Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Duodelire à la fete de l'anguille

Publié le par helene33660

Duodelire à la fete de l'anguille
Duodelire à la fete de l'anguille
Duodelire à la fete de l'anguille

La fête de l’anguille approche à grands pas…

Elle se deroulera le 7 mai, à la Roque de Thau , sur les berges de la Gironde.

J’aurai le plaisir de participer à l’atelier théâtre de la compagnie DUODELIRE.

Notre spectacle haut en couleur raconte la vie hors du commun du saumon…

Comme vous pourrez l’entendre, ce n’est pas si simple que cela.

Rendez vous à 15 h, ce dimanche 7 mai.

Publié dans au quotidien

Partager cet article
Repost0

La maison des hautes falaises de Karen Viggers (livre de poche)

Publié le

Cet article est reposté depuis verolitaulit.over-blog.com.

Partager cet article
Repost0

Rupture de la coiffe des rotateurs

Publié le par helene33660

Rupture de la coiffe des rotateurs
Rupture de la coiffe des rotateurs
Rupture de la coiffe des rotateurs
Rupture de la coiffe des rotateurs

« La coiffe du rotateur », c’est presque la caresse du coiffeur dont la main passe dans vos cheveux. C’est doux. C’est apaisant… bref, je ne me faisais pas de bile. D’ailleurs, quand j’en parlais autour de moi, tout le monde était rassurant…. « Cool !!! Ca ne fait pas mal… »…., sauf que moi, ben j’ai eu mal… et franchement, j’aurais aimé être mieux préparée. Sisi.

Rassurée, je n’avais même pas regardé sur Internet ce qu’on en disait… Bon d’accord, je me disais que ça pouvait être inconfortable. Je craignais surtout le réveil... sauf que le réveil à la clinique du sport a été impeccable. Pas un seul tremblement, pas une seule nausée… c’est la suite qui a été moins confortable….

Mais commençons par le début… Ca faisait long que je trainais ces douleurs aux épaules.. ; 10 – 15 ans. Facile.. Mais à chaque fois, les toubibs me disaient que ça n’était pas grand-chose. Les radios ne révélaient que peu de chose.. : un peu de kiné et ça repartait…

En juin dernier, y a meme eu un radiologue  local qui lui n’a voulu faire qu’une seule épaule… on a choisi la droite qui m’enquiquinait un ces jours là pour une radio et une échographie. Son commentaire m’a laissée désabusée… « Pourquoi donc êtes-vous venue ? non non…ce n’est même pas la peine de faire l’autre épaule.. !!! » 7 mois de perdus. Un bras de moins en moins actif, pour finir avec un tendon complétement coupé…. L’incompétence a de beaux jours devant elle...

La douleur étant de plus en plus présente, et ma gestuelle de plus en plus réduite, j’ai refait le parcours radio, écho, Irm à la clinique du sport de Mérignac, avec le Docteur Abadie… Un tout autre discours qui m’a amenée à l’opération pour « perforation de coiffe sur conflit sous –acromial ». Je serai opérée par méthode arthroscopique, en chirurgie ambulatoire. J'ai une ordonnance pour des séances de kiné avant cette opération. Dur dur... tous les kinés du coin sont surbookés... A force d'appeler, je finis par avoir un rendez vous avec Virgil Delaunay. Sa spécialité concerne les épaules. ca tombe bien.

 

Ce que je recommande pour l’après opération :

  • 1 ou 2 pantalons à élastique. Sans fermeture éclair ni boutons… en effet, pas facile à mettre avec une seule main.
  • Des paires de chaussettes lâches : ce sont les plus faciles à enfiler.
  • Des pantoufles ou chaussures à scratch.
  • 2 petits coussins qui caleront votre bras. ( dans le fauteuil, ou dans le lit) ou un coussin d'allaitement. C'est confortable et malléable.
  • Chemises ou chemisettes très amples. Enfin des vêtements faciles à enfiler. ( celles de monsieur sont impeccatbles)
  • Investissez dans 2 patch gel froid à conserver au réfrigérateur. 20 jours après, je les utilise toujours, et ce n’est pas fini.
  • Dans le même style, une poche de petits pois congelés  convient très bien.  
  • Préparez une deuxième chambre… au début les nuit sont agitées. Autant que votre moitié dorme tranquillement…
  • La venue de Belle maman qui m’a bien soulagée dans le quotidien… merci Agnès… de tout cœur.

