Lisa Bourdon, cavalière de horse ball, en Equipe de France

Publié le par helene33660

Lisa Bourdon, cavalière de horse ball, en Equipe de France
Lisa Bourdon, cavalière de horse ball, en Equipe de France
Lisa Bourdon, cavalière de horse ball, en Equipe de France

Lisa Bourdon, jeune cavalière internationale nous parle de sa passion pour le Horse ball

Bonjour Lisa… Peux- tu nous rappeler qui tu es ?
Bonjour, je suis Lisa Bourdon. J'ai 20 ans. Je viens de Bretagne mais depuis 10 ans je vis en Normandie. J'ai obtenue mon bac S l'année dernière et là, je viens d'obtenir ma première année de STAPS !

Quel est ton parcours équestre ?
En fait, j'ai toujours été dans le monde du cheval. Je montais dans le centre équestre de mon oncle cavalier professionnel de CSO. Jusqu’à mes 7 ans j'étais plutôt orientée vers le CSO. A l’époque, mon père jouait avec l'équipe de Coup d'envoi en Pro Elite et je le suivais sur de nombreux week-end . Mais, moi je trouvais le HB trop dangereux. Je ne voulais pas le pratiquer.
Le déclic s’est fait en 2004, quand mon père décide de m'emmener voir Sernin Pitois en Equipe de France B. Il jouait à Lamotte Beuvron. C'est à partir de ce tournoi que j'ai voulu faire du horse ball.

Le fait de voir tous ces jeunes cavaliers réunis sur le site fédéral ne m'a donné qu'une envie : participer à ce championnat jeune.
C’est ainsi que l’année suivante, en 2005, j’ai participé à mon premier Championnat de France avec l'équipe de Saumur. J’étais benjamine. Ensuite j'ai joué 2 ans à Club Hippique "A Cheval", Barneville Carteret.
Puis, mon père a créé son Centre équestre d'Hauteville sur mer où j’ai joué durant plusieurs saisons.
J’ai rejoint le club de Meurchin / Hem lors de ma deuxième année cadet. J’ai poursuivi avec eux une année en Junior.
Comme vous le comprenez, j'ai donc eu plusieurs coachs pendant toutes ces années, mais le principal pour moi restera mon père : "Jeff " (Jeff Bourdon) qui me suit sur tous mes déplacements.

Avec l'équipe féminine d'Hauteville , nous avons joué 2 ans dans la catégorie Pro Elite Féminine. Aujourd’hui, je suis toujours au sein de l'équipe amateur mixte d'Hauteville mais depuis 2 ans, j’ai également intégrée la PEF de Coutainville coachée par Sernin Pitois . Horse-Ball Coup d'Envoi

Question joueurs préférés, j’apprécie beaucoup Mikel le Gall pour son toucher de balle et son sang froid. J'aime aussi le jeu spectaculaire de Johann Pgl Pignal.

Lisa, quelle est cette jument que tu montes ?
Ma jument Vacaciones est une AQPS de 8 ans. Elle vit en extérieur toute l'année.
Jeff, mon père, travaille dans le commerce de chevaux. On voit donc de nombreux chevaux passer à la maison. Il cherchait "sans trop chercher" un cheval pour lui. Quand il a croisé la route de Vacaciones, de suite il a su que cette jument avait énormément de potentiel. Il a commencé à la travailler pour lui. Mais me voyant en galère de chevaux, il a décidé de me la laisser. Il disait que je pouvais former un très beau couple avec elle. En fait, il préférait me voir mieux équipé que lui.
Vacaciones a de nombreuses qualités : son grand cœur, son énergie. Elle est toujours de l'avant, très maniable. Elle a un très bon équilibre, de la taille afin de jouer en touche et elle a une grande efficacité en défense.
Ses défauts ? C’est tout, hormis le Horse Ball. Par exemple, son énergie est positive lors d'un match mais devient insupportable pour travailler sur le plat. Vacaciones a le don de me mettre hors de moi. Cependant, une chose est sure : Elle est vraiment faite pour ce sport !

De fait, comment la travailles- tu ?
Ma jument est travaillée environ 5 fois par semaine. Lorsque je suis à la fac, c'est mon père qui la travaille, sinon je la monte le vendredi samedi et le dimanche. Durant les vacances, je la monte un jour sur deux, alternant travail sur le plat, longe et entrainement.

Et toi, à quel rythme t’entraines-tu ?
Je m’entraîne deux fois le samedi : une fois à Coutainville et l'autre fois à Hauteville , puis une fois le dimanche à Coutainville . De temps en temps je fais de la technique individuelle le vendredi soir.

Lisa, quel est ton plus beau souvenir à cheval ?
Mon meilleur souvenir.... Il y en a tellement... Mais je vais quand même dire mon année 2012, avec le titre de Champions de France cadet élite avec Meurchin. Il y a aussi le titre de Champions d’Europe, sans oublier le titre à la Champion's League et aussi le titre 2016 en PEF … Je n’oublie pas cette sélection en Equipe de France Ladies… !

Qu’as-tu pensé de ton championnat PEF 2016 ?
C’est une très belle compétition. Le championnat féminin nous permet de jouer dans de très belles structures avec un niveau élevé et du suspense jusqu'à la fin !
Au Mans, il se termine au top niveau pour ma part avec un titre, une première place au classement WHBO et une sélection en EDF. Comme quoi ce championnat se joue jusqu'au dernier week end, d’autant qu’au sein de l’équipe de Coutainville, nous avons eu de nombreux rebondissements. Mais on a su s'accrocher jusqu'à la fin pour remporter ce titre et ne pas le laisser nous échapper une seconde fois !

Comment arrives-tu à lier équitation de haut niveau et les études ?
Comme je l’ai déjà dit, j'ai la chance de pouvoir compter sur mon père qui m’aide à travailler ma jument. Enfin à la fac de sport, les professeurs comprennent relativement bien mes absences pour les compétitions !

Lisa, qu’as-tu ressenti à l’appel de ton nom ? Comment envisages-tu Ponte de Lima
J'ai ressenti une immense joie, mais je n’ai pas eu le temps de me poser trop de questions car j’ai été appelée la première. J’avoue que c’est encore plus excitant de savoir que l’on va jouer pour les Championnats du monde ! III FIHB WHR World Cup
Je pense qu'il y aura beaucoup d'émotion car de nombreux supporters Français vont faire le déplacement. Rien qu’une trentaine pour mon club ! Il va falloir gérer la pression pour ne pas les décevoir.

Tu joues au horse ball depuis de longues années. Qu’est ce que tu aimes dans ce sport ?
Ce qui me plait, c'est le jeu de ballon associé au cheval, la vitesse et le contact ! Certes, le monde du horse ball est petit mais c'est justement c’est ce qui nous unit sur les week end. Par contre, ce qui m'énerve c'est justement qu'il ne soit pas assez reconnu dans le monde...

Merci Lisa pour ton accueil et ta sympathie.

Crédit photo : Chachou Photographies, Ophélie M. Photographe

Ecuries du Pato, www.ecuriesdupato.com

Publié dans Ecuries du Pato

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article