Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La question du latin - Guy de Maupassant - Résumé de la nouvelle

Publié le par helene33660

Promotion pour la page "La question du latin - Guy de Maupassant - Résumé de la nouvelle" :

La question du latin- Maupassant

Vous trouverez dans cette fiche le résumé complet de la nouvelle de Maupassant : La question du latin. 


La fiche est rédigée avec des termes simples, accessibles à tous les élèves du collège.  C'est une aide réelle à la compréhension du texte.


Retrouvez toutes les pages déjà publiées dans la catégorie " pages".


Bonne lecture. Hélène.

 

Vous pouvez me joindre sur helene33660@aol.comparure.jpeg

Lire la page "La question du latin - Guy de Maupassant - Résumé de la nouvelle".

Partager cet article

Repost 0

Horse ball à Nancy

Publié le par helene33660

Horse ball pour les cavalières de Lacanau (33).


logo2L’équipe féminine de Lacanau  évolue, cette année encore, en Pro Elite Féminin.

La saison a débuté par un week end  aux Rosières aux Salines, près de Nancy (900km).Les cavalières ont eu fort à faire puisqu’elles rencontraient respectivement les 1eres et 3èmes du championnat  précédent.

Le premier match, quelque peu physique, a vu la victoire de Chambéry 5 à 4. Heureusement Lacanau a  su présenter une défense solide face à une équipe qui n’a concédé aucune défaite l’an dernier, et parmi laquelle on compte 2 cavalières de l’équipe de France. Aude qui faisait ses premiers galops en Pro Elite Féminin  n’a pas été déçue du voyage. Heureusement, l’Arnica est là qui soigne tous les maux.


safia ramasseThomas Péré, le nouveau coach de l’équipe se montrait confiant quant aux futurs matchs. Bien sur, il regrette quelques ballons perdus, quelques tirs loupés qui ont bien profité à  Delphine Lebris et ses coéquipières. A éviter les prochaines fois…


Le lendemain, Safya, Patricia, Marie, Estelle et Aude rencontraient les cavalières de Nancy qu’elles avaient déjà battues en juin dernier. Le match a été très serré mais moins physique. Les nouvelles tactiques de  l’entraineur trouvant leur place, les filles de Lacanau ont su s’imposer face à cette belle formation et engranger  3 précieux points.( 6-5)


Au terme de ce week end très bien  organisé ( merci  Yves Tosetto et Nancy- Cheval Liberté) les cavalières de Lacanau pointent à la 4 è place du classement général, ce qui est de bon augure pour la suite.


salon-cheval.jpegRendez vous est pris pour les 8 et 9 décembre, au salon du cheval à Paris, où elles rencontreront tout d’abord Coutainville (seconds en 2011 et  ayant 2 cavalières en équipe de France) puis St Gervais (nouvellement promu d’amateur elite comptant 1 cavalière en EDF).


 Si vous passez par Paris n’hésitez pas…C’est toujours du beau spectacleavec un sport  qui mérite d'etre mieux connu et reconnu. 

www.petitechronique.com


Publié dans vive le sport

Partager cet article

Repost 0

En avant la musique : Perpetuum jazzile

Publié le par helene33660

Grand coup de coeur pour ce groupe vocal...

N'hésitez pas : prenez 2 voire 3 minutes pour les écouter : Bonheur et bonne humeur assurés.

 

 


www.petitechronique.com

Publié dans coup de coeur

Partager cet article

Repost 0

Charivari à l'UMP

Publié le par helene33660

La droite nous a présenté un bien vilain spectacle ce week end. La gauche n'avait pas fait mieux en son temps.

On en a marre de ses Guignols. Au moins, pendant ce temps là on ne s'occupe plus des problèmes que rencontrent  le peuple de France.

Heureusement, l'humour de Martin égaye mon petit matin.

Retrouvez d'autres dessins sur son blog : http://vidberg.blog.lemonde.fr/

la-droite-forte1.jpg

www.petitechronique.com

Publié dans Le trait de Martin

Partager cet article

Repost 0

La guerre des notes

Publié le par helene33660

La société évolue. L'éducation nationale aussi.

Il y a beaucoup de vrai dans ses dessins. j'adore l'attitude du gamin 2012...