Ce que j’ai loupé personnellement :

  • J’ai demandé au pharmacien quelque chose pour le froid, qui soulagerait mon épaule après son opération… il m’a donné un tube de crème, me disant : vous éviterez les plaies…. Sauf qu’il fallait un patch gel et pas une crème.
  • Le rasage des dessous de bras. Le docteur avait dit «pas de rasoir ni de crème depilatoire. Utilisez une tondeuse.. » Evidemment, je n’ai pas tilté. Bien sur j’’avais compris qu’il ne fallait pas prendre le risque de couper l’aisselle… sans aller plus loin, et j’ai acheté de la crème… ouille ouille ouille.. la brûlure… je n’avais jamais vu ca. Ni jamais entendu parlé… J’ai eu tout le dessous de bras bouffé par le produit chimique. Au point d’avoir peur d’être renvoyée à la maison… bravo l’angoisse +++… Enfin, l’infirmière n’a rien dit.. Mais moi j’ai eu peur, trop peur... ; donc trouvez vous une tondeuse.. Mais nom d’une pipe… je n’imagine même pas ce que c’est qu’une tondeuse à aisselle. Sisi…

 

Jour j : C’était un lundi matin. En maman et femme bien organisée, au petit matin, j’ai quand même préparé un pain, des yaourts… La veille, je me suis coupée les ongles, j’ai tondu la pelouse et rangé quelques buches pour la cheminée au cas où. Bien sûr les placards étaient pleins et une copine restauratrice avait promis de me livrer quelques plats du jour. Merci Rajaa qui se reconnaitra…

Départ vers 7h45… 2 heures de bouchons, mais on arrive pile poil à la clinique… je suis très bien accueillie, très bien endormie. Avant de sortir, une kiné me montre des mouvements à faire, 3 fois par jour (c’est ce qu’ils appellent de la mobilisation passive. cf photo )

Vers 18 h retour glorieux à la maison. Je porte une grosse attelle noire. Mon bras reste endormi et le restera jusqu’au lendemain. Je dors assise. C’est inconfortable. Bref, je ne dors pas. Mais la vie reste belle.

J2 : Je suis bien contente de voir le jour arriver. Dur dur de faire sa toilette avec un bras pendant et ankylosé . A un moment donné, j’ai l’impression qu’il se décroche et qu’il est tombé par terre… Micro seconde de panique…Mon homme me rassure. Faute de notice, on doit regarder sur internet comment repositionner l’attelle : https://youtu.be/HCvn9N_ponA

Appel de la clinique pour savoir comment vca se passe. je dis que tout va bien. que le bras est encore un peu endormi, que je n'ai pas plus mal que cela de ce fait. la dame est contente.

Passage de l’infirmière qui trouve les points au top. Mes doigts retrouvent leur sensibilité…Je commence à ressentir les premières douleurs. Je relis le protocole « anti douleurs » de la clinique…. Ça ne suffit pas. j'ai mal. le lendemain je rappelle le service de la clinique... je dis que c'est au moins  une douleur  de niveau 7-8... la dame me dit qu'il me faut suivre le protocole, puis raccroche. je reste avec ma douleur. Les médicaments prescrits me laissent dans le noir, dans la douleur. Jje serre les dents, mais, le soir venu, je ne tiens plus et appelle mon médecin traitant, qui me prescrit un peu de morphine. c'est un anti douleur de palier 3.  Ouf… ca me soulage, mais je suis groggy. Je prends l’air dès que je peux et n’oublie aucun de mes exercices de réeducation.

J3 : Je vis au ralenti : se lever, se laver, prendre les anti douleurs, manger, prendre l’air et faire les exercices de kiné…

J6 : L’infirmière ne viendra plus. Mes points sont au top. Je m’habille seule.

Je fouille sur Internet. Je lis : » Dans les meilleurs cas la récupération peut se faire en 3 mois, en moyenne en 6 mois, dans les formes sévères en 1 an. La chirurgie de la coiffe des rotateurs est donc une chirurgie pleine d’aléas, délicate. Il n’y a pas 2 patients égaux devant une rupture de la coiffe des rotateurs allant être opéré. Ensuite, il faut refaire ses exercices de mobilisation passive 3 à 4 fois par jour. On s’aide de la fiche qui nous est remise. Des packs de glace sont appliqués sur l’épaule opérée entre les séances de rééducation. » http://chirurgie-epaule-fontvert.fr/tendinite_coiffe.html

Evidemment la constipation s’invite au programme. Le toubib me propose du MELAXOSE, à garder au réfrigérateur. J’en ai lu tellement de mal que je suis étonnée du gout pas si mauvais que cela , loin s’en faut. Je suis contente et soulagée. Le Mélaxose fait effet.

J9 : Je lis que la morphine entraine des accoutumances. Je décide de diminuer mes doses… ça marche.

J11 : Je peux lacer mes chaussures (en utilisant mon bras ballant). Je remets un jean.

J12 : Enfin une nuit confortable ! Que ça fait du bien…

J15 : Je peux mettre une ceinture à mon pantalon.

