Madame soleil a des ennuis

Publié le par helene33660

 
mme soleil aurait - elle des ennuis ?

Un habitant de Montbéliard qui jugeait insultantes à son égard les prévisions d'un horoscope paru fin mai  a saisi le tribunal d'instance pour réclamer des indemnités, - apres les camping car qui ne se  conduisent pas tout seul, le micro onde qui cuit le chat, les ricola qui gatent les dents, vl'a donc les horoscopes qui entrent dans la danse....  là, ca devient ultra dangereux.... puisqu'il y en a des centaines qui paraissent au quotidien......  Mesdames Soleil, Texier, Lahaye et  meme les élèves de ma classe vont avoir des soucis à se faire......

Le lecteur, natif du bélier, n'a pas apprécié que ce signe soit,  associé à la prédiction suivante :
"certains retrouveront les émois de l'adolescence, surtout dans le domaine sentimental où l'envie de s'amuser prend le pas sur le besoin de construire du solide".

Dans sa déclaration transmise au tribunal de Montbéliard, le plaignant se présente comme "un père de famille sérieux et ordonné" et estime diffamant qu'on lui attribue des émois adolescents qu'il est loin de ressentir et qu'on mette en question son "besoin de construire du solide".

Il réclame 51 euros d'indemnités  - on peut se demander à quoi correspondent ces 51 euros.... tant qu'à faire, fallait demander 51 000.... et un avertissement contre l'astrologue à laquelle il recommande "d'aller voir un médecin".
lequel ? et pourquoi ?

Une citation à comparaître le 28 juiln  dernier devant le juge du tribunal d'instance de Montbéliard a été reçue cette semaine par la rédaction du journal concerné

(Le tribunal d'instance, précise être confronté depuis six mois à de nombreuses saisines émanant de ce Montbéliardais qui s'est "emparé du droit à la consommation" au point d'en faire un usage "pathologique".   ) quand meme, le monsieur est peut etre un peu détraqué, mais ca risque fort de donner de mauvaises idées à quelques moutons tricolores...

 

une suite :

Devant le tribunal d'instance de Montbéliard, cet homme de 31 ans s'est présenté comme "un père de famille sérieux" et a estimé, "qu'en tant que bélier", il pouvait être considéré par un employeur, au regard de cette prévision, comme "un coureur de filles", peu fiable professionnellement.

Au cours de l'audience d'une demi-heure, la juge a notamment tenté de lui expliquer qu'en droit, la diffamation vise un individu nommément, ce qui n'était pas le cas de l'horoscope.

Le Montbéliardais - au chômage depuis deux ans - réclame 51 euros d'indemnités au journal qui a diffusé l'horoscope et un avertissement contre l'astrologue à laquelle il recommande "d'aller voir un médecin".

La décision a été mise en délibéré au 20 septembre prochain.

Publié dans je m'amuse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article