Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

74 articles avec le billet d'anne sophie

Besoin de se ressourcer !

Publié le par helene33660

Après le choc du Conseil de famille, une semaine de thalasso pour me ressourcer me semblait incontournable. 
Je ne peux pas entrer ainsi dans la rigueur sans préparation.

 Ce fut un non catégorique de Charles-Henri, rigueur exige. Alors, comme une misérable, j'ai cherché un plan B moins onéreux. J'ai comparé des offres, comme le font les pauvres lorsqu'ils achètent un four à micro-ondes.

Mon frère l'Archevêque des Bourges me proposa une retraite dans un couvent de Carmélites. Pourquoi pas un stage chez Benoît XVI, tant qu'il y est ! Un pope grec de nos amis suggéra que je me retire une semaine au monastère du Mont Athos :
« Mais attention, Anne-Sophie, pas d'électricité ni télévision ni radio ni portable, seulement le travail aux champs. De plus, le monastère est interdit aux femmes. Les moines orthodoxes sont intraitables ».

 Je n'allais tout de même pas sacrifier ma féminité sur l'autel de la rigueur ! Finalement, la meilleure offre vint d'un ami acteur, haut placé dans l'église de scientologie, Tom C. - je ne donne pas son nom car il ne souhaite pas être reconnu - qui me proposa un séjour au Celebrity Center qui accueille artistes et riches.
« Vous y ferez un  séjour de restimulation pour sortir de votre spirale descendante et vous épanouir dans la rigueur. Tout cela est gratuit, évidemment » me dit-il sur un ton enjôleur. Et savez-vous où ce trouve ce Centre ? Au pied de la grande muraille de Chine, si tendance dans notre milieu.


Je sautai sur l'occasion. Il ne me reste qu'à trouver un vol low cost - quelle
 horrible expression ! - et à préparer mes bagages. Un sac à dos peut-être ? J'imagine la rudesse du séjour et les sacrifices qui m'attendent, mais il en va du sauvetage de notre famille. A bientôt, dans une semaine, si j'en reviens. Priez pour moi.


Le Billet d'Anne-Sophie.

Partager cet article

Repost 0

Portrait de président...

Publié le par helene33660

Le lendemain de ce Conseil de famille historique, avant que toutes et tous nous ne retournions à nos préoccupations, Charles-Henri a voulu faire un geste symbolique. En tant que chef du clan, il nous a réunis dans la grande bibliothèque et a procédé, au nom de nos valeurs ancestrales, à la descente du portrait du Président.
Jamais un tel acte n'avait été accompli dans la famille ; les femmes de la lignée et les pièces rapportées étaient en pleurs. Il ne reste plus de cet homme qui nous a fait tant de mal dans la crise qu'une trace plus claire sur la tapisserie au dessus de la cheminée Louis XVI.
« Il y a quand même le bouclier fiscal... » osa timidement le cousin Adrien.
« Je ne connais qu'un seul bouclier, et il est aux armoiries de notre famille. Si le Président supprime l'ISF, nous reverrons notre position » a conclu Charles-Henri.

Et nous nous sommes séparés, un peu tristes et désemparés.


Le Billet d'Anne-Sophie.

Partager cet article

Repost 0

Conseil de Famille

Publié le par helene33660

Ils sont venus, ils sont tous là ; parents et alliés ont répondu à l'appel.
Charles-Henri, qui préside le Conseil de famille, plante d'emblée le décor : « Nous étions 1.125 milliardaires dans le monde l'an dernier, nous ne sommes plus que 793 aujourd'hui, d'après le classement Forbes 2009. Combien demain ? ».

Silence glacial dans l'assemblée. « Pour ne pas être anéantie par la crise, notre famille doit réagir. C'est pourquoi je vous ai réunis ce jour pour vous proposer un Plan de rigueur à la hauteur de la situation. Nous devons impérativement réduire notre train de vie en économisant sur tous les postes de dépenses :  nos châteaux et propriétés, résidences principales et secondaires, d'été comme d'hiver, nos voyages et déplacements sauf lorsqu'ils nous sont offerts,  finies les réceptions, excepté lorsque nous sommes les invités, finies la domesticité, les toilettes et équipages, le chauffage, le téléphone...
Bref, tous les postes de nos budgets doivent être drastiquement réduits ».

Tante Antoinette, qui a toujours cru que la rigueur était une affaire de pauvres, eut un malaise et dut être évacuée. L'assistance était médusée, certains au bord des larmes et de la crise de nerf, d'autres à deux doigts de la révolte.