J 16 :1ere séance de kiné. Le taxi ambulance est venu, mais je ne suis pas sûre d’être remboursée, car je ne suis pas à 100 % Mld.  Je retrouve Virgil le kiné. Il me rappelle l’utilisation du doliprane (toutes les 6h) et du gel froid que je dois utiliser plus souvent. La séance se passe bien sauf au moment des électrodes : ça fait mal… je mets du froid dès mon retour. A18h, la douleur s’invite, ça durera 30 h. sisi. 30 heures inimaginable quand on y pense...  Je passe en mode froid et medoc +++ J’évite de trop marcher pour éviter les vibrations.

Fichue nuit : je me réveille vers 2h et me demande bien comment calmer cette fichue. Je n’aime pas le goût de l’acupan ( il m’en reste quelques ampoules) et je n’ai pas envie de repartir sur la morphine… je résiste, sans savoir si c’est une bonne idée. Je pose un pack de congélation sur mon épaule. Je finis par me rendormir.

Réveil à nouveau vers 4h… je prends un « klippal » d’avant l’opération. Et du froid. Je referme un œil vers 6h. Pour me réveiller à 7h30. Ça m’énerve. J’ai fait 3 nuit top et là c’est une immense marche arrière… Je comprends Luc  le copain qui m’a souhaité un bon courage pour la rééducation… combien de temps à endurer la douleur ?

J17 : C’est bien simple, la douleur est présente, tout au long de la journée… Je sais qu’ il ne faut pas dépasser les 4 g de paracétamol… ca me semble infinitésimal…. Je suis un peu perdue dans les doses. Heureusement vers 21h, tout se calme…

J18 : J’ai passé une bonne nuit. Quel dommage d’avoir kiné tout à l’heure… ceci dit, sachant que le taux moyen de récidive de rupture de la coiffe des rotateurs après une réparation est de 20 à 40 %, je n’ai pas trop le choix….

J30 : Je revois le médecin, Monsieur Abadie.  Je lui dis que j'aurais aimé qu'on me prévienne des douleurs à venir. Là, j'ai le sentiment de m'être fait avoir, comme un couillon. Si j'avais été au courant, je me serais préparée mentalement. sisi.  Monsieur Abadie ne dit pas non. Je fais une échographie. Tout va bien. je dois poursuivre ma réeducation. il me donne rendez vous dans 2 ou 3 mois

A suivre….

www.petitechronique.com

#coiffedesrotateurs, #cliniquedusport, #docteurAbadie, #PierreAbadie, #sous-acromion, #attelleshouldop, #shouldop, #Melaxose, #JoakimNoah,#virgile, #virgiledelaunay, #rééducation, #acromioplastie, #arthroscopie, #acromion,#hypnose, #épilation, #hippocampe, #hypnoanesthésie,#Avarguès, #hypnothérapeute, #medisetpansement, #tramadol 100, tramadol 150, #tramadol, #acupan, #morphine, #actiskenan, #méthodeCGE, #conceptglobaldépaule, #thierrymarc, #sfre,

 

DOULEURS  : ca fait mal , il n’y a pas à dire. J’ai du réclamer de la morphine à mon medecin. Des petites doses. Ca soulage grandement... pourtant, sur le net ils n’en disent pas du bien.... mais quel bonheur de pouvoir enfin redormir correctement et recuperer de l’énergie. Mais je suis restée vigilante et assez vite j’ai diminué les doses.. je n’ai eu aucun souci de sevrage. Ouf... mais je le répète j’ai ete tres vigilante.... d’autant que je savais que ca pouvait etre dur ensuite...

un truc perso : je note sur un calepin  les médicaments et les heures auxquelles je les prends. Ca me permet de savoir où j'en suis dans les prises, sinon ce serait la bérézina.

QUELQUES MOIS PLUS TARD  

la douleur est partie. Enfin... mais il a bien fallu 2 mois pour que ca commence à aller mieux. Antidouleurs et pach de froid à gogo..  et systématiquement apres les séances de kiné.

La kiné ? j’y vais toujours 3 fois par semaine. Ca me prend un temps fou, mais ca fait du bien. Parfois je vois bien les progrès, parfois j’ai l’impression de régresser. Tout dépend de mon état de forme. Je vois des hommes qui font 30 séances de kiné et ca leur suffit. Une dame vient depuis  10 ou 11 mois. Elle est toujours en arrêt de travail car elle ne peut porter les personnes qu’elle soigne habituellement.

Quand je suis partie 10 jours au Pays Basque,  Virgil m'a trouvé un collègue  kiné qui pratiquait la meme méthode que lui... ( c'est la méthode CGE, soit Concept Global d'Epaule). Je me suis sentie rassurée et la rééducation a pu se poursuivre tranquillement.

