La Belgique en crise

Publié le par helene33660

bruxelsEn débarquant innocemment en Belgique pour aller voter , non seulement Hubert a subi le choc des civilisations, mais il s'est aussi heurté à la barrière des langues, car il ne suffit pas de traduire mot à mot pour comprendre le sens, surtout entre nos amis flamingants et wallingants.

Tel que je connais Hubert et son esprit torturé d'intellectuel, face à deux panneaux contradictoires, il va se trouver bloqué psychologiquement et, hélas, physiquement. Et ça peut durer des heures.

 N'est-ce pas un handicap lorsqu'il faut choisir le bon bulletin de vote ?  Je m'interroge.

Commenter cet article