Charte pour le cheval

Publié le par helene33660

A l'attention de Monsieur le Président et des instances dirigeantes de la Fédération Française d'Equitation


A l'heure actuelle où les nombreuses dérives ( rollkur, dopage) secouent le monde des sports équestres, ne pensez-vous pas qu'une telle charte devrait être à l'ordre du jour dans un futur plus que proche ? le maintien des diverses disciplines aux prochains jeux olympiques est déjà plus qu'hypothétique...

Chaque cavalier, chaque éléveur, chaque professionnel ou amateur ayant à faire de près ou de loin avec nos compagnons les chevaux, doit être sensibilisé à la responsabilité qu'implique la garde et l'utilisation de cet animal.

Il faut soutenir les efforts des individus, des clubs et des associations, afin que le bien-être du cheval revienne au centre des préoccupations et non la course aux profits.

Les chevaux sont des objets de prestige, de réussite d'élevage ou un capital financier, rien que pour cela ils méritent notre respect et doivent être protégés des préjudices qui pourraient altérer leur bien-être.

 Les chevaux n'ont pas de cris pour exprimer la douleur, mais ce que l'on voit de nos jours sur les paddocks à petit et à haut niveau, doit être pointé du doigt ! car si les nombreux défenseurs d'animaux expriment des doutes sur les conditions de vie des chevaux, le respect bienveillant dont bénificie l'équitation parmi les néophytes, sera balayé rapidement et les effets secondaires de vraies ou fausses maltraitances seront dévastateurs; toute la filière équine en pâtira.

La Fédération verra alors fondre comme neige au soleil le nombre de ses adhérents. Pourquoi inscrire son enfant au poney-club lorsque l'on émet des doutes sur les conditions de vie des poneys et des chevaux ?

Nous devons la plus grande attention et la plus grande considération envers notre partenaire cheval; il en va de la survie de toute une filière.

je vous mets les neufs principes éthiques de l'ami du cheval téléchargeable sur le site de la FN
http://www.pferd-aktuell.de/Anlage21498/DieEthischenGrundsaetzedesPferde freundes.pdf






























1. Toute personne qui s'occupe d'un cheval, prend la responsabilité de l'être vivant confié

2. l'environnement du cheval doit être conforme à ses besoins naturels

3. La santé physique et psychique doit être la priorité absolue quelque soit son utilisation.

4. l'homme doit respecter chaque cheval, indépendamment de sa race, son âge, son sexe ou son emploi en élevage, loisirs ou sport.

5. le savoir autour de l'histoire du cheval, ses besoins et les connaissances concernant son maniement sont des biens historiques et culturels. Il faut les préserver, les communiquer et les transmettre aux générations futures.

6. la relation avec le cheval imprègne de manière significative la personnalité des jeunes. Il faut en tenir compte et l'encourager.

 


7. L'humain qui pratique une discipline équestre avec son cheval doit se soumettre, ainsi que son cheval, à une formation. Toute formation a pour but de développer la plus grande harmonie possible entre le cavalier et sa monture.

8. l'utilisation du cheval dans les sports équestres, la voltige et l'attelage doit s'orienter aux capacités naturelles, à son aptitude et à sa disponibilité. Une influence médicamenteuse sur les performances et une intervention non adaptée sur le cheval par l'homme, doit être proscrite et punie.

9. La responsabilité de l'homme à l'égard du cheval s'étend également jusqu'à la fin de sa vie. L'homme doit assumer cette responsabilité dans l'intérêt du cheval.


Magali Clique



 

Publié dans vive le sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article