Le Nouvel Enseignement

Publié le par helene33660

Cette année, pour mes 67 ans, mes quarante deux élèves de cours préparatoire se sont cotisés pour m'offrir une canne. Cela m'a fait bien plaisir car je commence à avoir du mal à les suivre quand on fait des rondes. Je leur ai exceptionnellement  fait un bisou pour les remercier. Une circulaire ministérielle me l'interdit pour éviter les accusations de pédophilie.

Vous avez bien lu : quarante deux élèves ! Et oui ! Depuis quelques temps, les départs en retraite ne sont plus remplacés, alors, on compense. L'énorme brouhaha des bambins ne gêne pas ma collègue de71 ans, car cela fait déjà 10 ans qu'elle est sourde !...
 
Et depuis sa fracture du col du fémur, elle ne sort plus en récréation ; la prothèse de hanche étant trop chère pour la sécu, le docteur lui a directement soudé le fémur sur le bassin. On la pose dans sa classe le matin et puis on la sort le soir quand on a terminé la correction des cahiers et le balayage des classes.
 
C'est moi qui suis chargé d'y penser car le directeur n'a plus toute sa tête, il serait capable de l'oublier.
 
Depuis qu'on a supprimé sa décharge de direction, il a repris sa classe de cours moyen, il en est très content, il dit que le niveau scolaire de ses élèves monte continuellement et que c'est pour lui, un grand motif de satisfaction.
Personne n'a encore osé lui dire qu'il donne à chaque fois les mêmes contrôles. C'est fou ce que la maladie d'Alzheimer fait de ravages.
 
Les élèves ont été un peu surpris au début et puis ils s'y sont fait.
 
Nous aussi, on a été un peu surpris au début, son ordre du jour des conseils de maîtres est invariablement consacré à la lecture du livre de monsieur Luc Ferry ; mais c'est un bon exercice : on y découvre des fautes de français à chaque lecture.
 
Je fais partie d'une famille où l'on est enseignant depuis 4 générations. Mon fils de 30 ans voudrait rentrer à l'éducation nationale, mais il n'y a pas de place. Je lui ai conseillé de faire une carrière militaire de 15 ans.
Il pourra ainsi rentrer à l'éducation nationale grâce à un emploi réservé !
 
J'espère qu'il suivra mon conseil car c'est actuellement la seule filière possible.
 
L'année prochaine, je pars en retraite
.
Bien obligé, la prostate me joue des tours ; je ne suis plus étanche et je sens bien que ça empire. Pour cette année, les couches super absorbantes vont suffire mais ça ne va pas durer ; heureusement qu'on n'a pas l'occasion de rire sinon j'imagine le pire. Ma maigre pension va m'obliger à rester devant une télé insipide. Moi qui avais rêvé de voyages vers des pays lointains... Les statistiques disent que les enseignants ont une plus grande espérance de vie ; les journées risquent d'être longues... mais j'y pense !
Si j'allais faire la surveillance dans un lycée, peut-être que les lycéens me fileraient un peu d'herbe pour voyager pas cher ?
 
On nous a longtemps appelés  " les hussards de la république " ; aujourd'hui nous sommes " les usés de la république "

Merci Anne Marie. 

Publié dans je m'amuse

Commenter cet article

chantal 18/11/2008 22:50

ça fait peur !!on se dit qu'en france, cet état de chose n'est pas possible car nous sommes le pays où l'école est gratuite et où l'enseignement est excellent -nous sommes le pays où la couverture sociale et les soins médicaux sont les meilleurs - l'eldorado pour beaucoup d'étrangers va-t-il devenir le pays à éviter -nos ancêtres reviendraient, ils n'y croiraient pas et pourtant !! on fonce en plein dedans - le pire, c'est que les français sont devenus des moutonsje crois que c'est ce qui me dérange le plus

helene 10/11/2008 08:09

je vois que tu as le moral.....  42... j'en ai eu 36, sur 2 cours....  ca faisait parfois du bruit... un peu....  mais en classe de perf, avec mes 15 agités... ca bougeait aussi...cette année, je suis contente de n'en avoir que 24.. 42... ouille ouille ouillle... et puis la classe sera trop petite....bon lundi à toi.ps : comment as tu fait pour ecrire si grand ?

darwin 09/11/2008 20:32

"Cette année, pour mes 67 ans"... c'est encore bon pour 3 ans, finalement! La réalité rejoint la fiction! Quant aux 42 élèves, c'était la norme il y 50 ans... pas de raison que ça n'aille pas aujourd'hui!