 « Sinon ? » interrogea un cousin éloigné.
« Sinon, nous disparaîtrons. Un dernier mot avant de nous séparer : surtout, surtout, ne vous faîtes pas remarquer, car, vous le constatez chaque jour davantage, la chasse aux riches est ouverte ».

Sur ces mots, Charles-Henri quitta royalement la pièce et nous laissa à notre désarroi.
Ce qui n'était que bruissements et chuchotements pendant son discours, devint cris et hurlements de douleur au point que l'oncle Stanislas monta sur une chaise pour calmer la foule :
« Pas de panique, pas de panique, nous avons la situation bien en main ».
C'est uniquement pour tenir mon rang de maîtresse de maison et d'épouse que je ne m'évanouis point.

Le Billet d'Anne-Sophie.

Nota : L'illustration de cet article provient du blog remarquable L'actu en patates par Martin Vidberg.

Partager cet article

Repost 0

De mauvaise augure !

Publié le par helene33660


Charles-Henri est revenu !
 « Toi la servante, toi la Maria, il vaudrait peut-être mieux changer nos draps. Charles-Henri est revenu ! » dis-je à notre femme de chambre espagnole pas très futée.
 « Marie-Charlotte, arrête de répéter qu'il est plus beau qu'avant l'été notre Charles-Henri qui est revenu ».

Il est vrai qu'il a retrouvé toute sa superbe !
En montant le grand escalier qui mène aux chambres et au boudoir, il se figea soudain en fixant intensément un tableau de maître. Il avait eu une vision, une vision de mauvaise augure que nous avons traditionnellement dans notre famille chaque fois que nous traversons une épreuve.
Vous savez, chez les petites gens, on dit « les rats quittent le navire », chez nous ce sont les oies sauvages qui quittent les tableaux. Se tournant vers moi, il me dit :
« Anne-Sophie, convoquez un Conseil de famille pour demain ».
-" Demain ?
« Ne discutez pas, c'est un ordre. Et je ne veux aucun absent ».
Garce de crise, pensai-je vulgairement en mon for intérieur. Et je me précipitai sur le téléphone.


Le Billet d'Anne-Sophie.

Partager cet article

Repost 0

Les cercles bougent

Publié le par helene33660

Ce matin, à 7 heures, le téléphone sonne. Je tremblais en décrochant le combiné.
 Ce n'était pas, hélas, la valise RTL de Fabrice mais notre ami Jean-Eudes, Professeur des Universités, Docteur ès sciences, ancien interne des Hôpitaux de Paris, ancien Chef de service à l'hôpital Cochin, médaille d'or du CNRS, membre de la Société européenne de chirurgie, et aujourd'hui patron de la clinique des Magnolias où se repose notre cher Charles-Henri.

Sa petite clinique ne connaît pas la crise.

-« Tout va bien. il a réussi son dernier examen en voyant bouger des cercles. Sauf complication il sera chez vous demain. Alors, heureuse ? » débita-t-il d'un trait avant de raccrocher.
Mon Dieu qu'ils se lèvent tôt dans les cliniques, qu'ils expliquent peu et qu'ils écrivent mal !
 J'avais la tête comme une citrouille. Malgré cette excellente nouvelle, ma journée était gâchée.

Le Billet d'Anne-Sophie.

Partager cet article

Repost 0

Malaise de Charles-Henri

Publié le par helene33660

Depuis son malaise, Charles-Henri reste confiné dans sa chambre à la clinique et n'a droit à aucune visite. Nous avons seulement pu lui envoyer une immense gerbe de roses thé avec tous les vœux de prompt rétablissement de la famille.

A titre amical, Jean-Eudes, le grand Professeur, nous a communiqué les résultats du premier examen passé dans la matinée :
 « Ce n'est pas brillant. Il a été incapable de compter le nombre de points noirs sur une figure pourtant simple. Il est actuellement sous respiration artificielle, ne parle pas, ne se nourrit pas, mais rassurez-vous, tout va bien. Nous continuons les examens ».

Nous n'eûmes aucune autre nouvelle de la journée. Malgré les paroles rassurantes de Jean-Eudes, je suis un peu inquiète.

Le Billet d'Anne-Sophie.

Nota : L'illustration de cet article provient du blog remarquable http://clarenne.francis.over-blog.com/ qui vient hélas de s'arrêter.

