Humour chic : L'avenir de Pablo

Publié le par helene33660

Ce matin, notre nounou est partie, définitivement.
Vous avez probablement été surpris d'apprendre que nous avions une nounou ; c'est que je ne vous ai pas tout dit.
Un jour, Hubert, notre aîné, débarqua au château, un bébé dans les bras. C'était son fils, Pablo, né de mère inconnue.
Certes nous ne sommes plus au temps où le fils-père devait réparer sa faute en épousant la fille légère pour sauver l'honneur de la famille, mais tout de même, cette situation nous contraria. Nous prîmes une nounou pour soulager Hubert qui poursuit ses études et surtout pour mettre Pablo à l'abri des regards indiscrets lors des garden parties et des réceptions que nous donnions au château.

C'est à présent fini, Hubert devra concilier ses études - il en est à bac + 10 - et son rôle de père, car je n'attends pas grand secours de Maria pour l'assister.
Cela sera rude pour lui qui travaille jour et nuit à la rédaction de sa thèse de doctorat sur « le management d'entreprise en milieu hostile », mais que voulez-vous, à 30 ans , il doit prendre ses responsabilités.

Dès sa thèse passée, il devrait succéder à Charles-Henri à la tête de notre entreprise, bien que je sente qu'au fond de lui mon époux doute de ses capacités de meneur d'hommes.
Savez-vous ce qui me tourmente le plus ?
L'avenir de Pablo. Ne gardera-t-il pas des séquelles de l'éducation que va lui donner son père - disons-le franchement - très léger pour ne pas dire totalement immature.

 Que la crise nous frappe soit, mais qu'elle handicape l'avenir de nos enfants, je ne le tolérerai jamais.


Le Billet d'Anne-Sophie.

Nota : L'illustration de cet article provient du blog remarquable http://clarenne.francis.over-blog.com/ qui vient hélas de s'arrêter.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article