 

c-estquoicesnotes.jpg

Bon lundi à tous mes lecteurs à tous mes non-lecteurs aussi.www.petitechronique.com

 

Publié dans cour d'école

Partager cet article

Repost 0

Du mal de dent à la névralgie faciale

Publié le par helene33660

Ce Lundi nuit  - 16 nov 2012

nevra-mal18.jpgPutain – con qu’est ce que ca fait mal !!! je dois atteindre 9 sur l’échelle de douleur… qui réussira à la neutraliser cette  putain con de douleur ? Je me réveille une demi-heure après m’être couchée… Ca déchire  sec dans ma gencive… vite vite un doliprane 1000.. Me rendors… pour me réveiller again 30 minutes plus tard… pas possible ça… je fouille la pharmacopée… l’efferalgant 1000 fera peut être mieux…. Que nenni…  1 heure après les décharges reviennent… Allons y pour le spifen 400 que j’ai déjà eu pour des douleurs dentaires… je réussis à dormir 40 minutes et encore…C’est la méga teuf dans  ma mâchoire. Coté gauche. Le big bang du siècle que je réussis enfin à canaliser avec des gouttes de Laroxyl (neuroleptique pour douleurs neuropathiques)

 Ce Mardi matin

Je me réveille un peu ensuquée… A priori tout va bien chez les dents, mais dès 8h30 ca recommence…c’est du 20 000 volts que m’envoient les décharges… Ni une, ni deux, je me prends un rendez vous chez le toubib, un autre chez le dentiste et un troisième chez l’ostéopathe… j’annule le rendez vous chorale et augmente mes doses de Laroxyl au fil des décharges et quitte la reprise d’équitation tant ça lance.

 

Flash back :

Le dentiste, ca fait pile poil un an – 365 jours- que je l’embête. J’y suis allée 4 fois, pour mes drôles de douleurs (qui étaient moins intenses, je l’avoue). A chaque fois il prend des radios, réalise des tests du froid (je déguste), compare avec les clichés précédents (10 ans qu’il me suit) et me certifie que mes dents vont bien…

Et il ne veut pas se résoudre à aller trifouiller une dent qui ne présente aucun signe clinique. D’autant que parfois c’est la molaire, et d’autres la canine…

Il est aussi  sceptique que moi et me renvoie vers mon généraliste qui lui aussi  pédale dans la semoule et m’envoie me faire radiographier  des sinus, panoramiquer la mâchoire  et consulter le stomatologue.

Celui-ci, me prescrit une IRM qui ne détecte rien, sauf que mes articulations de mâchoires sont nickel. (Entre parenthèses, je n’ai pas trop aimé  ce monsieur stomatologue... Déjà 2 mois à attendre avant d’avoir accès à son cabinet ( à 1 heure de route. Beurck).  Ensuite, je poireaute plus d’une heure dans sa salle d’attente comble  avant  qu’il ne m’ouvre la porte de son bureau….  7 minutes plus tard, à tout casser, je me retrouve sur le trottoir avec son ordonnance   d’IRM à la main.

6 semaines plus tard, j’aurai confirmation que mes articulations vont bien, même celle de gauche ….Ma problématique reste la même.

Bref, 1 an déjà que mes dents  me gênent sans que je sache d’où ça vient… un coup en haut, un coup en bas.  Jusqu’à présent un 1/2 doliprane pouvait arrêter  la douleur… et le Laroxyl est venu pour m’assurer une nuit tranquille.

 

nevralgie.jpgCurieuse et téméraire, je suis  aussi allée consulter un homéopathe. Son traitement m’a permis de diminuer par 3 le Laroxyl, jusqu’à ces derniers jours où ça ne répond plus…  J’ai aussi confié mes bobos à Hubert De Chalaing, l’ostéopathe… Il a travaillé sur mes cervicales, et j’avoue que ça m’a spoulagé… j'ai également essayé l'hypnose. Ca n'a rien donné...

Donc, grosse surprise cette semaine, quand les doses de décharges deviennent insupportables et continues. Une simple gorgée de café me fait hurler…  Manger devient un chemin de croix…

Le dentiste reste ferme sur ses positions : la gencive, les dents sont saines. Le nerf dentaire l’est moins.

Le médecin, suspecte une névralgie faciale…  En attendant le rendez vous chez le neurologue, je peux prendre de l’Erica… que dis-je du Lyrica… un neuroleptique plus puissant. Lire la notice est déjà une horreur en soi...

Jeudi matin

j’ai passé une bonne nuit. Les décharges sont moins douloureuses.  Seul hic : ma joue  a pris du volume…. Ça fait partie des effets indésirables du l’erica… pardon, du Lyrica… je ne vais jamais m’y habituer à ce nom là.

Le neurologue me prend en urgence mardi prochain…  j’ai hâte.

J'ai enfin compris que ca ne venait pas de mes dents, je ne suis pas sure que ce soit mieux. Je crois que j'aurais mieux fait de jouer au loto... ça, c'est sur.

www.petitechronique.com

 

Mal de dents 2 - Faut que je continue mon récit... Nous en étions au neurologue

A l’examen clinique, le neurologue , Mr Hardy, confirme la névralgie faciale et m’envoie passer un énième IRM qui détaillera  le trijumeau gauche…. Quelque part je suis un peu rassurée, j’ai enfin une étiquette à mettre sur mes douleurs, mais de l’autre, je tique car Internet ne dit pas de bien de cette pathologie là. En attendant l’examen, je  goute au tégrédol un anti epileptique…  les douleurs diminuent

