stilnoox

Publié le par helene33660

C’est l’histoire des "bienfaits" du stilnoox:

 

Le STILNOoX vu par le Vidal : STILNOoX est indiqué dans l'insomnie occasionnelle, transitoire ou chronique.

Effets secondaires et indésirables : STILNOoX peut entraîner une confusion, des réactions paradoxales (aggravation de l'insomnie, cauchemars, irritabilité, accès de colère, idées délirantes, somnambulisme), des vertiges, des maux de tête, une somnolence pendant la journée, une faiblesse musculaire, des troubles de la vision. Des troubles de mémoire peuvent survenir. A noter que beaucoup de ces effets indésirables sont évités si vous vous couchez dès la prise du produit.

 

Le STILNOoX vu par Aka et  Nounourz :

Le Stilnoox est sans aucun doute un des meilleurs moyens de défonce facilement accessible du marché. Il est tout d’abord très facile de se le faire prescrire : pour cela il suffit de raconter une crise d’insomnies passagères  à votre médecin traitant préféré. Ce médicament vient alors en tête de liste des prescriptions  pour ce genre de problème.

 

Avantage majeur : il n’est pas cher et remboursé par notre Sacro Sainte Sécu.

Hypnotique : toute la magie du Stilnoox réside dans ce simple mot : hypnotique. Nous n’avons pas affaire à un simple somnifère, non, non.

 

Le  paradoxe,  Eh oui, le secret d’utilisation de ce médicament réside dans ce simple fait que si vous n’allez pas vous coucher, les effets sont alors crescendo.

Vous sentirez tout d’abord une légère ébriété. Votre tête sera comme dans du coton, les sensations de toucher deviendront légèrement faussées. Les troubles de la vision ne devraient alors pas tarder à apparaître non plus, accompagnés d’un sentiment d’euphorie un peu béat. En gros,  vous êtes bourrés sans les effets négatifs, et, ô miracle, absolument pas fatigués, ce qui est très logique vu qu’on a affaire à un somnifère.

 

Bref c’est bien mignon tout ça me direz-vous, mais avec un verre d’alcool ou quelques joints bien tassés, on a le même état  à la maison.

 

Et bien non ! Parce que avec le Stilnoox, les hallucinations sont fournies. Grâce à ce remède miracle vous pourrez discuter des heures avec votre écran de télévision que vous n’aurez jamais trouvé aussi amical. Vous pourrez tchatter avec des amis imaginaires sans même toucher à votre clavier. Vous pourrez entendre les messages subliminaux qui vous étaient destinés, depuis toujours, dans vos chansons préférées.

 

Attention tout de même, aux effets négatifs : Tout d’abord, la re-descente est assez rude : Forcément vous vous rendrez compte à quel point  vous pouviez avoir l’air con  lorsque vous hurliez à  votre pc « PUTAIN con…. MAIS PouRqUOI  y a PERsOnNE  qui ME REPOnd ! ». »

Ceci dit, les effets physiques et psychiques s’effacent d’un coup, après votre pur délire de deux ou trois heures. Les effets sédatifs s’estompent  à leur tour, ce qui fait que vous vous retrouvez déprimé… mais  toujours insomniaque.

 

Enfin, il faut savoir que le Stilnoox décuple les émotions et délie les langues (un peu comme le fait l’alcool mais puissance 10). Bonjour les troubles du comportement !  Attendez-vous donc à changer de pays et d’identité quand vous découvrirez toutes les conneries que vous avez pu sortir  (ou  les secrets que vous avez pu déterrer). Il vous faudra aussi présenter des excuses à ces dizaines de personnes que vous avez saoulées toute la nuit avec vos problèmes existentiels. Quand cela est possible…

 

…Car j’en arrive  à la dernière partie du paradoxe : le Stilnoox entraîne  des troubles  momentanés de la mémoire,(Remercions le ciel qu’ils soient réversibles )

 

Enfin dernier point : comme toutes les drogues, le sujet admet  très rapidement une tolérance à la molécule. Sachant qu’il est fortement déconseillé de prendre plus d’un cachet par jour, il est recommandé de garder la défonce au Stilnox comme un luxe occasionnel sous peine de vite se gâcher le plaisir (ou de sombrer dans le coma).

 

Un tit stilnoox ?….

Publié dans je m'amuse

Commenter cet article

jdazil3738 23/09/2007 20:41

Beuh..! Pas envie d'essayer, pas besoin d'ailleurs. Des somnifères éprouvés: les cours en début d'après-midi, maths, philo, que sais-je.., une vraie horreur (du vécu!). Plus récemment: un discours de Rocard, de Jospin (ou de Juppé pour ne pas être discriminatoire). Ah! J'oubliais: je n'ai jamais aussi bien dormi que depuis ma retraite, finis les soucis de 3h du matin! mais je n'avais rien essayé d'autre pendant des années que la résignation et la patience...Quant à la recherche de bizarreries neuronesques, je ferai remarquer que malheureusement la nature s'en charge toute seule souvent avec le temps, et qu'il suffit donc encore d'être patient..Cqfd.Jean

helene33660 24/09/2007 09:03

suis d'accord avec toi : suffit d'etre patient.... et puis vive la nuit suivante....