Aujourd'hui, j’en suis à 9 mois... ca me laisse le temps de tisser des liens. Évidemment je fais une maudite capsulite qui freine beaucoup la rééducation. Mais, bientot mon bras se mettra à la verticale. Ouf.... quand je suis allongée, je ne touche toujours pas le matelas qui se trouve derrière ma tête...

Pour la conduite, j’ai fait cela peu à peu..; le chirurgien avait dit pas avant 2 mois... j’ai respecté. Après, Le Bras gauche allait tout doux pour arriver aux manettes..( clignotant et cie). Heureusement que les vitesses sont pour le bras droit. Bien sur, j'ai rapproché mon siège. J'ai aussi repris la conduite de mon petit scooter.  ( idéal pour aller à la kiné.J'ai l'impression de retrouver plein de liberté.)

Une fois, en ballade un coup de vent a emporté mon chapeau..  le réflexe a été de  lever Le Bras pour le recuperer.. je vous dis pas le cri que j’ai hurlé, tant ca a fait mal.... depuis je ne mets plus de chapeau... lol...  et Le Bras a compris qu’il ne devait plus n’en faire qu’a sa tête..

Bref, mon épaule va mieux, et moi aussi. Je me suis donnée 1 an...  tout en consolidant ma deuxième épaule, car je ne suis plus pressée de la faire opérer....C’est que ca douille mine de rien, meme si on finit toujours par oublier la douleur... Mais bon, je vais laisser un peu de répit à Virgil le kiné...  c’est un argument comme un autre. Non ?

allez, amis lecteurs, bon courage à vous tous... si c’etait À refaire, je le referai, tant pis si ca prend un peu de temps... de toute façon je ne pouvais pas faire autrement. 

1 an plus tard

ca y est, je viens de finir la kiné.. je vais recuperer 3 fois 1h30 chaque semaine. C’est énorme.

j’ai revu le docteur Abadie, de la clinique du sport. Il est content du résultat. J’ai recupéré une bonne amplitude. Mais il me manque de la force musculaire... Beaucoup.  ca me parait logique, vu le temps passé à protéger mon bras avant l’opération, puis l’année de rééducation. Selon lui, ca devrait revenir peu à peu.

J’ai posé la question pour ma deuxième épaule, qui elle aussi me fait mal parfois... du coup il m’a renvoyée à l’echo, à la radio et une 2ème Consultation avec lui... Effectivement, il y a une tendinite, une lésion dans le plan profond, et toujours un acromion quelque peu agressif.. ( je reprends le mot du chirurgien)... bref, ca reste à surveiller, et d’ici 2 ans je devrais sûrement repasser sur la table d’opération.. 

Pas de souci.. Virgil le Kiné sera toujours là, j’espère. Je me referai des copines de séance (Bises à Marie Laure qui se reconnaîtra, à mme Marque et aux autres compagnons de route).

je ne regrette toujours pas cette opération. 1 an, ca passe vite, quoiqu’on en dise.

 

2 ans plus tard..

je me sens un peu punie lorsque je retourne à la salle de kiné pour préparer la 2ème épaule... et oui, il va falloir y repasser.

j’ai retrouvé Virgil le Kiné. Demain il y  aura Marie Laure qui se reconnaîtra.  Je me dis que je suis repartie pour 1 an de kiné. Ca me semble long...  il faut à nouveau bouleverser mon emploi du temps. J’ai l’IRM dans 2 mois, qui à tout les coups confirmera à 99,99 pour cent l’opération.

Du coup, je commence à préparer ma main gauche... ben oui, je vais être privée de bras droit durant 2 mois... pas si facile... essayez donc de vous laver, de vous essuyer le derrière de la main gauche, bref,de faire le moindre geste quotidien privé de votre main chérie...

Je vais devenir ambidextre... un bon point.. Dans le meme genre, je me dis que c’est la dernière epaule... un moindre mal, non ?

En tout cas, je veux être prete pour prendre mon futur petit fils dans mes bras... il faut aussi que cette fichue coiffe tienne bon jusqu’en mai, car j’ai organisé une croisière avec Mamie... ce serait couillon de la lâcher si près du but..  il y a aussi cette pièce de theatre début juillet, où je joue le rôle d’un petit chaperon rouge déjanté.... aie aie aie 

Allez Helene, courage... ca va le faire...

J’en ai du courage... mais je me demande pourquoi le chirurgien repousse autant ses opérations. Je suis à 15 jours de l’IRM... la nuit devient difficile.. les tendons tirent de plus en plus et j’ai mal. Je prends systématiquement les Lamaligne, mais ca ne suffit pas. Parfois je me lève pour mettre de la glace. Deux ans apres, mes packs sont toujours aussi utiles.

Hier soir, j’ai ressorti mon attirail post opératoire. Le coussin d’attele, et j’ai dormi avec.. ca permet d’immobiliser l’epaule... c’est moins pire...  il me faut tenir encore 3 semaines...