L’irm se passe, le trijumeau se révèle parfait… tout est à refaire… je ne précipite rien, car pour le moment la douleur reste sourde…. Et ça fait du bien…

Quelques temps plus tard, lors d’un repas de famille, j’en parle enfin à mes frères, tous deux chirdents. Le premier me conseille de consulter un autre confrère, le second parle d’une fêlure…. Hélène fêlée, me voilà bien…  Je retiens que tout n’est pas très clair là dedans », qu’il me faut consulter ailleurs…

Puis en début d’année, il y a « rechute … la douleur s’invite nuit et jour…. Entre 2 gouttes de Laroxyl, je reprends contact avec Reno mon  frère ainé  http://dr-petitbois-renaud.chirurgiens-dentistes.fr   qui m’oriente vers Pierre Marin, le meilleur spécialiste de Bordeaux, qu’il me dit….. Je ne me pose pas de question…. Je prends contact avec ce cabinet dentaire.    Evidemment, il y a 8 bonnes semaines d’attente … mais  je n’ai  pas le choix. Mieux vaut tenir que courir…  Même si ce week end, sur le coup des 3h00 du mat, mes dents ont refait  leur souk… si bien qu’après moult doses de doliprane, je me suis réfugiée dans le laroxyl...(faut bien que la douleur me laisse dormir un peu).

C’est long 8 semaines…

Jour de chance ! Publié le par helene33660

croire-en-sa-chance-jp.JPG

Coup de fil…  je suis sous la douche… Allez Hélène, bouge toi, c’est peut être important…. Je file nue vers le portable…

-Pour un jour de chance, c’est vraiment un jour de chance… hummmm. Comme un début de fin de tunnel, même si ça fait  plus d’1 an que je cours après.

Après ce premier appel, j’avais écrit un petit mail au frangin d’Antibes pour le tenir au courant, puis tristounette, je m’en étais retournée sous la douche….. Même que 5 minutes plus tard : coup de fil. « Allez Hélène, bouge toi, c’est peut être important…. » Je file nue vers le portable… Je ne sais si mon mail a eu cet effet divin, si un quidam s’est réellement décommandé, mais je me sens libérée d’un bon poids… Merci Monsieur le dentiste, Merci  Reno …. Et vive la chance !

C’est bizarre, mais aujourd’hui, je parie sur une dent de sagesse, mais diable, pourquoi depuis 14 mois, ni le dentiste, ni le généraliste, ni le stomato, ni le neurologue, ni les radios, ni les 2 IRM, ni l'hypnose… n'ont rien décrypté..... Pourquoi ai-je toujours  mal ?????  j’ai hâte de rencontrer ce Pierre Marin, le meilleur dentiste de Bordeaux. Ca résonne à mes oreilles, comme si le calvaire allait s’achever là…

Jeudi matin :  Chez Pierre Marin, c'est immense (à mes yeux), magnifique, avec plein de gens qui travaillent dans ce cabinet dentaire. Il y a du monde dans la salle d'attente, mais ca reste calme.
On me fait une panoramique, puis je vois Mr Marin... qui ne trouve rien... ( snif ?) Seule, la petite bosse que j'ai à la gencive le titille ... alors il m'envoie passer une tomographie volumétrique, et encore un autre truc  dont le nom m'échappe. ..  Le rendez vous est pris devant moi : je dois y être dans les 15 minutes.... ca me change des 2 mois d'attente auxquels je suis habituée. Là bas, la secrétaire m'informe que ca  me coûtera 120 €, non remboursés.... J'en ai tellement marre, je veux tellement savoir et avancer  que je ne dis rien....

Monsieur HAURET le radiologue ne trouve pas grand chose lui non plus... pourtant,  cette grosseur qui envahit ma gencive ne lui plait pas.... Il  rappelle Mr Marin. Tous deux décident de m'envoyer faire un scanner..... Le rendez vous est pris pour le lendemain matin..... (je n'ai jamais vu ca ! quel bonheur, quand même....).

Autre bonheur, puisqu'il n'est pas question d'implant (dans mon cas), mais d'une recherche de pathologie, la tomographie peut être prise en charge.... j'économise 120 €.... Je sens qu'on avance...

Au scanner, Mr Hauret que je retrouve le lendemain y voit plus clair... En effet, il fait notion d'une "calcification" ou une "ossification", qui s'est créée sur la gencive, au niveau d'une inflammation. Bref,  c’est une vieille infection dentaire, non soignée qui est à l'origine de mes douleurs.... 

Je me sens soulagée… je sens que ca avance..... je ne comprends toujours pas pourquoi mon dentiste local n'y a vu que du feu, ni pourquoi il n'a pas fait toutes ses investigations..... ca me met en colère !!!

mal de dent ( 4) la saga des dentistes specialistes 

Ainsi donc, le scanner de Mr Hauret a parlé….

