Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fléau

Publié le par helene33660

Fléau
Fléau

Pièce écrite par Anne Bourgeois, dans les Fantaisies Potagères...

où je me transforme en pomme de terre OGM...

Modifiée et mal foutue en prime...

 

#fléau, #annebourgeois, #fantaisiespotagères, #pommedeterre, #ogm, #helene33660,

Publié dans je m'amuse

Partager cet article
Repost0

5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball

Publié le par helene33660

5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball
5 jeunes tahitiennes Championnes de france de Horse ball

Belle aventure que celle de ses 5 joueuses venues de Tahiti  (22 000 km) pour participer aux Championnats de France de Horse ball et qui sont montées sur la plus haute marche du podium….

Je n’ai pas pu résister à  les interviewer…

 

Ia ora na, jeunes championnes, pensiez-vous revenir à Tahiti avec une médaille d’or autour du cou ?

Bonjour Hélène. On ne s’attendait pas du tout à ça, car on ne connaissait pas le niveau des équipes que l’on allait affronter. Bien sûr,  commente Maya, notre objectif était de rentrer en Polynésie avec une médaille, mais jamais on ne s’était imaginé rentrer avec le titre de Championnes de France. Personne ne s’attendait à remporter l’or. Il faut  dire, précise Morgane, que l’on ne connaissait pas les chevaux que nous allions monter. On n’a eu que 3 jours pour s’entrainer avec eux. On n’a eu que 2 entrainements pour toucher la balle, jouer, voir comment les chevaux réagissaient, Du coup, notre médaille c’est vraiment un mérite.



Qui êtes-vous donc ?  

  • Gabrielle Venot, 16 ans. Je monte au Club Equestre de Tahiti . C’est mon deuxième Grand Tournoi.
  • Maya Menu, de l’Eperon de Tahiti. C’est ma première participation à Lamotte Beuvron.  
  • Morgane Medan, 15 ans, je suis cavalière à l’Eperon de Tahiti  
  • Herenama Pierson, 15 ans, du Club équestre de Tahiti. C’est mon premier Lamotte. http://www.chevaltahiti.net/
  • Emma Merrel, 14 ans, je monte à l’Eperon de Tahiti. C’est mon 3è grand tournoi. Je suis le capitaine de la sélection polynésienne.

 

On a toutes le galop 5 au minimum.  On monte à cheval depuis de longues années. (Pour entrer en sélection polynésienne, il faut avoir 7 à 8 ans d’équitation derrière soi).


Comment vous êtes-vous mises au horse ball ?

Quelque part, on a commencé le horse ball, grâce aux cavaliers de CSO qui venaient aux Championnats de France.  Après leur championnat, ils faisaient  des stages de horse ball. Ça leur plaisait et quand ils rentraient à Tahiti, ils nous en parlaient.  Le coach a organisé un cours de temps en temps, puis un cours officiel.  C’est comme cela qu’on s’est mis dans le mouvement.

 

Si j’en suis arrivée là, dit Heremana, c’est grâce à notre coach Antonin qui a amené cette discipline qui m’a beaucoup plu. C’est un sport qui procure de l’adrénaline, L’ambiance est bonne et il y un bon esprit d’équipe. Je crois que notre médaille d’or va être un atout pour la promotion de ce sport, car les autres cavaliers du club vont aussi vouloir aller au Grand Tournoi. Je crois bien que certains vont commencer le horse ball pour y parvenir…

 

Bien sûr, on passe au club presque tous les jours, que ce soit pour les cours de horse ball, de Cso ou de dressage. On monte souvent en fin d’après-midi, quand le soleil se couche et qu’il fait plus frais pour les chevaux.

 

Pour venir ici, on a été sélectionné par Antonin qui s’occupe de nous. A Meurchin, ajoute Morgane,  nous avons retrouvé notre deuxième coach, Florent Courcelles, qui est extraordinaire lui aussi. Tous les deux nous ont soutenues jusqu’au bout. Par contre, nos monitrices de Tahiti, Maud Santoro Mianné et Charlotte Frottié  sont  resteés là-bas pour continuer leurs cours d’équitation et s’occuper des chevaux.

 

Que peut-on ressentir lorsqu’on a fait 22 000 kilomètres pour faire quelques matchs et gagner contre des gens de la métropole ?

C’est impressionnant raconte Gabrielle. Même nos adversaires ne s’y attendaient pas.  Parfois, lors de la détente, on entendait les autres cavaliers discuter entre eux. Certains pensaient qu’on n’y connaissait pas grand-chose, qu’ils pourraient nous battre facilement.  Cela nous faisait rire. Mais nous, on avait à cœur de faire mieux que les sélections précédentes.

