Tourisme de proximité

Publié le par helene33660

StGapour.jpgAvec la crise, le tourisme de proximité connaît un boom chez les riches.

 

Je dois dire que notre week-end à Nouillorc a été une révélation pour nombre de nos amis.

 

   

Ainsi, Inès sans son chien a adoré Mique-aux-Noces, Marie-Constance a fait le vide-grenier de Marat-Quèche, les jumelles Ludyvine et Charlotte se sont éclatées à Nioudélie. Sans parler de Péquint Losse-en-Gelaise, Yste-en-Boule et Losse en Gelaise où toute la jet set en crise se retrouvera Halloween.

C'est devenu un jeu dans notre société.


Pourquoi ce succès ? Parce qu'en choisissant bien sa destination dans la France profonde, on peut donner l'impression low cost que tout est encore comme avant.

A condition, évidemment, de ne pas téléphoner depuis sa villégiature, ni d'envoyer des cartes postales et surtout, surtout, de ne jamais écrire sur un billet le nom de votre destination de rêve. Vous seriez immédiatement découvert.



Le Billet d'Anne-Sophie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article