boycottez dieudonne

Publié le par helene33660

Mail reçu d'un ancien pote de Fac en référence à un article du Monde (ici).

Chers ami(e)s, chers collègues,

Quel ne fut pas mon dégoût de lire cet article du Monde daté de ce dimanche.
Il y a déjà les terribles événements de Gaza sur le plan international au rayon des mauvaises nouvelles, des très mauvaises nouvelles même.

Ici en France, des personnages publiques, ayant droit de cité, persistent et signent, fiers de leur racisme et de leur haine de l'autre.

C'est le cas de Dieudonné, sombre idiot antisémite et provocateur jusqu'à l'abjecte.
Pour les rares personnes qui avaient encore des doutes, les naïfs, en voici la preuve : il invite sur scène, au Zénith SVP, le vieux Robert Faurisson, grand négationniste devant l'éternel, remettant en cause la shoah et autres faits historiques dramatiques et avérés. C'est censé être drôle, un homme déguisé en déporté lui amène un trophée devant un public conquis dont Jean-Marie Le Pen.
Mais où est le ressort comique? Est-ce drôle de nier l'histoire? Est-ce drôle de nier 6 millions de morts? 

En tant que journaliste et ancien historien (étudiant en histoire), simple citoyen français, un tel acte m'interpelle: comment cela est-ce possible en France, "pays des droits de l'homme"? Comment peut-on laisser faire ça?
J'en appelle à votre conscience politique, votre humanité, votre bon sens, et vous demande de faire passer ce message à vos proches avec un seul mot d'ordre:

BOYCOTTEZ DIEUDONNE, l'homme qui crache sur l'histoire et monte les communautés les unes contre les autres.
On n'a pas besoin de lui et on a déjà de très bons humoristes en France (Smaïn, Eric & Ramzi, Jamel, Gad Elmaleh, etc.)

Puisse la justice faire bientôt taire ce bouffon.
En attendant c'est à nous de nous en occuper, ce n'est pas de la censure, juste un combat contre le racisme le plus insidieux: celui qui est fier de lui et prend le prétexte de la liberté d'expression pour déverser sa haine.

Bonne semaine à tous.

Publié dans coup de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article