Fabrication artisanale d'huile et d'onguent au laurier

Publié le par helene33660

ane 006C’est l’été et les sabots de nos chevaux sont secs, très secs… pour y remédier, je vous propose une recette connue des anciens cavaliers  :

 

FABRICATION ARTISANALE D’HUILE ET D’ONGUENT AU LAURIER.

Onguent pour les sabots du cheval

LAURIER NOBLE ou LAURIER SAUCE. Laurus Nobilis. Lauraceae

 Par prudence, il sera toujours nécessaire de s'assurer qu'il s'agit bien de Laurier Noble afin d'éviter toute confusion avec le Laurier Rose et le Laurier Cerise qui sont des plantes hautement toxiques


PARTIE UTILISÉE : Feuille, Baie.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES : Le Laurier Noble possède des vertus assouplissantes et antiseptiques pour les chevaux dont les pieds trop secs sont souvent source de multiples problèmes.
Les feuilles peuvent être employées en cataplasmes sur les articulations douloureuses.

INDICATION MAJEURE POUR L'USAGE EXTERNE  : Pieds secs, fendillés et friables.

PRINCIPES ACTIFS : FEUILLE : Huile essentielle. Alcools : Linalol, Alpha Terpinéol, Terpinène 1 OL 4. Esters Aromatiques : Acétate de Terpényle, Acétate de Linalyle. Monoterpène : 1,8 Cinéole. Lactone : Costunolide.

BAIE : Huile : Acides Laurique, Oléique, Palmitique et Linoléique.


Huile au Laurier (à faire au printemps) :

1- Cueillir des feuilles de Laurier, les couper en lamelles et les mettre dans un récipient allant au feu, verser de l'huile d'Olive jusqu'à ce que le niveau arrive à environ deux centimètres des feuilles.

2- Faire chauffer à feu très doux à quart-découvert durant 30 minutes en remuant un peu de temps à autre.

3- Laisser refroidir complètement, ôter le couvercle verticalement afin d'éviter que l'eau de condensation ne tombe dans l'huile, mettre un linge à la place et reposer le couvercle sec dessus en l'alourdissant avec un poids.

4- Laisser reposer trois jours et verser dans un flacon en filtrant l'huile avec entonnoir et coton.
Conserver à l'abri de la lumière, du gel et des fortes chaleurs.

Onguent au Laurier (à faire en automne) :

1- Ramasser les baies lorsqu'elles sont bien mures (Octobre / Novembre), les concasser dans un mortier (ou de n' importe quelle manière) et verser dans un récipient allant au feu.

2- Faire fondre de la graisse blanche de porc non salée et verser sur les baies jusqu'à deux centimètres au dessus.

3- Faire chauffer à feu très doux à quart-découvert durant une heure en remuant de temps à autre.

4- Faire refondre le tout une fois par jour, trois jours de suite, en remuant et recouvrir à chaque fois.

5- Faire fondre à nouveau le quatrième jour, verser dans un récipient en verre en filtrant avec passoire et entonnoir.

6- Laisser refroidir et mettre l'onguent dans le récipient de service.

Conserver à l'abri de la lumière, du gel et des fortes chaleurs.

Publié dans vive le sport

Commenter cet article

anonymous 14 30/01/2015 19:03

super recette. Facile a faire. Et surtout qui fonctionne tres bien

driiiine 02/09/2013 19:57


BonjourPouvezu vous me donner les quantité de feuilles et graines ba utiliser svp. Merci d'avance

darwin 24/08/2012 23:12


Sympa, la recette; je vais essayer: j'ai rapporté plein de laurier du midi; le problème, c'est qu'il me manque le cheval! De toute façon, c'est un vieux mot qui me plaît bien, "onguent", c'est
plein de mystères et de philtres magiques!  Onguent, je trouve sabot! Bises, Hélène!

helene33660 28/08/2012 10:27


a moi aussi, cela plait bien... à 20 euros le pot, je vais tenter le coup...