Horse ball : Magalie Denis Laurens ira à Ponte de Lima

Publié le par helene33660

Horse ball : Magalie Denis Laurens ira à Ponte de Lima
Horse ball : Magalie Denis Laurens ira à Ponte de Lima

Je vous propose aujourd'hui une rencontre avec Magalie Denis Laurens. Mag DL

Bonjour Magalie. Qui es- tu ?
Je suis Magalie Denis Laurens. J'ai 26 ans. J'habite à Saint Georges d'Orques.

Comment es – tu devenue cavalière ?
Mes parents ont fondé l'association de horse ball de Equitation Saint Georges d'Orques - ESGO qui existe toujours ce qui fait que j’y baigne depuis mon plus jeune âge. J'y ai passé toutes mes années jeunes de moustiques jusqu'à junior. C’est en moustique que j’ai rencontré Cécile Guerpillon et nous avons joué ensemble toutes ses années là.
Ensuite, durant 3 ans, je suis partie jouer en Espagne au club de C.E.E.C. J’étais aux cotés de grands joueurs comme Miquel Julia, Gil Carbonés Baldich ou Carles Vila Fernandez.
A mon retour, j'ai intégré l'équipe féminine de Bellegarde horseball. Dès la 1ère année nous sommes allées en amateur élite et avons gagné le titre qui nous ouvrait les portes de la Pro Elite Féminine. Nous sommes coachées par Jonathan Rouvière.

Ensuite, l’équipe a déménagé sur Montpellier : d'abord aux Les Écuries du Vallon puis au centre équestre Saint Georges d'Orques (ESGO). C’est un retour aux sources !

Qui est ton cheval ? Comment travaillez-vous tous les 2 ?
Mon cheval s'appelle Quitte des Brosses alias "Quittou". C'est un anglo-arabe de 12 ans. Cela fait 3 ans que je l'ai acheté au club de horse ball de Grans. C’est un cheval très bien dressé… Outre cette qualité, il a une grande foulée et il est très maniable.
Par contre, c’est un cheval parfois inquiet qui a beaucoup de mal à ne pas chauffer en match.

Je le travaille entre 5 et 6 fois par semaine avec 2 entrainements, collectifs ou individuels, puis du dressage. Je saute de temps en temps pour lui faire faire autre chose et pour renforcer son dos. Je fais aussi de la technique individuelle.

Quel est ton plus beau souvenir équestre ?
En fait, j'en ai 2. Le 1er , c’était lorsque je jouais en Espagne et qu'avec le club de C.E.E.C nous sommes allés participer à Stockholm à la 1ère Champion's League. Nous avons joué dans le Globen Arena qui peut accueillir 14000 spectateurs. Il y avait une super ambiance. L'entrée à cheval dans cette salle était impressionnante, sans compter que le public suédois était très enthousiaste et réceptif au horse ball.
Le 2nd est mon souvenir des JEM. C'était la 1ère fois que je jouais avec l'Equipe de France Ladies. Il y avait une ambiance folle dans le manège de St Lo. Entendre le public chanter la Marseillaise a capela restera à jamais magique.

Revenons à ton championnat PEF 2016 ?
Cette année encore, le championnat était très intéressant car tout le monde pouvait battre tout le monde. Cependant, je ne suis pas satisfaite de ma saison car je n'ai pas été très régulière. Je n'ai pas su apporter autant à mon équipe que les années précédentes.

Comment arrives tu à lier ton équitation de haut niveau et la vie quotidienne ?
Je suis artisan sellier. Je travaille à mon compte, dans mon propre atelier, chez moi. Cela me permet de m'organiser pour monter à cheval la semaine et de me libérer pour partir sur les week-end de championnat.

Tu viens d’être sélectionnée pour la Coupe du Monde. Qu’as-tu ressenti à l’appel de ton nom ?
J'ai été très surprise parce-que je savais que j'avais fait une saison moyenne. Notre équipe a terminé 5èmes du championnat PEF… Je ne pensais donc pas faire partie de l'Equipe de France cette année.

Comment envisages-tu Ponte de Lima et son Championnat du Monde III FIHB WHR Horseball World Cup 2016 ?
Je suis impatiente de partir pour cette coupe du monde avec mes coéquipières de l'EDF. J’ai envie de remporter le titre et que l’on s'amuse. Je pense que nous allons vivre une belle aventure.

Depuis que tu joues, y a-t-il un joueur de horse ball qui t’inspire ?
Depuis toute petite, mes modèles sont Christine Laguerre et Marie Quétier Horse-Ball Coup d'Envoi pour leurs parcours et surtout pour leur implication dans notre sport. Sans elles, nous n'aurions surement pas un championnat tel qu'il existe aujourd'hui

Qu’est ce que tu aimes tant dans ce sport ?
J'adore cet esprit d'équipe et de partage. Je trouve que c'est un milieu plein de gens chaleureux et généreux. Je ne changerais de sport pour rien au monde.

Aimerais-tu rajouter quelque chose ?
Je voudrais remercier mes coéquipières Cécile, Justine Coureau, Océane Ramirez, Alice Brossault et Clara Fournier. Mon coach Jonathan, mes parents, mon oncle et ma marraine chez qui mon cheval est toute l'année. Tous me sont d'un grand soutien au quotidien.
Merci aussi à vous de mettre notre sport en lumière ; vous le faites d'une belle manière.

Merci à toi Magalie.
Bons matchs à venir et surtout Bon Championnat du Monde à Ponte de Lima.

Les Ecuries du Pato
www.ecuriesdupato.com
https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato
Crédit photo : Ophélie M. Photographe, HB little family, Salomé Revol , Reflex Horseball , Kalinka Photographie, Horse-Ball Attitudes .

Publié dans Ecuries du Pato

Commenter cet article