Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'adore..... l'école ....

Publié le par helene33660

Y a pas à dire, faut vraiment que je me mette aux prières.... vite vite que les vacances de Tous les Saints arrivent pour me permettre de filer direct à Lourdes.

ou alors faut que je mette au Loto.... 

ou que je file rancart à Saint Antoine et même que j'aille à Cherbourg m'acheter une double douzaine de parapluie....

ou que je ferme mes yeux, mes n'oreilles et ma g..... le temps de voir d'achever cette année scolaire....

 

Je vous avais fait part de mon rêve d'une année cool. D'une dernière année avec les Petits toute feutrée, toute bénie, toute en douceur... Mais bien sur, dès le début  ça a été viandé et  en me v'la aux 6 - 24...  ( 6 heures de boulot, et 24 heures de repos).. un drôle de rythme, je vous le dis... tout hachuré... Mais bon, comme c'est pas moi qui décide, y a plus qu'à faire....

 

Même que je fais avec .....  rêvant encore et toujours de mon année sympathique.....

 

 Mais que nénni, ma brave Hélène....  te re vloilà une convoquation  chez le Grand Monsieur de Bordeaux.....

 

Soupirsssssssssssssssssssss ................................

 

Dis, l'Ange gardien, c'est quand qu'on va me laisser tranquille ? je promets jure, crache et irai en enfer si je mens... mais  y a pas de photos porno-pédo-artistico dans mon ordinateur. j'ai même pas battu Petit Loustic, alors c'est quoi tout ce bintz ?

 

- "Tiens bon, petite... plus que 65 jours de classe...."

- "Oui mais, c''est pas la classe qui me stresse, c'est  juste ca ou ceusses qui veulent tout décider pour moi....."

Publié dans cour d'école

Partager cet article

Repost 0

roulée dans la farine

Publié le par helene33660

roulerdanslafarine 

Putain C….. je ne l’avais pas imaginée cette mise en scène là… comme quoi je ne serai jamais à la hauteur des trafiqueries en tout genre… que je vous raconte..

 

Fin juin la Dame vient me voir dans la classe. Elle me propose une classe peinarde, pour  un an, le temps de laisser les choses se tasser… Elle me propose même de choisir mes jours…. Nom d’un chien que je me dis, en voilà une bonne idée… un peu d’air pur ne pourrait être qu’un plus….

 

Je m’en va donc visiter cette école peinarde…. Ha. Premier hic : les jeunes  dames ont déjà choisi leur jour de travail…. Et me laissent les lundi-vendredi….. Je dis mon désaccord, la promesse de la dame et je  m’en vais.

 

Quelques jours passent, les grandes vacances arrivent.. (hummm) avec pour tous les français, la grande question des retraites…. Pour moi la réponse est simple et définitive : c’est décidé… je veux la prendre cette fichue retraite. Je veux changer d’air, de climat, de boulot.  Mon  dossier  est envoyé dans les 48 heures.

 

 Le 6 ou 7 juillet, petit mail de la dame qui veut me recevoir alors même que je suis en vacances….… j’y vais quand même, sachant que je veux prendre ma retraite,  je ne veux plus de son école peinarde, que je veux finir ma carrière dans mon école à moi…. Et que je ne veux surtout pas travailler les lundi-vendredi.  C’est ce que je lui explique. Ok, dit -elle.  Elle comprend tout… On se quitte sur poignées de mains chaleureuses et des vœux de bonnes vacances et de future bonne rentrée.  Sisi… J’ai même promis de mettre beaucoup d’eau dans mon  vin d’autant que l’ancienne mi temps est nommée ailleurs. Je suis tellement confiante que je me dis que la vie est belle… hé !

 

Et  pourtant, c’est  à peine   « pré- rentrée » que ça se gâte déjà….  La dame m’ordonne de travailler les lundi- vendredi  pour laisser  les longs week end  aux  jeunes dames de l’école peinarde qu’elle a raccroché à mon  mi-temps…. ( y avait surement pas d’autres écoles alentour….  Pardi La gironde, c’est un grand désert, tout le monde le sait bien….…)

Naïve que j’étais…Mais que t’es naze Hélène !!!   Qu’est ce que tu croyais ?????  C’est fini le Père Noël, la petite souris, et les paroles données….Ces gens là,  Hélène, ça reste teigneux, vindicatif du chromosome….. tu as osé râler.. ;  ben te vl’a avec le retour de balai…. Pas plus difficile que ça…

 

Putain C….  Moi qui rêvais  d’un monde sans farine….  Retour brutal à la réalité…

 

Je dirai jamais merci la ma dame ….si ça l’ aide à passer ses journées, grand bien lui fasse….  Chacun se nourrit comme il peut…..