Heureusement que mes journées sont meilleures et me permettent de recuperer de mes nuits... un comble...

Allez, courage à tous.  On va bien y arriver. Bientot ca sera oublié. Promis.

J'ai eu mon rendez vous avec l'anesthésiste : il  a renforcé un peu les doses d'antidouleurs, par rapport à la première opération, puisque j'avais eu bien mal.

L'anesthésiste m'a  proposé  une séance d'hypnose pour me relaxer avant cette opération. ca me tentait, mais les bouchons bordelais sont venus à bout de ma resistance...  Je m'explique, pour arriver à lui, il faut 2 h,  puis 2 autres heures pour en revenir. Bref,  je me suis dis que le bénéfice de la séance serait nul...   Adieu la relaxation. ce sera pour une autre fois.

J'aurais le droit à une 2è attelle... ( non non, on ne peut se resservir de la première).  Les normes ayant surement  évolué, j'ai aussi le droit  à 2 set " mediset pansement... avec champs de soin, 2 pinces anatomiques, 10 compresses , 5 paires de ciseaux métalliques, 5 films adhésifs stériles, 5 sacs collecteurs de déchets....      Il y en avait bien moins pour la première épaule.... quel luxe...  bien sur, j'ai aussi 2 boites de compresses supplémentaires. je vais bientot pouvoir ouvrir une pharmacie solidaire..... chiche ?

Ceci dit, je n'ai pas tout pris à la pharmacie, ( il m'en restait de la première épaule et les dates sont toujours valides).

Trucs et astuces pour l'épilation de l'aisselle.

ca parait idiot, mais ca m' angoissait  tant que j'ai lancé un appel sur le fb local..; une esthéticienne m'a répondu et mise en confiance.

Au tout début, elle a fait un "bain de vapeur".. ca a dilaté les pores., puis ( ou avant) elle a passé un peu d'alcool, pour  bien désinfecter.

comme c'était ma première fois, elle a mis du talc, et ensuite de la cire à la spatule. il fallait que ce soit doux m'a t elle dit.

Ensuite elle a veillé à respecter le sens du poil, histoire qu'ils ne se cassent pas.

Elle a fait cela en 2 temps ( puisqu'il y a 2 zones.)  pôur les 2 - 3 derniers poils récalcitrants, elle a fini avec la pince à épiler.  Enfin, elle m'a demandé de ne pas mettre de déodorant. Il n'y a eu aucun hématome, ni micro coupure.

en fait, je n'ai rien senti.. rien de rien, alors que la seule et unique fois où j'y étais allée pour une beauté d'adolescente c'était si sympathique, que je n'y suis plus jamais allée...

Donc merci à Pascale de Cubzac les Ponts. Elle a su me mettre en confiance, et a été tres patiente.

les toubibs parlent de tondeuse... pourquoi ne pas parler d'un soin chez l'esthéticienne. Tout simplement. Ca n'est pas la ruine.. (8e)  et d'un confort physique et mental au top !

Comment j’ai mieux géré la douleur

Evidemment, la douleur s’est annoncée comme prévu  ( et meme un peu plus tot que la fois d'avant.... Et manque de bol, je n’ai pas supporté l’Acupan (nausée et vomissements). Il me fallait quand meme un médicament. Vite vite,  j’ai pris rendez vous chez mon toubib pour une mise au point...(  c’etait le jour du remplaçant). Ce dernier m’a fortement déconseillé de mélanger les médicaments de palier 2 ( tramadol - acupuncture) à ceux de palier 3 ( la morphine).  Ce que j'envisageais. Mais non, il ne faut pas.

Il a échangé le tramadol 150 mg 2 fois par jour par 4 tramadol 100 + paracetamol  1000 toutes les 6 h...  et ca a marché...

En fait, j alternais : un coup l'un un coup l’autre, mais le docteur m’a dit que si on les prenait ensemble, l’action du tramadol était prolongée. Ce qui s’est révélait vrai pour moi. Evidemment, j'écris tout ce que je prends, doses et rythmes. Ca m'aide beaucoup. Apres 3 semaines, je prends ce traitement toutes les 8 h environ. ( je suis le rythme de la douleur).

Au bout de 5 jours, j'ai entamé le pot de Melaxose qui me restait. La constipation a été oubliée.

L'infirmière est venue 4 fois. Elle a ouvert grand les yeux en voyant mon stock de pansements post opératoires... j'ai promis de lui donner mon surplus. ( elle m'a dit que certains de ces patients étaient bien moins lotis que moi.)

J'ai aussi de l'Acupan en rab. Ca m'embête de le jeter dans la poubelle du pharmacien. ( j'ai horreur du gachis). Je préférerais le donner à une ONG. il va falloir que je regarde sur le net.