Les parties molles comme cela s’appelle sont explorées  et je dois maintenant aller voir Mr  Mathieu Marret , autre dentiste spécialisé, pour un traitement endodontique…. (j’en vois du monde, hein ? heureusement  on avance, et ça me va..).

Je suis donc reçue  pour un traitement sous microscope opératoire. Mr Marret  envisage une « reconstitution pré endodontique, avec une obturation coronaire provisoire ».  C’est beau non ? Mais tout d’abord, il doit déposer l’amalgame et regarder ce qui se passe dessous….

Manque de bol, il y a une « fêlure corono-radiculaire », liée à  une « nécrose pulpaire ». Bref, la dent condamnée et la facture est lourde : je dois débourser 150 euros de ma poche, car cet examen là n’est pas remboursé !!!

 J’y comprends plus rien : je suis punie 2 fois…     Pour  comprendre cette douleur chronique, la sécu a remboursé : 2 panoramiques, 2 irm, 1 scanner, 1 radio des sinus,  1 tomographie, le neurologue, le psychologue, le stomatologue, l’homéopathe, l’ostéopathe….  les 4 consultations d’urgence chez mon dentiste  habituel  et là, quand on me fait l’examen qui  montre ENFIN ce que j’ai, c’est que dalle…. Rien de rien… !!! Allez comprendre quelque chose !!! On vit vraiment dans un monde de fous !

Enfin, je n’ai pas le choix. Je paye Mathieu qui m’oriente ensuite vers une consoeur ( je vais connaitre tous les dentistes du bordelais...) qui m’explique que j’ai le choix entre un implant  ou un bridge. Mais pour celui-ci, il faudra « détruire » les 2 dents saines qui entourent  la M 26 foutue… ouille ouille ouille….  Ça ne me va pas. Les dents, c’est précieux… je vais choisir l’implant.

Les devis tombent… qui me laissent pantois… Reno  propose de s’occuper gracieusement  de la partie prothèse. Ça me fait chaud au cœur. Merci mon grand frère…

Les soins  débutent. Un peu en urgence car un abcès apparait… Pour éviter que la dent se s’appuie sur les autres, Mr Naboulet  (Le dentiste -prothésiste,  recommandé par Pierre Marin ) se propose de la limer… me  voilà avec une dent raccourcie….  Il demande aussi  à Pierre Marin  d’accélérer l’intervention et de voir si on ne peut pas retirer  en même temps les 2 dents de sagesse qui me restent… (tant qu’à faire, d’autant qu’elles  commencent à me gêner… )

J'attends de revoir Pierre Marin, pour en savoir un peu plus.....   je vous tiens au courant...

J'oubliais : je suis à la recherche d'un dentiste banal " omnipraticien" comme ca s'appelle, qui pourrait me suivre  pour la routine.... sans que j'ai à courir Bordeaux et ses embouteillages......

Mal de dents 5   : dent arrachée  Publié le par helene33660

« un véritable feuilleton, écrit Darwin.. je suis presque d’accord… 

dentaires.jpg

Appel ce matin de la secrétaire de Pierre Marin… Elle est venue aux nouvelles  de ma dent disparue depuis 48 h… et oui, le gratin des dentistes  n’a pu sauvegarder  ma dent, celle à l’origine de mes douleurs chroniques, qui s’était infectée sournoisement il y a peu... bref, la M 26 m’a laissée orpheline jeudi dernier…

Assise sur le fauteuil à 10 h, ce mercredi j’en suis ressortie 2 heures plus tard, un peu droggie de  cette bataille de patience qu’a dû mener Pierre le spécialiste recommandé par mon frère d’Antibes….  

Oh j’étais cool, faisant plus ample connaissance de son assistante.  Pour une fois, je pouvais réaliser le travail que fait au quotidien Véronique qui se reconnaitra… : installer et détendre le patient, préparer les outils multiples de l’opération, m’offrir un plaid puisque j’avais un peu froid, ouvrir et ouvrir encore des pochettes stériles, installer le champ opératoire, me médicamenter et enfin assister le dentiste….

Elle m’a demandé si j’appréhendais l’intervention…-«  Que nenni que je lui ai répondu… je suis embêtée de perdre ma dent, mais je ne redoute rien… » ( si j’avais su !!! )

Mine de rien, cette M26 a demandé plus d’une heure de boulot à Pierre. J’étais anesthésiée, mais j’entendais et percevais tout  ce qu’il faisait : une fraise, deux fraises … Je l’entendais dire : "c’est un travail de patience…."  Endormir, Fraiser, tirer, refraiser….. Manque de pot, ou cas banal toutes les racines ne sont pas venues en même temps… il a du re-anesthésier pour continuer…  fraiser, fraiser et encore fraiser…

« Passez moi la xxl, Catherine, s’il vous plait … » Pendant ce temps, je respirais doucement… je me disais : « C’est le meilleur Hélène, il va réussir… ». Parce que mine de rien, devant les difficultés qu’il rencontrait j’avais peur qu’il ne me dise : Madame Hélène,  je n’y arrive pas, je vais devoir vous envoyer  dans la clinique de Mr Intel, qui lui vous endormira totalement et pourra extraire cette P… de racine qui fait de la résistance…. ».

