 ans dans un centre équestre. Comme la plupart d'entre nous, j'ai fait de l'équitation classique jusqu'à ce que je découvre le horse-ball, que j'ai commencé en 2001.

Quel est le poney qui t'a le plus marqué ? Qu’est il devenu ?

Le cheval qui m'a le plus marqué, c'est un poney que j'ai monté lors de ma dernière année de cadet qui s'appelle Jaly. Il avait la vitesse, la maniabilité, l'impact en défense, tout ce qu'il faut pour un bon cheval de horse-ball. C'est Nadine Lypca (club hippique à barneville) qui me l'avait trouvé. Je l'avais en demi-pension, mais il y avait pratiquement que moi qui m'en occupais. Aujourd’hui, Jaly est toujours au club à Barneville

Quels sont tes plus beaux souvenirs équestres ?

Ils sont nombreux, surtout au horse-ball. Les années à Lamotte jeunes sont des très bons souvenirs tout comme le Championnat d'Europe Cadet Poney en 2004 à Lamotte, mon intégration dans l'équipe d'Agon, notre titre en pro avec Agon, ou le Championnat d'Europe senior en 2013.C’est d’ailleurs la plus belle compétition à laquelle j'ai participé. Elle se déroulait à St Lo.

Puis je te demander quel est ton pire souvenir ?

Mon pire souvenir est la préparation du championnat d Europe cadet 2004. Lors du premier entraînement, le poney que j avais, était incontrôlable. Il partait en lançade, je ne pouvais rien faire. Christophe Desormeaux me disait " va trotter une demie heure dans la forêt et reviens", mais ça ne changeait rien.

Le deuxième jour même situation. CD me dit : « ce n est pas possible tu peux pas jouer avec ce poney ». J étais dépité. Le rêve s effondrait. Mais, Christophe me dit ensuite : « t'inquiète pas, je vais te trouver un poney pour que tu puisses jouer. Il a passé quelques coups de téléphone et m’a trouvé un poney du Centre Equestre du Blanc.

C’est Yves Tosetto qui a fait l’aller retour la veille de la compétition pour ramener ce poney, ce qui m’a permis de faire le championnat, avec un poney inconnu. Ceci dit, j’ai été très déçu de ne pas avoir pu faire le championnat avec mon poney, lequel avait été super tout au long de la saison.

Qui montes- tu cette saison?

Cette saison, je monte Rumbo de la Frégère, hongre selle français de 10 ans. C'est un cheval qui m'appartient depuis 4ans.

Te souviens tu comment s’est passée la transition poney- cheval ?

La transition cheval poney est toujours compliquée, mais j'ai eu la chance de jouer en amateur dès ma première année de cadet, ce qui m'a permis d'être bien préparer pour passer définitivement à cheval.

Quel est le cheval que tu rêverais de monter ?

Le cheval que je rêverais de monter actuellement est Alpidivo. Sinon, il y a plusieurs juments qui m'ont beaucoup marqué sur un terrain, comme Erica (jument de Nicolas Thiessard), Griverdière (jument de Benoit Leveque), Ascott et Neska (juments de Mikel Legall)

As-tu un horse balleur préféré ?

Je ne peux pas citer un horse-balleur, en particulier, tant ils sont nombreux. Je peux citer Benoit Leveque, Mikel Legall, Nicolas Thiessard, les 3 frères Depons, Florian Moschkowitz, Clément Haby, Johann Pignal, Clément Orszag. Tous ces joueurs sont d'une régularité impressionnante et capables de faire la différence à tout moment dans un match.

Comment arrives-tu à lier équitation de haut niveau et vie quotidienne ?

Je travaille depuis 5 ans maintenant. Ma vie et celle de ma compagne (Mathilde Duboscq) s’organise autour du horse-ball. J'ai cherché un travail qui me permettait de jouer au horse-ball sans problème.

Aimerais-tu rajouter quelque chose?

J’aimerais revenir sur ma réaction quand j'ai intégré l'Equipe de France. Tout d’abord j’ai été particulièrement étonné (pour rappel, j'ai remplacé Jérome Hadjout la veille de la compétition, qui rencontrait un problème professionnel) ; et ensuite dire tout le bonheur vécu tout au long de la compétition.

Je tenais remercier tous les gens qui m'ont permis d'être là actuellement : mes parents, Nadine Lypca, Marie Quétier, Sernin Pitois, Mathilde Duboscq, Jean-François Bourdon, Florian Delon et mes coéquipiers, Pierre Abadie, Clément Haby, Thomas Datin, Gildas Mabilais, Baptiste Auclair.

#horse ball, #serninpitois, #Jéromehadjout, #agoncoutainville,#baptisteauclair, #mariequetier, #mathildeduboscq, #pato,#ecuriesdupato,


Les Ecuries du Pato

www.ecuriesdupato.over-blog.com

https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato

Publié dans Ecuries du Pato

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article