Je me demande  aussi ce que je vais pouvoir faire de mes 2 attelles, strictement identiques. Il n'y en a meme pas une pour l'épaule droite et pour l'épaule gauche. D'ailleurs, les coutures du coussin m'ont blessée.  Il est fait pour l'épaule gauche, pas pour l'épaule droite. CQFD. Encore des ingénieurs  qui n'ont jamais eu réellement besoin de cette attele.

Suis- je la seule à me poser la question du recyclage de ces atteles ? combien d'entre elles encombrent elles les armoires at vitam eternam ? Ne pourrions nous pas les recolter,et les envoyer dans des pays où il n'y en a pas ???  Sont elles foutues après 15 à 30 jours d'utilisation ?

la kiné : J'ai repris mes séances chez Virgil Delaunay. Il fait toujours la méthode CGE. Ca me va bien. D''ailleurs, le docteur  Abadie n'a pas pas écrit  dans son compte rendu opératoire "qu'un programme de rééducation  d'une vingtaine de séances avait été effectué dans d'excellentes conditions". Virgil est tant discret que ca me fait plaisir pour lui.

J+30 : Première visite  post opératoire chez le chirurgien. Tout va bien. je lui ai dit qu'il me semblait récupérer plus vite que la première fois. Mon bras est plus souple, je fais plus de mouvements, je gère mieux la douleur. J'ai même  espoir de ne pas avoir besoin d'un an de kiné... ce qui  serait une excellente nouvelle, non ?

 à bientot pour d'autres nouvelles...


Si ce document vous semble instructif et vous  a plu, pourquoi ne pas soutenir ma lutte contre l’illettrisme et mon association "lire en caravane"    https://www.facile2soutenir.fr/associations/lire-en-caravane/?fbclid=IwAR1ur6_VxxZA-adVp6_iNN8LNeRXFmGBkNNaksGW_Bl-JJs5e9JxIyYYqxU

Lire en Caravane et facile2soutenir et Hool    il suffit juste de télécharger l’application, sans verser de don. C’est lorsque vous ferez des achats en ligne que Facile2Soutenir vous proposera de passer par eux et ainsi de reverser quelques centimes à Lire en Caravane qui apprend à lire aux illettrés... sans que cela ne vous coute le moindre centime... Rescrit fiscal possible.

Merci de votre soutien.
Helene     

Publié dans au quotidien

Partager cet article
Repost0

Lire en caravane sur sud ouest

Publié le par helene33660

Des cours dans la caravane
 
Publié le  par Philippe Charbonneau .
Des cours dans la caravane
Enseignante à la retraite, Hélène Benoit a choisi de donner des cours dans les caravanes des gens du voyage qui la sollicitent pour apprendre à lire. 
PHOTO P. C.

Hélène Benoit, via son association Lire en caravane, apprend gracieusement la lecture aux personnes de la communauté des gens du voyage.

Même si elle a pris sa retraite il y a cinq ans après une belle carrière d’enseignante, sa passion pour la transmission du savoir et son envie d’apprendre aux autres est toujours aussi vive chez Hélène Benoit. Cette habitante de Saint-Laurent-d’Arce a créé l’an dernier son association baptisée Lire en caravane. Son but est d’apprendre à lire aux gens du voyage qui le lui demande. 

« J’ai commencé à donner ces cours particuliers en 2014, lorsqu’un membre de la communauté des gens du voyage m’a contacté pour que je le lui apprenne la lecture car, très croyant, il voulait pouvoir lire “La Bible” », se souvient-elle. Très satisfait, cet homme, qui arrive maintenant à lire seul après tout de même une centaine de cours prodigués pendant trois ans, en a parlé autour de lui. L’année suivante, plusieurs de ses amis ont contacté Hélène à leur tour pour lui demander de suivre son enseignement. 

Du bénévolat

« Je dispense également des cours de soutien aux enfants scolarisés à distance par le Centre national d’enseignement à distance (Cned), toujours dans leur caravane installée sur les aires d’accueil du secteur de Pugnac, Virsac, Saint-André et sur quelques terrains privés. » 

Hélène Benoit donne ses cours bénévolement. Mais généralement ses élèves tiennent à lui donner des petites sommes pour ses déplacements et pour l’achat de livres, cahiers, crayons et autres fournitures. « Ce sont des cours particuliers sur mesure, adaptés à chacun car les personnes sont âgées de 9 à 50 ans et n’ont pas forcément les mêmes besoins. J’ai donné environ 105 heures de cours sur l’année 2015–2016 mais il m’a fallu autant d’heures de préparation ». Si elle travaille seule, Hélène Benoit a dû créer une association pour donner un cadre à son activité et pouvoir gérer le fonctionnement de son aide : les besoins ne sont pas énormes mais elle accepte volontiers les dons de cahiers, manuels scolaires, stylos, crayons, cartouches d’imprimante car elle fournit à ses élèves de nombreuses photocopies. Les dons d’argent sont aussi possibles, d’autant qu’ils sont déductibles des impôts car son association a été reconnue d’utilité publique. « Je pense organiser bientôt une tombola et je suis à la recherche de lots, cette tombola me servira à financer mon action et à monter un atelier lecture regroupant plusieurs dames en caravane. La demande est importante car au sein de la communauté des gens du voyage beaucoup ne savent pas lire », précise-t-elle. 