On a parlé, avec le  grand monsieur de Bordeaux des difficultés qui me tombaient dessus…. ( ben oui, je fais des vagues,  je dérange par mes questions,  je refuse encore et toujours  de me faire rouler dans la farine,  bref,  je n’arrive pas bien  à me faire oublier, et  pire, j’arrive jamais à rentrer dans le moule des autres  …),  mais  franchement, cette fois ci, ne me dites pas que j’ai mis l’huile sur le feu…

 

z’en n’ont pas marre ces gentils gens de s’acharner sur moi ?  z’ont rien d’autre à faire ? qu’est ce qu’ils vont s’ennuyer quand je serai plus là…  J’ai compté, j’en suis à J – 75   Va falloir s’y faire….lol

Culture générale : Se faire rouler dans la farine : se faire tromper, duper

Croisement de rouler "duper, tromper" (début XIXème s.) et d'une série d'emplois où farine a la valeur de "arguments trompeurs, déguisement fallacieux" (cf. enfariner "endoctriner, tromper", aux XVIIIème s. et XIXème s.). Pour la forme, on peut rapprocher la locution d'une expression technique ancienne disant des peintres qui employaient des couleurs fades et claires qu'ils donnaient dans la farine.

 

 

Publié dans cour d'école

Partager cet article

Repost 0

Roulée dans la farine

Publié le par helene33660

Putain C….. je ne l’avais pas imaginée cette mise en scène là… comme quoi je ne serai jamais à la hauteur des trafiqueries en tout genre… que je vous raconte..

 

Fin juin la Dame vient me voir dans la classe. Elle me propose une classe peinarde, pour  un an, le temps de laisser les choses se tasser… Elle me propose même de choisir mes jours…. Nom d’un chien que je me dis, en voilà une bonne idée… un peu d’air pur ne pourrait être qu’un plus….

 

Je m’en va donc visiter cette école peinarde…. Ha. Premier hic : les jeunes  dames ont déjà choisi leur jour de travail…. Et me laissent les lundi-vendredi….. Je dis mon désaccord, la promesse de la dame et je  m’en vais.

Quelques jours passent, les grandes vacances arrivent.. (hummm) avec pour tous les français, la grande question des retraites…. Pour moi la réponse est simple et définitive : c’est décidé… je veux la prendre cette fichue retraite. Je veux changer d’air, de climat, de boulot.  Mon  dossier  est envoyé dans les 48 heures.

 

 Le 6 ou 7 juillet, petit mail de la dame qui veut me recevoir alors même que je suis en vacances….… j’y vais quand même, sachant que je veux prendre ma retraite,  je ne veux plus de son école peinarde, que je veux finir ma carrière dans mon école à moi…. Et que je ne veux surtout pas travailler les lundi-vendredi.  C’est ce que je lui explique. Ok, dit -elle.  Elle comprend tout… On se quitte sur poignées de mains chaleureuses et des vœux de bonnes vacances et de future bonne rentrée.  Sisi… J’ai même promis de mettre beaucoup d’eau dans mon  vin d’autant que l’ancienne mi temps est nommée ailleurs. Je suis tellement confiante que je me dis que la vie est belle… hé !

 

Et  pourtant, c’est  à peine   « pré- rentrée » que ça se gâte déjà….  La dame m’ordonne de travailler les lundi- vendredi  pour laisser  les longs week end  aux  jeunes dames de l’école peinarde qu’elle a raccroché à mon  mi-temps…. ( y avait surement pas d’autres écoles alentour….  Pardi La gironde, c’est un grand désert, tout le monde le sait bien….…)

Naïve que j’étais…Mais que t’es naze Hélène !!!   Qu’est ce que tu croyais ?????  C’est fini le Père Noël, la petite souris, et les paroles données….Ces gens là,  Hélène, ça reste teigneux, vindicatif du chromosome….. tu as osé râler.. ;  ben te vl’a avec le retour de balai…. Pas plus difficile que ça…

 

Putain C….  Moi qui rêvais  d’un monde sans farine….  Retour brutal à la réalité…

 

Je dirai jamais merci la ma dame ….si ça l’ aide à passer ses journées, grand bien lui fasse….  Chacun se nourrit comme il peut…..

On a parlé, avec le  grand monsieur de Bordeaux des difficultés qui me tombaient dessus…. ( ben oui, je fais des vagues,  je dérange par mes questions,  je refuse encore et toujours  de me faire rouler dans la farine,  bref,  je n’arrive pas bien  à me faire oublier, et  pire, j’arrive jamais à rentrer dans le moule des autres  …),  mais  franchement, cette fois ci, ne me dites pas que j’ai mis l’huile sur le feu…

 

z’en n’ont pas marre ces gentils gens de s’acharner sur moi ?  z’ont rien d’autre à faire ? qu’est ce qu’ils vont s’ennuyer quand je serai plus là…  J’ai compté, j’en suis à J – 75   Va falloir s’y faire….lol

 

Culture générale : Se faire rouler dans la farine : se faire tromper, duper

Croisement de rouler "duper, tromper" (début XIXème s.) et d'une série d'emplois où farine a la valeur de "arguments trompeurs, déguisement fallacieux" (cf. enfariner "endoctriner, tromper", aux XVIIIème s. et XIXème s.). Pour la forme, on peut rapprocher la locution d'une expression technique ancienne disant des peintres qui employaient des couleurs fades et claires qu'ils donnaient dans la farine.

Publié dans cour d'école

Partager cet article

Repost 0