Ca ça me faisait peur… alors j’aimais quand il répétait (pour lui, pour moi, pour son assistante ?) : « C’est un travail de patience…. » Tout en permettant à ma tête de se poser contre son bras… (sisi)

-« C’est le meilleur, Hélène…. Tu verras, ça ira…, c’est le meilleur…. Respire doucement, cooooool…»

L’assistante avait installé un champ  opaque sur mes yeux. De ce fait, je ne voyais rien, je ne pouvais croiser leurs regards, et mes propres yeux ne pouvaient les apitoyer…. Je crois que c’était mieux comme ça …. Une grosse heure plus tard, j’ai senti que Pierre recousait la chair de mes gencives. Et enfin il m’a redonné la vue… Ouf…. Impression de revenir de loin.

- « Votre frère Reno m’a dit qu’il préférait que ce soit moi plutôt que lui…. Je le comprends ». Ses yeux souriaient, mais je sais qu’il avait bien bataillé ! Avec ma bouche endormie, j’ai pu répondre :

-«Heureusement que c’est vous qui vous êtes chargés de l’opération… » (sous entendu, avec le dentiste local ça aurait été de la boucherie…).  On s’est souri…

En y repensant, je me dis : heureusement que les dents de sagesse n’étaient pas programmées ce même jour… J’y serai encore….C’est pourtant ce que lui avait proposé le  dentiste prothésiste.

Et je suis rentrée à la maison… 48 heures après, je sens encore un peu l’opération. Mine de rien, je préfère accoucher, c’est moins douloureux…. Pour le moment, j’alterne l’Ibuprofène, le Doliprane et la glace qui anesthésie les chairs… Mais qu’est ce que j’ai hâte que tout soit terminé….

Ce matin, Virginie la secrétaire m’a donné le numéro de Pierre Marin, au cas où je serais embêtée durant le week end… Je croise les doigts pour n’avoir pas à l’utiliser..

Maintenant, je me demande à nouveau à quoi sert la Sécu…  L’acte est côté 34 € et des poussières. Comment voulez vous que le Docteur Marin rentabilise son cabinet, son matériel, son assistante, l’heure et demi passée avec moi, avec  34 € et des poussières ? Vraiment les dents, ça ne vaut   même pas un rendez vous chez le spécialiste…. Quelle  bizarrerie !

En tout cas, je me sens entre de bonnes mains, et ça, ça vaut tout l’or du monde…. Merci Pierre.

www.petitechronique.com

Mal de dents - 6 de la greffe osseuse à l'implant

Mal de dents - 6 - de la greffe osseurse à l'implant

Publié le 7 juillet 2014 par helene33660

Après l’opération, il m’a fallu un peu de temps pour cicatriser. Facilement 5 semaines, sans compter la petite infection qui s’est glissée là dedans… une consoeur dentiste du cabinet de Pierre M a rectifié tout cela, et m’a demandé d’être patiente car mes chairs se refermaient mal, mais elles se refermaient…. De toute façon comme je n’avais pas le choix, je suis restée patiente.

Mine de rien, ça me fait tout drôle ce trou, et j’en veux encore à mon dentiste de village. S’il m’avait envoyée consulter ses confrères, j’aurais peut être pu garder ma dent. J’enrage parfois. Mais je ne peux pas revenir en arrière… il me faut penser à l’implant. L’opération a abimé l’os et une greffe osseuse est également envisagée. Le chirurgien me décrit l’opération, qui se fera en présence d’un anesthésiste particulier. Il faudra aussi retravailler les sinus et enfin poser l’implant. Je reste dans la très haute dentisterie, avec ses devis affolants.

C’est alors que Reno le chirurgien dentiste  réputé d’Antibes m’appelle. http://dr-petitbois-renaud.chirurgiens-dentistes.fr.  Il veut savoir où j’en suis. Il me propose de venir le voir. Reno, c’est aussi mon frère. Il veut m’aider. Il sait aussi que ca coûte « bonbon » comme il dit… Je refuse une fois, deux fois.. Je ne veux pas profiter de lui… Je lui dis combien j’ai confiance en Pierre Marin vers lequel il m’a adressée et puis je finis par acquiescer. Il est des mains tendues que l’on ne doit pas refuser…quand bien même elles sont à 800 km de la maison…

Reno a besoin d’observer une radio panoramique récente, pour envisager son traitement…. Pas de soucis. Je la réalise, la lui envoie…. 15 jours plus tard, il m’oriente vers un dentiste acuponcteur…. Oui oui, vous avez bien lu. Me voilà orienté chez un nouveau dentiste spécialisé en acuponcture…..( ça manquait à ma nomenclature).

