votre cerveau

Publié le par helene33660

otre cerveau (le blogueur s'amuse) posté le samedi 26 avril 2008 09:45
Blog de helene33660 : PETITE CHRONIQUE d'Hélène, votre cerveau

Etes vous rationnel ou irrationnel ?

De quel coté tourne votre danseuse... ? à droite ou à gauche ?

 
Sujet : Voici une danseuse. Essayez de la faire changer de sens en vous concentrant sur l'image et en faisant tourner la flèche de votre curseur. Concentrez vous..... Ne voyez vous pas qu'elle revient dans le sens que vous  aviez choisi ? 

 

Alors, elle tourne dans quel sens pour vous ? 

 
 
 

 

 

 

 

Alors, elle tourne dans quel sens pour vous ? 
  

   Si vous voyez tourner cette danseuse dans le sens des aiguilles d'une montre, c'est que vous utilisez votre cerveau droit.

   Si vous la voyez tourner dans l'autre sens, vous utilisez le cerveau gauche.

   Certaines personnes la voient tourner dans les deux sens, mais la plupart des gens ne la voient que dans un sens.
   Essayez de la faire tourner dans un sens, puis reconcentrez-vous pour la faire changer de sens !
   Les deux sens peuvent vraiment être vus !
 
   Des expériences ont montré que les deux différentes hémisphères du cerveau influent dans notre manière de penser.
   La liste suivante illustre les différences entre la pensée hémisphère gauche et la pensée hémisphère droit:
 
  GAUCHE:
  Logique, séquentiel, rationnel, analytique, objectif, s'intéresse aux détails.

  DROIT:
  Intuitif, aléatoire, irrationnel, synthétique, subjectif, s'intéresse à la totalité.
  
   La plupart des individus ont une préférence distinctive pour l'un de ces modes de pensée.
   Certains, cependant, sont plus portés sur un hémisphère ou l'autre, ou les deux.
   En général, l'école tend à favoriser les modes de pensée hémisphère gauche.
   Les sujets hémisphère gauche focalisent sur la logique, l'analyse, et aiment l'exactitude.
   Les sujets hémisphère droit focalisent sur l'esthétique, le ressenti et la créativité. 

Publié dans je m'amuse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article