Johnny fait sa loi

Publié le par helene33660

La loi Johnny

Inquiet | ah que ! Merci Darwin



Après la loi Johnny, vivement le Code Johnny

 Pour que Johnny Hallyday se réinstalle en France, la loi prolongeant les droits des artistes-interprètes ne suffit pas : il faut un code tout entier.

 

Faire revenir Johnny en France : c'est le rêve de Sarkozy et de ses amis, pour qui la décision du chanteur de s'installer en Suisse symbolise à la fois la fuite des cerveaux (si, si) et celle des capitaux.

Mais Johnny est oublieux. Il avait promis qu'il rentrerait au bercail en cas de victoire de Nicolas. Il avait  assuré qu'il redeviendrait résident français s'il payait moins d'impôts. On lui a donc concocté un bouclier fiscal. Et toujours rien : Johnny préfère rester à Gstaad, et le bouclier, sa fille Jade s'en sert pour faire de la luge.

On va finir par croire que ce qu'il trouve super bath en Suisse, ce ne sont pas les faibles impôts mais les stations de ski. Surtout quand elles sont ultra chics comme Gstaad, où on trouve plus de grands joailliers que de magasins de location de surfs.

Et ce n'est pas à Gstaad qu'il risque de se retrouver bloqué dans la file d'attente du tire-fesses avec trente fans qui lui beuglent «Ooooptic deuuuuuux mille».

Alors pour que Johnny revienne enfin, l'équipe de Sarko a trouvé un truc : lui assurer une retraite pépère, et garantir l'avenir de sa petite famille.

Comment?

 En prolongeant la durée de protection des droits pour les artistes-interprètes au delà des 50 années actuellement prévues.

En effet, une partie du répertoire de Johnny risque de tomber dans le domaine public dès 2011, ce qui signifie que le chanteur ne pourra plus percevoir de droits sur les chansons concernées. Soit un sacré manque à gagner.

Voyant cela, Sarkozy s'est donc empressé d'y remédier. La presse a d'ores et déjà baptisé ce projet  « Loi Johnny ».

Cela suffira-t-il à faire revenir le chanteur chez nous ? Pas sûr. Comme on n'est jamais trop prudent, Sarkozy ferait mieux de rédiger dans la foulée quelques autres lois sur mesure pour inciter son copain chanteur à rentrer.

Voici quelques suggestions.


Loi «Tchin-Tchin Optic 2000», également appelée «ma femme pour un euro de plus» : lorsqu'une star de la chanson et sa femme font de la pub pour un opticien, l'épouse ne paie qu'un euro de cotisations sociales sur son propre cachet.


Loi «Jade» sur l'adoption à l'étranger : la durée de la procédure d'adoption est inversement proportionnelle aux revenus des parents adoptants. (Notez que c'est déjà un peu le cas).


Loi fiscale «Stade de France» : les chanteurs français de plus de 60 ans ayant rempli le stade deFrance sont exonérés d'impôt sur les recettes du dit concert.


Loi «Harley Davidson» : les chanteurs français de plus de 60 ans qui roulent en Harley sont exonérés de charges patronales pour leur personnel de maison.


Loi «Lorada» : les chanteurs français de plus de 60 ans qui ont dû revendre leur propriété à Ramatuelle parce que c'était trop cher sont exonérés d'impôt foncier à vie.


Loi «Daleo» : ou droit à l'exonération opposable. Si la France ne tient pas les promesses faites à ses amis chanteurs (de plus de 60 ans , ces derniers pourront traîner l'Etat devant les tribunaux pour obtenir réparation.
Et si malgré tout, Johnny ne revient pas, il ne restera plus qu'à interdire l'accès de Megève aux individus issus des classes moyennes. Pour les repérer, ce sera facile : ils seront les seuls à payer encore des charges et des impôts.

 

Mercredi 06 Février 2008 - 00:01

Bénédicte Charles

Publié dans je m'amuse

Commenter cet article

magnum 04/03/2008 21:40

Que votre nom soit maudit sur 7 générations. Johnny est sûrement meilleur journaliste que vous. Ma petite soeur aussi.
Vous êtes un drame pour l'humanité. Votre nom après vos articles mensongers sur le 911 ne pourra plus recevoir la moindre estime pour un quelconque travail journalistique.