Mr Mismetti, d’Albi, peut avec ses aiguilles stimuler l’os de la mâchoire, ce qui éviterait la greffe osseuse. Voilà ce que veut tenter mon nouveau dentiste. Elle n’est pas belle la vie ?Cette manière de faire est une technique de pointe que son élève maîtrise parfaitement. Reno pourrait la réaliser dans son cabinet, mais Bordeaux- Albi, c’est quand même moins loin que Bordeaux- Antibes, d’autant que l’acte va durer…. 4- 5 minutes !Allons y…. Comme je suis bien organisée, je vais en profiter pour aller dire bonjour à ma fille qui vit près de Rodez… En résumé, pour ces quelques minutes de soin, je pars 48 h… sous le soleil. Je l’avais bien dit que j’étais grande voyageuse

24 janvier : Après 4 h de route me voilà devant le cabinet de Mr Mismetti. L’impasse dans laquelle je me gare ne fait pas riche. Il y a plein de gens du quartier. Je suis reçue à l’heure. Mr Mismetti est accueillant. Il m’explique qu’après une anesthésie locale, il me fera quelques points d’acuponcture sur ma gencive. D’après lui, l’implant pourra se faire ensuite, car la hauteur d’os lui semble correcte. Dès qu’il a fini son acte chirurgical, il téléphone à Reno. Tous deux emploient des termes techniques que je ne comprends pas, mais tous deux sont confiants, je n’aurai pas besoin d’une greffe osseuse. Mr Mismetti en est sûr. L’acuponcture suffira. J’ai du mal à réaliser comment cela se fera, mais ca me va. Mr Mismetti me serre la main chaleureusement et m’informe qu’on ne se reverra plus. La séance est unique…

Je reprends la route, passe la soirée avec les brebis de l’Aveyron. Que du bonheur. Mon prochain rendez vous est fixé au 11 mars, sur Antibes, chez Reno. J’ai regardé sur Internet : qu’est ce qu’il est fort ce frangin:

  • Diplômé de la Faculté dentaire de Nice-Sophia Antipolis
  • Diplôme Universitaire d’Implantologie
  • Diplôme Universitaire en implantologie basale
  • DU odontologie légale
  • DU évaluation du dommage corporel
  • CES bio matériaux
  • Expert en implantologie AFI/DGOI
  • Expert judiciaire près de la Cour d'Appel d'Aix en Provence

Je savais qu’il bossait fort, qu’il prenait des cours en fac, qu’il en donnait aussi, qu’il organisait des séminaires… mais je n’imaginais pas qu’il était également expert à la Cour d’Appel d’Aix. Je comprends qu’il ait été approché par les plus grands de ce monde.

Entre temps, mes dents vont bien. Je sens l’os de la mâchoire s’épaissir… Reno m’explique que les aiguilles de Mr Mismetti ont « fracturé » l’os de la mâchoire. Du coup celui-ci passe son temps à produire de la matière osseuse pour réparer. C’est comme un cal osseux qui se forme après une fracture du tibia, par exemple. Si la matière osseuse est suffisante l’idée de la greffe est abandonnée. Ce qui est mon cas.

Deux mois plus tard, nous voilà, Phil et moi, sur la Côte d’Azur. Il fait beau et nous avons organisé notre semaine de vacances dans la bonne humeur. Visite sur Nice, Monaco, l’arrière pays, retrouver la Voile Blanche chère à notre adolescence, la plage... Il a bon dos notre tourisme dentaire.

Je ramène sur Antibes mes dernières radios. Reno le chirurgien est serein… il m’installe dans son fauteuil. Je reçois quelques antibiotiques. Puis, j’ai le droit à un bon nettoyage de bouche, un bon détartrage. Il prend son temps, mais tout est en douceur… pourquoi donc est ce si inconfortable chez les praticiens de chez moi?

Et ensuite, vient le tour de l’implant… d’abord une légère anesthésie, et en moins de 12 minutes, oui oui, vous avez bien lu, en moins de 12 minutes ma gencive est perforée, et l’implant est fixé….( ca me fait l’effet d’une cheville fixée dans le plâtre, cheville qui servira de support à la prothèse). Je n’en reviens pas. Reno m’explique que moins la gencive est à l’air nu, moins il y a de risques d’infection… d’où son travail rapide.

Rapide et soigné car il a mis à mon service ses 20 ans d’expérience professionnelle, de pratique quotidienne et de recherches. Il sait, au millième de millimètre près, jusqu’où forer l’os de la gencive. Il pourrait le faire les yeux bandés. Son travail de précision est fantastique. Je dois aussi avouer que ce docteur là possède un don : il est ambidextre. Il travaille des 2 mains : la droite, la gauche qui jonglent avec ses outils. C’est bluffant. Je comprends mieux pourquoi il est si performant.