 

Mais, dit Emma la capitaine,  les matchs n’ont pas été faciles. En finale, on était mené à la mi-temps. A  chaque fois que l’on prenait un but,  je disais à mes coéquipières : « Allez rien n’est perdu, on peut encore remonter »  et c’est ce qui s’est passé. Je savais que l’on pouvait encore gagner car l’écart n’était pas énorme. Alors, on s’est battu  jusqu’ à la dernière seconde pour mériter ce titre.

 

Ce qui était bien, c’est que nos matchs étaient filmés et que nos parents restés à Tahiti   pouvaient suivre les matchs en direct, même si c’était la nuit. On peut vous dire qu’ils étaient très fiers de nos résultats.

Sur le podium,  on a  sorti notre drapeau tahitien. C’était important pour nous et nous avons chanté la Marseillaise comme tout le monde.

 

Justement, ce décallage horaire vous a-t-il posé problème ?

Au début oui, car il y a 12 heures de décalage et le sommeil est totalement inversé. Mais il fallait s’y faire. Ce qui nous a fait bizarre, c’est aussi la différence de climat.  Parfois, on a eu froid.

 

Qu’est ce que vous avez particulièrement apprécié  durant votre séjour ici ?

On a adoré nos chevaux, ceux que l’on nous a prêté. Il y avait Quintonine, Massino, Gégé, Bounty et Ura.  Ça a été dur de leur dire au revoir. Ils vont nous manquer. Et puis, il y a eu le club de Meurchin qui nous a soutenu tout le temps. Ils étaient présents à tous nos matchs, à nous encourager, à marcher nos chevaux. C’est vraiment un club adorable et très accueillant.  L’ambiance était au top. Ensuite, nous sommes allées suivre leurs matchs, car une de nos amies y jouait. En fait beaucoup d’équipes nous encourageaient.

Lamotte Beuvron, c’est vraiment une expérience unique, où l’esprit d‘équipe est important. Nous étions heureuses d’être toutes ensemble. Il y avait une belle cohésion qui nous a aidée pour la victoire.

D’ailleurs, on  a déjà envie de revenir l’an prochain.

 

 

Antonin Mianné ( Cadre technique fédéral de la  Fédération Polynésienne d'Equitation - FPE prend  ensuite la parole :

 Pour le horse ball, j’avais envie d’amener autre chose à Tahiti. Je connaissais ce sport grâce à son père qui  y avait joué à un bon niveau avec Dominique Bouchery. C’est ainsi que tout a commencé. On a mis en place un cours de temps à autre, puis il y a eu des démonstrations à la fête du cheval. Des membres de l’équipe de Meurchin sont venus ici à Papeete et la sauce a pris.  On a organisé une formation d’arbitres, de juges. Aujourd’hui,  nous comptabilisons 2 équipes poussins, 2 équipes cadets et un groupe de débutants. On a 97 % de joueuses réparties sur 2 clubs. Celui de Pirae et celui de Tahiti qui comptent environ chacun 250 licenciés.

 

Je peux remercier la fédération Polynésienne qui fait tout pour nous aider. Savez-vous que ce championnat revient à 4000 € par joueuse qui ne sont nullement aidées par la Fédération Française d’Equitation. Tout est à la charge des familles… Le budget est énorme, entre le billet d’avion, la location des chevaux, les gites, le séjour….

Heureusement, nous sommes bien soutenus dans notre logistique. Les chevaux sont loués dans différents clubs du Nord – Pas de Calais. Ils sont logés et transportés par Meurchin. Il n’y a pas à dire, les copains jouent le jeu et c’est une grande fierté pour moi. La Polynésie peut faire des choses et grâce à tous nos amis la qualité de notre boulot est reconnue. Je ne vais pas vous étonner en disant que je prépare déjà le championnat de l’an prochain : les filles veulent déjà revenir….

 

Merci Hélène, nous sommes touchés que vous ayez pris le temps de parler de nous.


