Ces enfants sans ecole

Publié le par helene33660@aol.com

Ces enfants sans ecole

Petit bonheur pour démarrer l’année

Hier j’ai retrouvé Pablo à qui j’apprends à lire chaque hiver. Il m’a ramené une petite Tour Eiffel de Paris où il séjournait. Je lui ai offert quelques chocolats.. ( je le sais gourmand. Lol)

Il est content, car il a réussi à lire durant l’été. Il s’entraîne chaque soir, me dit il...
On s’installe. Ma fiche de lecture d’un coté, sa Bible de l’autre.
Son débit reste haché, mais il a bien progressé. 

Évidemment il lit beaucoup mieux  sa bible que mon texte. Et pourtant qu’est ce qu’elle est difficile à lire cette Bible avec ses tournures de phrases à l’ancienne, ses noms imprononçables...

Heureusement, Pablo a bien assimilé la fonction vocale de son téléphone. Quand un mot lui résiste, il l’écrit sur son clavier et une voix robotisée lui en donne la prononciation..  vive le progrès.

En fin de séance, il me dit :
Helene, il y a la Sophie qui voudrait que tu apprennes à lire à sa fille... ( pourquoi pas.)
Aussitôt , il prend son téléphone et appelle la Sophie. C’est sa fille qui arrive. Une jeune ado de 12 ans.  On fait connaissance.

Oui elle etait au CM2. Non elle ne va plus à l’école, d’autant que sa maman a été opérée. 
Oui l’école lui manque, mais elle n’aimait pas etre punie.
Je lui parle du Cned : elle ne sait pas trop.
Je lui propose de lire un petit texte... elle reste muette.
Je retrouve dans ma tablette une des premières leçons que je propose... ca va mieux... (ouf)..
Du coup, je propose la seconde leçon... elle contient des sons complexes.. eux aussi passent..

J’ai bon espoir. Donaé, puisque c’est son nom devrait terminer d’apprendre à lire dans les mois qui viennent. À condition que ses parents le lui permettent.... 

En fait, j’ai  aussi parlé de la scolarisation obligatoire, du Cned et cie.... le père ne semblait pas trop content.. J’espère  surtout que mes questions- réflexion sur ce sujet ne les feront pas fuir.

Ceci dit, je reste interpelée sur tous ces enfants du voyage qui quittent l’école primaire sans grands bagages, et un peu perdus sur la suite des événements...

Ps : Djélis qui avait fait sa demande de cned en mars 2018 a reçu un refus de l’inspecteur d’académie. Il lui propose de rejoindre le collège  de Libourne... 
Le collège est à 25 km de sa caravane
Djelis ne sait ni lire ni compter.... comment imaginer qu’elle rejoigne un jour ce collège...

Je me sens un peu démunie parfois...

#illettrisme, #lireencaravane, #enfant, #alphabetisation, #cned, #caravane, #terrainfamiliaux, #airedesignée, #gensduvoyage, #kendjigirac,#apprendreàlire,@

Publié dans Lire en caravane

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article