Lorsque je ressors de son cabinet, je suis alerte. Je n’ai pas mal. Il m’a conseillé de prendre préventivement un efferalgant le soir, puis un autre le lendemain. Mais, je peux déjà mastiquer (même si j’y vais mollo et que Véronique sa femme a préparé un repas délicieux et tendre). Hummm.

En fin de semaine, je fais une visite de contrôle. Tout va bien…. Aucune douleur, aucune rougeur. Tout est parfait. Je peux rentrer sur Bordeaux…. Mon prochain rendez vous se fera à l’automne. Le prothésiste rendra le relais : il fabriquera la couronne qui sera à son tour fixée sur l’implant… super, non ?

En tout cas, merci à tous de prendre autant soin de moi !

dans le détail au fil des jours , c'est ici :

  1. http://www.petitechronique.com/article-du-mal-de-dent-a-la-nevralgie-faciale-112510217.html
  2. http://www.petitechronique.com/article-jour-de-chance-114368920.html
  3. http://www.petitechronique.com/article-mal-de-dent-suite-3-118671934.html
  4. http://www.petitechronique.com/article-mal-de-dent-4-118733577.html
  5. http://www.petitechronique.com/article-mal-de-dents-5-119278041.html
  6. http://www.petitechronique.com/2014/07/mal-de-dents-6-de-la-greffe-osseuse-a-l-implant.html

sept 2014 : bientot 2 ans..

je rentre à l'instant d'Antibes ou Reno a fixé la couronne sur l'implant. tout semble parfait. il a dit : ca va te serrer la gensive.... ca n'a rien serré ou si peu.. il m'a dit : ca va te faire drole dans la bouche. il faut que ta langue s'habitue à cette couronne nouvelle, à ce trou qui n'existe plus... en fait ca a pris à peine une heure.

je suis heureuse. j'ai retrouvé  ma dent. elle est douce au toucher. elle ne me fera plus jamais mal. reno m'a conseillé l'achat d'un jet dentaire, pour un nettoyage optimal... je vais le faire.

j'ai conscience  aujourd'hui de la chance que j'ai eu de  suivre ses conseils. Il m'a expliqué être tres intéressé et motivé dans  son travail lorsqu'il rencontre des cas "difficiles". Rassurez vous, ils ne sont de l'ordre que de 2 à 3 %, mais ils sont là, et il faut répondre à leurs besoins. Lui, c'est devenu sa spécialité. Voilà pourquoi régulièrement il opère en clinique, seul ou avec des confrères, pourquoi il donne des cours en fac,  pourquoi il travaille 10 heures par jour, pourquoi bientot il s'envolera  conférencer à Tokyo ou  éditera ses  recherches dans les magazines specialisés. Une bête de travail. un passionné mais un grand frère aussi...

merci à toi, Reno,merci  aux dentistes qui ne baissent pas les bras et qui donc se reconnaitront. merci à Véro son assistante...

http://dr-petitbois-renaud.chirurgiens-dentistes.fr.

 

Publié dans au quotidien

Partager cet article

Repost 0

Martin dessine le virage de la rigueur

Publié le par helene33660

J'adore ce dessin de Martin : retrouvez  son blog sur : http://vidberg.blog.lemonde.fr/

 

virage1.jpgwww.petitechronique.com

Publié dans Le trait de Martin

Partager cet article

Repost 0

Voyage en Chine 1

Publié le par helene33660

cheval-panneau.jpgLa retraite  a ceci de bon : je peux enfin accompagner Philippe dans ses voyages… Celui au travers de la Chine, je l’attends depuis plus de 7 ou 8 ans. Depuis que Philippe travaille là- bas, avec ses poissons.

Ses interlocuteurs principaux sont  John et Anny, qui ont européanisé leur prénom  pour les contacts internationaux. velo-fleurs.jpgTous les deux parlent parfaitement bien l’anglais, ce qui tombe bien car ni Philippe ni moi ne parlons chinois, mis à part  Tsintao (marque de bière) , Niaho( bonjour), tche tché  ( merci) ou sampé (à votre santé).

Après un vol via Amsterdam, nous arrivons à Pékin. Je m’amuse de lire tout en chinois… comment s’y retrouver ? pas facile. Anny est là, qui capture philippe, pour une visite urgente dans une pisciculture, située à 2 heures de  là. Moi, je suis déposée dans un hôtel où je suis invitée à faire une sieste et à me rafraichir… velo-papier.jpgJohn viendra me rechercher en fin d’après midi. L’hôtel est immense, la chambre est banale.velo.jpg Très vite je la quitte pour aller me balader en ville. Comme je n’y connais rien, je rayonne en étoile… c'est-à-dire que je longe  une rue,  avant de revenir sur mes pas et d’en reprendre une autre… ainsi je ne me perds pas. velo11.jpg

Je découvre une foule immense qui se déplace à un rythme plutôt pressé. Ca klaxonne dans tous les coins.  Je m’émerveille de tout ce que je vois.  Je suis dans un autre monde… Je m’amuse des vélos trimballant des fleurs, des bouteilles plastiques, des  piles de cartons, des sacs poubelles.velo-plastique2.jpg A pékin, rien ne se perd… tout est recyclé. velo-sac-plastiquejp.jpgJ’aime.

www.petitechronique.com

Partager cet article

Repost 0

L'art à Bordeaux

Publié le par helene33660

chaban.jpegQui a dit que le Bordelais était peu reconnaissant ? Des mauvaises langues, ça c’est sur… parce qu’ici, depuis  peu,  on peut rendre hommage à  Jacques Chaban- Delmas, via son immense statue érigée place Pey- Berland.