Les Ecuries du Pato

www.ecuriesdupato.com

https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato

Crédit photo :  meurchin equitation horse ball,  Virginie Bruant

#horseball #hb #france ,#cheval #horse #equestre , «#championnatdefrance, #tahiti, #antoninmianné, #meurchin, #dominiquebouchery, #florentcourselles, #templeneuve, #ffe, #federationpolynesiennedequitation, #polynesie, #polynesiefrançaise, #horseball.org, # www.ladepeche.pf, ################

Partager cet article
Repost0

Félicitations à ces 8 jeunes cadets... Equipe de France de Horse ball

Publié le par helene33660

Félicitations à ces 8 jeunes cadets... Equipe de France de Horse ball

Publié dans Ecuries du Pato, horse ball

Partager cet article
Repost0

Fantaisies Potagères

Publié le par helene33660

Fantaisies Potagères
Fantaisies Potagères
Fantaisies Potagères

Rejoignez nous pour les FANTAISIES POTAGÈRES   De la Compagnie Duodelire.

Fous rires garantis.

Rendez vous les vendredi 25 mai ou samedi 26 mai prochains à Villeneuve.(33)
 
Découvrez comment nos végétaux familiers  s’y expriment avec humour, charme et poésie sur leurs joies et leurs peines qu’ils soient mal-traités ou choyés-bio !!!
 
Ce spectacle peut être repris en intérieur ou en extérieur pour agrémenter l’un de vos évènements.

 

Nos créatures potagères

Fléau d'Anne Bourgeois

Patati et Patata de Sylvie Chenus

Chanson aux petits oignons de Danielle Dumas

Le Râteau et la Carotte de Jean-Louis Bauer et Bernadette Le Sache

La Tomate de Jacques Nerson

La Survivante de Jean-Michel Ribes

Arti...chaud devant ! de Stéphanie Tesson

Le Pot âgé de Jean-Paul Alègre ....

#duodelire, #P’titcibeigne, #villeneuve, #Desliresenchoeur, #poesies,#fantaisiespotagères, #helenebenoit, #murielbouillaud, #petitechronique.com, #helene33660, #########

 

Publié dans coup de coeur

Partager cet article
Repost0

Le soleil des rebelles de Luca Di Fulvio

Publié le

Cet article est reposté depuis verolitaulit.over-blog.com.

Partager cet article
Repost0

Fourbures du cheval : quelques précautions

Publié le par helene33660

Fourbures du cheval : quelques précautions
Fourbures du cheval : quelques précautions
Fourbures du cheval : quelques précautions

La mise à l’herbe de printemps est synonyme tous les ans de cauchemar pour toutes les races faciles d’entretien et de bonheur pour tous les chevaux qui ont du mal à garder de l’état en hiver. Nous allons voir pour quelles raisons.

Vouloir se rapprocher le plus possible de l’alimentation naturelle d’un cheval est un souhait tout à fait louable. Quand on garde son équidé à la maison, il est évident que l’on cherche le meilleur pour son épanouissement et son bien-être. Mais tous les ans, nous sommes confrontés aux aléas de la pousse de l’herbe qui nous compliquent la vie.

Avant de lâcher vos fauves, du jour au lendemain, dans les vertes pâtures, il est essentiel de prendre les dispositions suivantes :

– faire une transition progressive à l’herbe sur une quinzaine de jours pour permettre à la flore intestinale de s’adapter.

– s’assurer que son équidé a perdu du poids pendant l’hiver pour anticiper la surcharge pondérale pendant la saison de pâturage.

Prenons le cas de POMPOM, cheval de loisir de 500 kg effectuant 2 ou 3 sorties par semaine en ballade.

Ses besoins journaliers sont les suivants :

Si je mets POMPOM au pâturage, celui-ci va bien évidemment manger toute la journée sans s’arrêter. Il va donc consommer au minimum ses 9.5 kg de matière sèche quotidiens.

Une herbe de prairie permanente moyenne apporte par kg de matière sèche :

POMPOM va donc ingérer quotidiennement :

Si on compare les besoins avec les apports :

L’herbe gardera cette valeur pendant environ 1 mois et demi (si vous avez de l’herbe en abondance), de mi-avril à fin mai. Puis sa valeur va diminuer avec l’apparition des épis dans les graminées.

Quelle va être la prise de poids de POMPOM pendant ces 1.5 mois ?

3.4 UFC (en trop/jour) * 45 jours = 153 UFC en trop sur 1.5 mois

POMPOM va utiliser 2.7 UFC pour grossir de 1 kg.

Au bout du compte, il aura donc pris 153/2.7= 56 kg en 1.5 mois soit environ 11% de son poids.

Quand l’herbe sera au stade floraison elle sera beaucoup moins énergétique

POMPOM va donc ingérer quotidiennement en juillet :

A cette période d’été, POMPOM va stabiliser son poids.

Vous voyez donc ici tout l’intérêt de bien gérer votre pâturage pour faire en sorte de rationner l’herbe au printemps.