Contacts : 06 08 71 89 25 ; page Facebook : lire en caravane ; courriel : lireencaravane@outlook.fr ; site Internet lireencaravane.over-blog.com

Partager cet article
Repost0

1ere Assemblée Générale pour Lire en Caravane

Publié le par helene33660

1ere Assemblée Générale pour Lire en Caravane

Ce vendredi 3 mars, s'est tenue la première AG pour Lire en Caravane.

Monsieur Jacques Bastide , maire de Saint Laurent d'Arce et Vice Président de la Communauté de Communes du Cubzaguais était présent.

Mr Bastide est en charge de l'Enfance, de la Jeunesse, de la Vie associative et du Sport..

Je le remercie de son soutien chaleureux et de son adhésion à l'association.

Publié dans Lire en caravane

Partager cet article
Repost0

Lire en caravane est reconnu d'interet général

Publié le par helene33660

Lire en caravane est reconnu d'interet général
Lire en caravane est reconnu d'interet général

Pour une bonne nouvelle, c’est une bonne nouvelle : LIRE EN CARAVANE vient d’être reconnu comme un organisme d’intérêt général.

« L’association remplit toutes les conditions légales pour établir des reçus de dons aux œuvres ouvrant droit à réduction d’impôt pour les particuliers et les entreprises, conformément aux dispositions des articles 200 et 238 bis du code général des impôts. »

Courrier reçu ce jour signé par l’inspectrice des Finances Publiques…

 

Bon, ben, vous pouvez envoyer vos dons…. Lol et moi je peux continuer mes cours...  Cqfd

 

lireencaravane@outlook.fr

http://lireencaravane.over-blog.com

 

Publié dans Lire en caravane

Partager cet article
Repost0

Qui a cassé le vase de Soisson : l'histoire pour les nuls

Publié le par helene33660

Qui a cassé le vase de Soisson : l'histoire pour les nuls
Au lycée, dans le 93, en cours d'histoire :
- Qui a cassé le vase de Soissons ? demande le professeur
- C'est pas moi, m'sieur! dit Mohamed
- C'est pas moi non plus! crie Rachid
 - Ni moi! Crie Naéma
Et toute la classe braille et nie avoir cassé le vase, ce qui finit d'anéantir le pauvre prof.
Après ses cours, il va raconter au directeur ce qui s'est passé et se plaint du niveau catastrophique de ses élèves.
Le directeur  acquiesce :
- C'est trop grave, il faut prévenir l'Inspecteur d'Académie !
L'inspecteur arrive le lendemain, se fait relater les faits, puis commente :
- Ce manque de culture va trop loin. Il faut en aviser le Ministère !

24 heures plus tard, le recteur se présente à Paris, au Ministère de l'Éducation Nationale.
A son tour, il rend compte de l’évènement à la ministre qui l’écoute avec attention.
Après un moment de réflexion, Najat Vallaud Belkassem  fouille dans son sac à main et en sort deux billets de 50 € qu'elle  lui tend en  disant :
- Prenez cet argent, vous rachèterez un autre vase. Vous le mettrez à la place du premier, et surtout ne dites rien à personne : On étouffe l'affaire !
 
Sources  incertaines : René Leclercq ou l’histoire pour les nuls..

Publié dans cour d'école

Partager cet article
Repost0

Dur dur la géographie...

Publié le par helene33660

Le mois dernier, je faisais réviser le relief de la France à mon élève.

 Là où il a coincé, c'est avec les Pyrénées qu'il a placees dans le nord.  Si si.

C est peu banal pour un ado qui vit près de Bordeaux.  Devant mon regard interrogateur, il m ´a répondu de bonne foi :

- ben ouî, il fait froid dans le Nord ! Youps.  

Le brevet arrive et la copie de mon géographe préféré revient.  

Ouf les Pyrénées sont en place. Mais c' est le climat qui fait défaut.   

Se rappelant sûrement mes dires sur le Nord, devinez où mon étudiant est allé me mettre le climat méditerranéen .... Dans le mille... entre Boulogne Et Brest....  