Partager cet article

Repost 0

La grippe porcine

Publié le par helene33660


Qu'est-ce que j'apprends ? Qu'une terrible pandémie de grippe étrangère d'origine porcine aurait fait plus de cent quarante morts parmi les 6 milliards d'habitants de la planète ?
Et personne ne m'a rien dit. Il a fallu que je tombe sur un article du Figaro, dans la rubrique « Faits divers », pour découvrir cette effrayante nouvelle.
Le foyer initial de la grippe se situerait au Mexique.        Erreur !
Cette grippe porcine est bien française et son origine toute proche de notre domaine, chez un éleveur sans vergogne avec qui nous sommes en procès pour des histoires de propriété de parcelles et de mitoyenneté.
Regardez ses porcs, ils ont le virus dans la peau !

J'ignore si mon témoignage spontané nous permettra de gagner notre procès, mais j'aurai fait mon devoir de citoyenne.


Le Billet d'Anne-Sophie.

Partager cet article

Repost 0

speedy gonzales

Publié le par helene33660

Au  début de la pandémie, vous ne pouviez savoir si vous étiez atteint de la terrible grippe A/H1N1 qu'au bout de 2 ou 3 jours. Puis ce délai a été réduit à 24 heures. Avec le nouveau test de l'Institut Pasteur, vous avez le résultat en 12 heures.

Concrètement, il est désormais possible de confirmer votre infection  ou de l'infirmer (rires, champagne et premières lignes de votre ouvrage « le journal d'un rescapé ») dans la journée.

Spectaculaire progrès !

Tous les laboratoires et instituts de recherche du monde sont en effervescence pour mettre au point un test encore plus rapide, en moins d'une heure si possible. Ce n'est qu'une question de temps car la science est formidable.

Mieux encore, un laboratoire mexicain, dont le nom n'a pas été révélé, affirme procéder aux derniers essais cliniques d'un test proactif, dont le nom de code est  « Speedy Gonzales », la souris la plus rapide de tout le Mexique.
Ce test permet de détecter la grippe A avant que vous ne soyez infecté par le virus, d'où son nom de test « proactif ».

Mais ou s'arrêtera le progrès ? Là où commence la connerie humaine.

Partager cet article

Repost 0

Grande duchesse

Publié le par helene33660

Je vous ai narré mes déboires avec le caviar fait-maison.
Figurez-vous que j'ai découvert un fabuleux take away « Chez la grande-duchesse ».
Rien à voir avec ces vulgaires fast-foods importés des US. Ils proposent des russian-burgers fourrés au caviar à 29,90 euros l'unité.
Et si vous en achetez dix, le onzième est offert. Fabuleux, non ?

A ce prix là, j'en ai acheté une vingtaine, il paraît que ça se congèle très bien.
Bref, je les sers toute fière au lunch d'hier soir, et savez-vous ce que me dit cette peste de Miranda ?
- « Délicieux, ma chère, vos sandwichs aux œufs de lump ». 
Je me suis contenue, mais lorsqu'elle a pris congé j'ai lancé perfidement en l'embrassant :
- « ma chérie, faites-moi le plaisir d'emportez quelques restes pour le déjeuner de demain. Ça vous améliorera l'ordinaire ».
Et toc !
Notre fils Hubert, fin connaisseur, me glissa discrètement à l'oreille : -« Mère, c'était bien des œufs de lump ».
Je devins rouge de honte. Ils allaient entendre parler de moi chez la grande-duchesse.


Le Billet d'Anne-Sophie.

Nota : L'illustration de cet article provient du blog remarquable http://clarenne.francis.over-blog.com/ qui vient hélas de s'arrêter.

Partager cet article

Repost 0

Crise : Déchirantes séparations

Publié le par helene33660


Je ne compte plus nos amis contraints de se séparer de leur animal de compagnie pour survivre dans la crise.
Il devient en effet trop onéreux de les entretenir décemment et de leur assurer un niveau de vie digne de leur race.
Marie-Constance a sacrifié sa Scarlett adorée, Inès et Louis-Simon ont inséré une annonce dans Libération - oui dans Libération ! - pour trouver un nouveau maître à Edelweiss et Orchidée.
 Hugo a offert J.B. à la SPA de Monaco, Alienor a étouffé Betty Boop lors d'une crise de delirium tremens, et même Nicolas a mis Carla aux enchères sur eBay.

C'est déchirant, déstabilisant, surtout pour ceux qui sont en analyse.


Le Billet d'Anne-Sophie.

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>