Crise chez l'écureuil

Publié le par helene33660

PH87Crise-LivretA.jpgQuand Maria m'apporta cet écureuil écrasé sur le chemin vicinal bordant la propriété, je ne pus retenir un mouvement de recul.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Mon Dieu, mais qui a pu commettre une telle horreur ?
 « Christine Lagarde » répondit sans hésitation Charles-Henri qui consultait les derniers cours de la bourse.
«  2,25%, voilà ce qui reste de notre Ecureuil national.
Comment voulez-vous que nos pauvres deviennent riches ? » ajouta-t-il ironiquement.
Je vous assure, 2,25% c'est pas grand chose.
On ne sait plus où placer ses derniers euros.
Dans le bouclier fiscal peut-être, il paraît que c'est une valeur sûre.


Le Billet d'Anne-Sophie.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article