De ségolène en Rachida

Publié le par helene33660

De Ségolène en Rachida

 

    Il y a trois milliards et plus de nanas sur notre chère planète-océan.  Et le Vieil Hibou ne peut pas toutes les suivre à la fois. Déjà qu’il reste fidèle à certaines de ses amitiés anciennes. Aussi  se borne t – il  le plus souvent à en suivre une qui lui paraît particulièrement intéressante. C’est ainsi, vous vous en souvenez, qu’il s’était passionné pour Condoleezza, la Louve Noire, élève de Notre Dame, prévôt  de Stanford, administratrice de Chevron-Texaco, marraine d’un gros pétrolier beau comme un camion qui promène son nom sur tous les océans de la planète, mais surtout la manipulatrice de George W. Bush, le new-born alcoolo repenti qu’un gang de pétroliers californiens et saoudiens a placé à la tête des States.  J’ai admiré ses longues jambes noires de réglisse Zan qu’elle sait si bien déployer sur les fauteuils du salon ovale  à en faire perdre la raison à Deubble You le demeuré.

 

   Et puis il y a eu Ségolène, qui a commencé très discrètement sa carrière dans un petit bureau sous les combles de l’Elysée, à écrire des notes absconses que le baron de Jarnac ne lisait guère ( « Bécile ! » , qu’il disait),  mais qui a fait un tabac en protégeant les poules des Charentes contre les méchants goupils. « Poil de Carotte, faut fermer les poules ! » qu’elle a dit la Ségo. Et c’est alors que je l’ai découverte. Pendant de nombreuses années, elle accompagnait presque en catimini le groupe des éléphants, sagement en retrait, avec ses impers à la Françoise Arnould . Elle a découvert la passion du Président pour le Marais Poitevin, et lui en a fait l’éloge. « Mais elle n’est pas mal, la petite nénette qu’Attali avait remisée dans le grenier ! », qu’il a dit le papa de Mazarine.  Elle a piqué à Monsieur Raffarin Père , agronome réputé, l’idée de faire la promotion du chabichou, et tout le monde lui en a su gré. Puis ce fut l’illumination : et si je devenais  l’Evita Péron des  Français et des Françaises? Ils veulent être maternés, je serai leur Madone ! Et ça a marché d’une façon incroyable. La petite chèvre a failli gagner, il ne lui a manqué que3%.

 

  

  Mais voici Rachida . Elle ne sort pas de l’ENA, son père n’est pas colonel, son grand père n’est pas polytechnicien, c’est une vraie beurette de chez beurette. Elle a un talent incroyable pour se faire parrainer par les gens qui comptent : Chalandon qui fut garde des sceaux, Simone Veil qui fut présidente de l’Europe, Lagardère , ses avions et ses magazines, Cécilia la peu fidèle, Sarkozy le vizir Isnogoud devenu calife à la place du calife. Et la voici ministre de la justice comme son parrain Chalandon. Elle l’a d’ailleurs invité à la passation de pouvoirs, elle sait être reconnaissante. Au moins une magistrate au ministère de la Justice, c’est un progrès. Elle semble s’habiller avec élégance Bref elle a tout pour elle, à part sa mâchoire, mais ça je l’ai déjà dit. 

 

   Meilleurs vœux à Rachida la beurette miracle. On va suivre la suite avec attention. Le vieil Hibou en trépigne d’impatience. Pourvu qu’il ne soit pas déçu !

Le sage hibou

                                   

Publié dans le sage hibou a dit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article