Faut vraiment que j apprenne à me taire.  Lol

Mais bon, je découvre chaque jour que les élèves ne font pas de liens entre ce qu'ils apprennent et  ce que l'on croit leur apprendre... Et ça c'est problématique.  C est tout le système scolaire qui est à revoir... Donnez du sens avant de remplir les têtes ... vaste programme !
 

Publié dans cour d'école

Partager cet article
Repost0

Lire le son m - Moise

Publié le par helene33660

Lire le son m  - Moise

Le son   m -  M                               Moïse

Ce matin,  Moïse  et  Jérémie  marchent   sur  un  chemin.

Moise  dit :

  • Dieu  a  créé  l’homme  à  son  image  et  il  a  créé  tous les  animaux  qui  ont  la  vie.

Jérémie  répondit :

  • Il  est  la  lumière  du  monde !  

 

       Moïse                                le  matin

   le monde                          un animal

Jérémie                                     ne image

      m                                          m

 

Je lis des sons :

ma – mo – mi – mu – me – mé – man – mou - mour – men – melle – meu -  meur –

mal – mel – mil – mul – mol

mar – mer – mir – mur – mor –

 

Je lis des mots

Moïse – maman – Jérémie – le chemin – comme – un homme – une femme – c’est mal – il est mort – le monde – un abîme –

le démon – le messie – la lumière – le matin – la mer - 

un animal – des animaux – une image – il remue – mais –

une moto – il marche – il fume –  une masse – une cheminée –  il commande – le commandement - le commencement –

le testament – le firmament – un élément – le mouvement -

 

 

Je lis des versets :

 

Dieu  créa  l’homme  à  son  image. Il  le  créa  à  l’image  de Dieu. Il  créa  l’homme  et  la  femme. Genèse 1:27

 

Dieu  créa  tous  les  animaux  qui  ont  la  vie  et  le mouvement. Dieu  vit  que cela  était  bon. Genèse 1 :21

 

Je  suis  venu  comme  une  lumière  dans  le  monde. Jean 12:46

 

 

Partager cet article
Repost0

Coup de Gueule : Les paparazzi à Saint Laurent d'Arce

Publié le par helene33660

Petit coup de gueule contre cette journaliste de France Bleu qui a appelé ce matin la commerçante chez qui j’étais...

Tendant 1 oreille sur 2 (j’étais seule dans le magasin et la commerçante s’occupait de moi avant le coup de fil…),   je comprends qu’un bébé est né au village.. qu’il est né à la maison… ces jours-ci….

J entends aussi La commerçante dit que non, elle ne sait rien, qu’elle n’a entendu parlé de rien… Elle recommande à son interlocutrice de contacter la mairie puis note le numéro de téléphone de la journaliste au cas où…  mais rajoute-t -elle,  ce que j’entends n’a pas valeur de vérité vraie… elle raccroche puis revient vers moi…

On papote   et peu à peu, l’histoire se précise…  c était donc une journaliste de  France Bleu qui voulait en savoir plus sur un accouchement à domicile qui aurait eu lieu au village....  Elle me dit aussi que le maire serait au courant, mais la journaliste voudrait en savoir plus d où son appel.  Je la rassure, ma petite voisine est née chez elle il y a quelques années et tout s’est très bien déroulé… c’est rare, mais ca arrive. Y avait même eu un article dans le journal local…. Surement pour cela que ça intéresse la dame….

L’échange s’arrête là, mais je vois bien que la commerçante est perturbée.  Et je comprends pourquoî au moment de régler mes achats.   Elle a cette surprenante réflexion qui me laisse baba : elle me dit, « faut quand même que je regarde sur Internet ce que c’est qu’un infanticide..... La dame de France Bleue m’a dit ce mot.  Je ne sais même pas ce que ca veut dire … »

Youppppppppppppppppppppssss !!!!

Comme je comprends son mal aise.. Avouez que ce n’est pas banal… et que j étais loin d imaginer le drame qui venait de se jouer à quelques maisons de nous.  

Et j’en veux à cette journaliste qui n’a pris aucun gant pour faire son enquête... ; surement avait-elle déjà téléphoné à la mairie…. (qui avait du l’envoyer balader, au vu des circonstances).. Et maintenant elle se faisait paparazzi en joignant les commerçants sans prendre garde à ce qu’elle disait… la preuve !!!

En tout cas, je peux affirmer que la commerçante en a pris plein la figure en comprenant ce que ce mot signifiait… elle qui connait tant les villageois, elle qui est jeune maman. Mais cà, Madame la journaliste n’en a eu que faire…  et ça m’énerve !!! Message reçu, Mademoiselle Pauline au 06… ?

 

www.petitechronique.com

#infanticidesaintlaurentd’arce, #Francebleugironde, #Infanticide, #saint laurent d’arce, #France Bleu Gironde, #France Bleu, ###

Publié dans coup de gueule

Partager cet article
Repost0