La prise de poids réalisée au printemps (et aussi en automne) doit absolument être compensée par une perte de poids en hiver. Vous vous exposez sinon à des fourbures, des maladies métaboliques comme le diabète.

La fourbure au pâturage survient pour plusieurs raisons :

  • Le cheval a un accès non limité à l’herbe. Même si celle-ci est peu ou très riche selon les saisons, le fait que le cheval ne puisse pas se réguler (et oui il peut manger de l’herbe sans s’arrêter !) va entraîner un trop plein d’ingestion de sucres solubles. Tout comme nous devant une plaquette de chocolat, un peu c’est bien, toute la plaquette c’est trop !
  • Le cheval est sur de l’herbe rase (surpâturée). Même si la quantité d’herbe est ridicule, cette petite herbe est extrêmement riche en sucres. Il en suffit de peu pour déclencher une fourbure sur un équidé déjà fragile.
  • Votre cheval a une maladie métabolique de type Cushing, SME (Syndrôme Métabolique Equin), PSSM (Myopathie à stockage de polysaccharides) et de fait ne tolèrera que très peu de sucres dans son alimentation. Tout excès dans ces cas-là peut conduire à une fourbure.

Pour éviter ces problèmes, plusieurs pistes sont possibles :

  • Donner un carré d’herbe tous les jours et ne pas laisser pâturer sur de grandes parcelles tout en laissant un accès à des pistes pour favoriser le mouvement.
  • Attendre que l’herbe soit à un stade avancé pour mettre les chevaux afin qu’elle soit moins riche en sucres. Plus l’herbe est haute, moins elle est riche.
  • Utiliser un panier de pâturage (Greenguard) permet de limiter la quantité d’herbe ingérée quotidiennement (-50% d’ingestion environ) et de faire maigrir le cheval.

Dans tous les cas, le bien-être de votre cheval ne peut pas passer par un état corporel excessif. Aimer son cheval, c’est faire en sorte que son corps soit en adéquation avec son espèce.

Les kilos en trop sont l’ennemi de l’effort sportif.

PEYRILLE Sabrina    06 58 00 95 48

www.sabrina-peyrille-seve.com

#fourbures, #fourburescheval, #alimentationcheval, #ecuriesdupato, #petitechroniqued'helene, #horseball, #soinscheval, #herbetropriche, #herbeprintemps, #sabrinapeyrille, #veterinaireequin,

Publié dans Ecuries du Pato

Partager cet article
Repost0

Ballade du week end

Publié le par Hélène

Cet article est reposté depuis appartementhendaye64.over-blog.com.

Partager cet article
Repost0

Fondation Lire et Comprendre...

Publié le par Hélène pour Lire en Caravane

Cet article est reposté depuis Lire en Caravane.

Partager cet article
Repost0

Jolie môme - avec Francis Lalanne

Publié le par helene33660

Vidéo du Concert du 7 avril 2018 ,

Les 200 choristes de Croches en Choeur  chantaient avec leur parrain  Francis Lalanne

à Saint André de Cubzac.

Un concert magnifique et magique avec cet artiste au Grand Cœur.

Si ça vous dit, notre Cd  enregistré avec Francis Lalanne est en vente au prix de 15 €. Me contacter. Ou contacter Croches en Chœur.

 

Crédit vidéo : L'Odysée Photographique ; Fanie haribo ; Nathalie de Checci ; Dominique Farges

#crochesenchoeur, #francislalanne, #petitechroniquedhelene, #petitechronique, #helene33660,#joliemome,

www.petitechronique.com

http://crochesenchoeur.choralia.fr

Avec Francis... lors du concert du 7 avril à Saint André de Cubzac

Publié dans croches en Choeur

Partager cet article
Repost0

La java de Broadway - extrait

Publié le par helene33660

La java de Broadway

Vidéo du Concert du 7 avril 2018 ,

Les 200 choristes de Croches en Choeur  chantaient avec leur parrain  Francis Lalanne

à Saint André de Cubzac.

Un concert magnifique et magique avec cet artiste au Grand Cœur.

Si ça vous dit, notre Cd  enregistré avec Francis Lalanne est en vente au prix de 15 €. Me contacter. Ou contacter Croches en Chœur.

 

Crédit vidéo : L'Odysée Photographique ; Fanie haribo ; Nathalie de Checci ; Dominique Farges

#crochesenchoeur, #francislalanne, #petitechroniquedhelene, #petitechronique, #helene33660, #lajavadebroadway,

www.petitechronique.com

http://crochesenchoeur.choralia.fr

Publié dans croches en Choeur

Partager cet article
Repost0