l'arche des zozos

Publié le par helene33660

l'arche des zozos
du sage hibou



L’Arche des Zozos

 

    Et si l’arche de Zoé n’était que l’arche des zozos ? Des pieds nickelés qui rêvaient de faire de l’humanitaire sans savoir ce qu’est une frontière, un passeport, un visa, et qui pensaient que l’on peut embarquer des gamins comme ça, sans même savoir qui ils sont, s’ils ont des parents, de la famille, sans prendre contact avec les autorités de l’endroit, confondre le Darfour avec le Tchad, sans se demander ce qu’ils deviendront quand ils arriveront en France sans papiers. Le bon docteur  de Castellane, charmant petit village des Alpes de Haute Provence, me semble bien léger. Où se sont-ils procurés ces cent trois bambins, même pas du Darfour pour la plupart, ni orphelins non plus ? On comprend la colère des autorités du Tchad quand ils ont découvert tout ça. Rapt d’enfants ? Ca y ressemble étrangement.

 

 

   Vous me direz, il y a certainement des pourris dans cette affaire, tant du côté des Tchadiens  que des Français, mais il faut les identifier. Mais je n’en sais pas plus que vous.

 

   Tout ça me fait penser à la première croisade. Il y avait Pierre l’Ermite, qui allait de ville en ville demander aux gens d’aller délivrer le tombeau du Christ à Jérusalem . Alors les gens sont partis, armés d’une fourche ou d’une faux, et à chaque ville dont ils s’approchaient, ils demandaient si c’était Jérusalem. Mais c’était il y a mille ans. On n’a guère fait de progrès depuis.

 

    L’Arche des Zozos…

Le Sage Hibou

Publié dans le sage hibou a dit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Annabelle 27/07/2012 16:06





L’histoire de L’Arche de Zoé


 



L’Arche de Zoé est une association à but humanitaire créée pour venir en aide aux victimes du Tsunami en Asie du Sud-Est le 26 décembre 2004. Les membres de L’Arche de Zoé se sont relayés pendant
près de deux ans sur la côte nord de l’île de Sumatra, en Indonésie, pour venir en aide à plusieurs centaines d’enfants victimes d’une des plus grandes catastrophes naturelles de
l’histoire.


 



En 2007, L’Arche de Zoé a décidé de réorienter son action envers les enfants victimes du génocide au Darfour, à l’ouest du Soudan.


 



L’opération de L’Arche de Zoé à l’est du Tchad en octobre 2007 avait pour but d’évacuer vers la France des enfants orphelins du génocide perpétré au Darfour par le gouvernement Soudanais, dans le
but premier de les mettre à l’abri des bombes sous couvert du Droit d’Asile, mais aussi dans un double but politique : d’une part pour interpeller l’opinion publique internationale sur le drame
en cours au Darfour (à l’époque, en 2007, la communauté internationale ne reconnaissait pas encore le « génocide ». Ce n’est qu’en 2010 que la Cour Pénale Internationale a enfin engagé des
poursuites à l’encontre du Président Soudanais Omar El Bechir et plusieurs de ses ministres pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide), et d’autre part pour interpeller
l’opinion publique française dans le rôle « trouble » de la France dans les événements tragiques qui se déroulaient au Soudan.


 



Comme en ex-Yougoslavie en 1991, au Rwanda en 1994, en Côte d’ivoire en 2002, tout comme dans un certain nombre de bastions de la « Françafrique » ou du Maghreb, où les autorités Françaises ont
soutenu (voir parfois mis en place) des dictateurs sanguinaires, la France est impliquée dans les drames qui se sont déroulés au Soudan, depuis 1983 au Sud Soudan puis à partir de 2003 au
Darfour. L’objectif de cette opération d’évacuation vers la France d’orphelins Soudanais était sciemment de créer un incident diplomatique entre la France et le Soudan et d’obliger à la fois les
médias et la justice à s’emparer du sujet, à enquêter et à révéler au grand public les activités pour le moins « nauséabondes » de la France en Afrique.


 



Cette opération a été minutieusement préparée, avec l’aide de juristes et d’avocats, et a mobilisé des moyens importants (5 médecins urgentistes, 8 infirmières, 10 sapeurs-pompiers, 2
logisticiens, 3 journalistes, 2 coordinateurs, 5 pilotes et 5 membres d’équipages, plus des 200 personnels Tchadiens et Soudanais, 3 avions dont 1 Boeing 757, plusieurs rotations d’avions
militaires français, plus de 2 tonnes de matériels et près de 660 000 € de budget, auxquels s’ajoutent 256 familles d’accueil bénévoles en France) pour identifier et regrouper 103 enfants
orphelins du Darfour (dont 98 d’entre eux étaient orphelins de père et de mère, 5 d’entre eux étaient orphelins de mère) et pour les évacuer vers la France le 25 octobre 2007, plus précisément
vers l’aéroport international de Reims Vatry.


 



Les 103 enfants étaient tous Soudanais, appartenant principalement aux ethnies « Massalit » et « Zagawha », originaires de la province ouest du Darfour, cibles prioritaires (avec les « Fours »)
du génocide au Darfour. Certains vivaient, ou plutôt tentaient de survivre dans cette province soudanaise en proie à la guerre et aux massacres de masse depuis 5 ans. D’autres, la majorité des
103 enfants, avaient déjà trouvé refuge, depuis quelques mois ou depuis quelques années, à l’est du Tchad, mais cette zone frontalière est aussi une zone de guerre, sous loi martiale permanente,
désertée par les ONG et les agences Onusiennes, où les conditions de vie et l’espérance de vie des enfants n’est guerre mieux qu’au Soudan.


 



Ces 103 enfants ont été pris en charge par l’équipe de L’Arche de Zoé, soignés, nourris, logés et dorlotés jusqu’à voir réapparaître leurs sourires. Certains ont été sauv&

MOUTONNENTTE 05/11/2007 09:52

Bonjour ami HibouDéjà, ce qu'il me vient à l'esprit, vis à vis de Castellane...(je n'en habitais pas loin)C'est le souvenir de Gilbert Bourdin, le messie cosmoplanataire,en l'honneur de qui, les habitants, et les autorités locales,avaient laissé s'ériger une statue immense ;la mentalité des habitants, n'est elle pas imprégnée de l'esprit "secte" ?à tel point qu'ils font une confiance aveugle dans ce médecin ? L'Humanitaire, oui... bien sûr.Nous nous sentons tous humains et généreux devant toutes ces détresses ;prèts à aider, oui.Mais à force de vouloir aider n'importe qui, n'importe comment,on crée des injustices, des doutes, des problèmes politiques. Les familles d'accueil ont quand même payé dans les 2 000 euros,juste pour "accueillir" des enfants, en toute bonne foi,et restent solidaires de cette association de l'arche. Manipulation ?

lazinne 05/11/2007 09:44

 Je ne sais Georges, si tu as entendu une partie du reportage, effectué sur place par un des journalistes, (arrêté malheureusement lui aussi avec les membres de l'arche), qu'il avait, pour une première partie de ce reportage, déjà envoyée à son agence...avant l'arrestation..?c'était net, le dirigeant de cette opération ne niait pas, ne pas avoir obtenu, concernant les enfants, les certitudes de leur provenance, mais que "c'était pas toujours facile, et qu'il fallait avancer...(!)" c'est grave politiquement..même avec de bonnes intentions à la base ...il y a des règles, des frontières ...A présent, le gouvernenement est accusé, ( l'état a toujours tort naturellement)...pourquoi avoir voulu changer de nom ? pourquoi brouiller les pistes ?