si le horse ball était une passion, avec camille 10 ans

Publié le par helene33660

si le horse ball était une passion, avec camille 10 ans
si le horse ball était une passion, avec camille 10 ans
si le horse ball était une passion, avec camille 10 ans
si le horse ball était une passion, avec camille 10 ans
si le horse ball était une passion, avec camille 10 ans
si le horse ball était une passion, avec camille 10 ans

Si le horse ball était une passion, avec Camille, qui revient de Lamotte où elle jouait en Poussin Elite..

Camille a 10 ans. Elle a terminé son 4 è Lamotte, partagée entre le sourire et les larmes. Le sourire depuis qu’Agathe son ainée lui a passé sa propre médaille de bronze autour du cou, histoire d’apaiser des larmes impossibles à retenir après la défaite contre «les Elfes» - 9 à 12, s’il vous plait !-

La veille, Camille et son équipe avaient rencontré Le Blanc. Le match s’était terminé sur un 11-11…

Et l’avant-veille Camille s’était inclinée 11 – 12 contre Longueil….

Bref, cette année la médaille avait un goût de chocolat amer… d’autant que l’équipe s’était bien battue. Pour la petite histoire, Camille aurait apprécié être invitée sur le carré d’honneur, d’autant que cette année il n’y avait que 4 clubs inscrits en Poussin Elite.

Bref, j’ai eu envie de vous présenter Camille, passionnée d’équitation.

Malgré son jeune âge, elle collectionne déjà les titres :

- Championne de France horse ball poussin 2 en 2012,

- Championne de France carrousel (2013),

- 3 titres de Championne de France Voltige (2012, 2013, 2014)…

Sans compter toutes les autres médailles d’argent ou de bronze...

Son poney de cœur c’est Ipod, agé de 19 ans.« Un poney toujours à l’écoute, qui mérite bien son surnom » précise t-elle. « Ipod avait mis tant d’énergie dans les 2 premiers matchs qu’il n’avançait plus lors de la petite finale ! » Pourtant, son poney avait suivi une préparation de grand sportif : compote de pommes, carottes (pour son moral) et plein de câlins ! S’il avait la parole, il nous dirait combien Camille le cajole…

Son club, c’est Montéclin, dirigé par Audrey. Ici, seuls les enfants montent. Camille est coachée par Elodie qu’elle apprécie beaucoup. Audrey est amie avec Matthieu, (Matthieu Merlin) cavalier de Pro élite. Alors ça aide ! Tant pour les tactiques que pour les conseils…qu’on se le dise...

Camille n’est pas venue par hasard au horse ball : elle a suivi le chemin d’ Agathe qui jouait déjà en poussin. Je ne connais pas sa monitrice d’alors, mais je l’imagine très bien répondant aux regards suppliants de Camillou : « Et moi, je monte quand ???? » Bref, Camille a été mise au horse ball, avant même d’être moustique… surclassée de 2 ans !

Sportive accomplie, notre jeune championne, fait également de la voltige, ce qui lui permet d’avoir davantage de force, d’équilibre et de souplesse. En fait, depuis ses 4 ans, l’équitation rythme son existence. Camille a eu la chance de partager sa passion avec ses copains de maternelle, en « classe poney » ; puis en stage au Haras de Tierceville où elle dormait sous la tente et galopait avec un grand bonheur sur la plage.

Assidue, chaque printemps elle participe, avec les horse- balleurs de son club, au stage organisé sur le parc fédéral. C’est ainsi que tous se préparent aux Championnats de France. Mais le secret de la réussite, ce sont aussi les entrainements du vendredi soir, avec son Ipod qu’elle connait par cœur. Elodie leur fait faire des pompes, des jeux à pieds, le temps que les grands s’entrainent à leur tour.

Le horse ball, reprend Camille, je l’aime, car « c’est un sport collectif. Si tu pars tout seul au but, tu ne vas pas y arriver ». Par contre, elle a en horreur le manque de respect de certains adversaires et les coups reçus lors des matchs.

De son Lamotte 2015, Camille, capitaine remarquable et remarquée a retenu les 16 buts qu’elle a marqués, accompagnée de Marin, fidèle coéquipier. Son équipe jouait plutôt collectivement. Elle, a bien tenu son rôle de mouche. Cependant, malgré tous leurs efforts, ils n’ont pu monter sur le podium. Camille s’en veut d’avoir raté deux buts importants contre les Elfes. Deux buts qui auraient pu faire toute la différence, lors de ce week end intense, d’où les larmes... Mais c’était sans compter les supporters nombreux à vouloir lui remonter le moral : Hortense, Bertrand, Melchior, Anne Lise, Sixtine Naïs, Lucile, Papa, Maman, Valentine de Meurchin, sans oublier Agathe et sa précieuse médaille…

Camille ne peut oublier les délicieuses pâtes carbonara de son papa, ni les baignades après match au Center Parc et encore moins la ballade avec son Ipod dans le Beuvron. C’est qu’il était fatigué d’avoir si fort galopé ! Ce sont là des souvenirs qui resteront à jamais gravés dans sa mémoire.

Aujourd’hui, Camille a repris le chemin de l’école, le chemin du centre équestre aussi. (Elle prépare les Championnats poneys de Juillet). Je n’étonnerai personne en vous annonçant que notre jeune cavalière pense déjà au Lamotte 2016, où elle jouera pour la première fois en Benjamin. Elle a hâte d’y revenir tant les bons moments sont nombreux et se dit que finalement les matchs difficiles laissent aussi de bons souvenirs !

Merci Camille pour ton témoignage… je crois que le horse ball est fier d’avoir une cavalière aussi gentille et assidue que toi…

Pour Camille …… HIP HIP HIP HOURRA !

#horse ball, #Camilleleschiera, #montéclin, # matthieumerlin, #valentinedeschamps, #lamottebeuvron, #pato, #ecuriesdupato, #olivierleschiera,

Les Ecuries du Pato

www.ecuriesdupato.over-blog.com

https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato

Publié dans Ecuries du Pato

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article