Horse ball : Miribel et Solène ULRICH

Publié le par helene33660

Horse ball : Miribel et Solène ULRICH
Horse ball : Miribel et Solène ULRICH
Horse ball : Miribel et Solène ULRICH

AEF : Les cavalières de Miribel seront à Chazey !

Solene Ulrich, nous présente son équipe. Je l’en remercie.

Bonjour Solène, pourriez-vous présenter les membres de votre équipe ?
Nous sommes une équipe soudée où une réelle amitié s’est créée autour d’une même passion.
L’équipe est composée de 6 personnalités bien différentes. En effet, nous jouons toutes au Horse Ball depuis de nombreuses années mais dans des clubs différents.
Il y a un an, l’appel du « Haut Niveau » nous a rassemblées pour créer l’équipe de Miribel.

Aujourd’hui, notre équipe est composée de :
Solène ULRICH sur Valko, Mélanie Jamarin sur Peregrino, Yamina Guerif sur Ocrobaya, Mina Guerif Philippine Sire-Rodriguez sur Aurore, Mégane Michallet notre capitaine sur Quiproko et Mathilde Revol sur Sainte Salomé.
Notre coach est Morgan Dutronc un joueur de l’équipe de Lyon Horse Ball en Pro.

Comment s’est déroulée votre phase de qualification ?
La qualification pour l’amateur élite a été plus compliquée cette année que l’an dernier.
En effet, la région Rhône Alpes compte de nombreuses équipes féminines, ce qui implique une rigueur sur le long terme.
Notre place pour l’Amateur Elite Féminine s’est jouée lors du dernier match du championnat opposant l’équipe de CHAPONOST HORSEBALL à l’équipe de Ouest Lyon Horse-Ball. Cette dernière équipe a gagné son match et on s’est retrouvé à égalité de points au classement. C’est donc le goal average qui nous a départagées. Quelque part, ce goal average est la preuve de notre régularité tout au long de ce championnat.

C’est un réel avantage d’avoir un gros championnat et de bonnes équipes en région car cela permet de nous préparer au mieux au monde du haut niveau. Sans compter Morgan Dutronc , notre coach, qui est exigeant lors des entrainements et des matchs. Il cherche toujours à nous faire progresser individuellement et collectivement.

Est-ce votre première participation en AEF ?
Non, ce n’est pas notre première participation en AEF. Les cavalières de Miribel ont effectué l’an dernier un très bon championnat, finissant 3èmes et voyant passer la place en PEF sous leur nez. Au début, la montée en PEF n’était pas le principal objectif , mais au fur et à mesure des matchs et voyant l’équipe évoluer positivement, les perspectives ont changé en passant du simple maintien à la montée. Cette année, nous avons donc bien l’intention de faire le maximum pour réaliser cet objectif.

Comment imaginez-vous ce championnat AEF ?
D’après notre coach, cette année va être plus compliquée que l’année dernière au vue des compositions des équipes. Mais nous restons sûres de notre jeu et motivées comme jamais pour accéder à la catégorie reine du Horse Ball féminin. Pour notre part, le championnat reste très ouvert et chaque match sera un réel challenge. La PEF serait une vraie consécration pour nous.

Quels seront vos deux premiers adversaires ?
Lors du week-end de Chazey, nous serons opposées le samedi à l’équipe Blanquefort Horse Ball et le dimanche à l’équipe de SCEA château d'hem équitation-Officiel.
Concernant l’équipe de Blanquefort, nous ne la connaissons pas, la surprise sera donc totale. En ce qui concerne les cavalières de HEM, nous avons joué contre elles l’année dernière.
Mais comme tout le monde le sait, les équipes changent et chaque année est différente. On ne peut jamais savoir à l’avance ce que vaut une équipe sans l’avoir vue jouer. Il est évident que nous essayerons de regarder au maximum nos concurrents pour détecter leurs atouts et leurs faiblesses.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?
Nous souhaitons remercier amis et familles mais aussi toutes les équipes féminines de notre région, équipes qui nous suivent et qui croient en nous pour cette place en Amateur Elite Féminine.
Que la meilleure équipe gagne et à très vite sur les terrains !

Les Ecuries du Pato
www.ecuriesdupato.over-blog.com
https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato
crédit photo : Solène Ulrich

Publié dans Ecuries du Pato

Commenter cet article