-         Bon d’accord, ça nous a couté 500 000 euros, mais Chaban  les vaut bien, pas vrai ?

-         Oui mais…rétorquent certains,  un stade porte déjà son nom  tout comme le nouveau pont…. C’était bien assez, non ?

-         Je vous l’accorde, mais c’est tout de même grâce à lui qu’Airbus industrie ne s’est pas installé chez nous mais à Toulouse ( d’où d’ailleurs la perte de milliers d’emplois à la clef ) parce qu’ici, Mesdames, Messieurs, on ne mélange pas le VIN et les z’avions…


Même si les Bordelais aiment financer les œuvres d’arts…. y avait il une urgence à cette dernière statue...

maison.jpegJe pense à la  « Maison aux Personnages ».  Comme dit le guide, c’est une   maison qui "développe une approche narrative et imaginaire de la réalité" et "évoque des passions incroyables, quelque part entre le rêve et la folie". Pourquoi pas, sauf que cette maison de 148 m2 doit rester vide ! Son jardin est traversé par le tram. Construite en 2009,  par  Ylia et Emilia Kabakov elle n’ a couté  que 600 000 euros… (je vous l’ai dit qu’on était riches… ) A croire que dans cette ville, il n’y a pas de travailleurs devant dormir dans leur voiture, faute d’avoir les moyens de s’offrir un loyer…

Lion-Bleu--.jpgEnsuite, il y a le «  Lion bleu de Stalingrad »  statue géante, (6 m de haut et 8 de large)  en  résine de polystyrène. Inaugurée en 2005, elle fait partie d’une commande publique de 1,5 millions d'euros. Riches, riches, riches….

Opasserelle.jpgn a aussi La passerelle Kawamata  faite par le Japonais Tadashi Kawamata  en 2009, pour la biennale Evento.  Ephémère,  elle a déjà été démontée. Coût : 400 000 euros  (une bagatelle….)

 
Il ne faut pas oublier : La colonne et les tortues de la Victoire. Inaugurée le 20 juin 2005, la colonne de la place de la Victoire a été réalisée par le sculpteur Tchèque Ivan Theimer. C'est un obélisque de marbre rouge de 16 mètres de haut, dédié au thème du vin. Il est composé de six blocs de marbre rouge des Pyrénées de 18 tonnes chacun et accompagné de deux tortues. L’ensemble a couté  plus de 1 million d'euros payés par la ville, la Communauté urbaine et l'Etat. ( Ne serait- ce pas nous, soit dit en passant ?)

Ni, la restauration des  fontaines de la Graves et des Trois Grâces, en 2004 et qui ont couté  1,18 million d'euros, dont 440 000 à la charge de la ville de Bordeaux.

Ni le crocodile des jardins de la mairie, installé pour quatre mois, au cours de l'été 2009, cette œuvre a été abimée lors de sa manipulation par les services techniques. De ce fait, l’auteur a demandé réparation, mais délais de procès aidant, la statue est restée jusqu’en janvier 2012.  (Bonjour les coûts…) L'œuvre a été cotée 200 000 euros par des experts. 

respublica.jpgNi l’Enseigne Respublica : Réalisée pour l’Evento 2009  par Nicolas Milhé, l’enseigne Respublica fait 3,85 mètres de haut sur 12,4 de long et nous porte à réfléchir : "Qu'est-ce que la république aujourd'hui ? ". Elle a couté  139 000 euros.

La république ne fait rien pour baisser ses hausses de taxe, de chômage, ou de pauvres…, mais c’est sur, qu’à Bordeaux,  les pauvres  ont un accès direct  à la culture.  Ca ne leur donne pas trop à manger, de quoi faire garder leurs tout petits, voire de quoi travailler, mais faut qu’ils sachent que la République ne peut pas tout faire.

Question de priorité.

Publié dans coup de gueule

Partager cet article

Repost 0

Champions du Monde de horse ball

Publié le par helene33660

Les cavaliers Français sont Champions du monde de horse ball !

marseillaise.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore une immense réussite des cavaliers de l'Equipe de France de Horse ball qui ont réitéré leur exploit de 2008.

Dommage que ce sport ne soit pas suivi par les médias français et internationaux. Pourquoi cette discipline équestre demeure t -elle encore trop méconnue… Après des journées comme celles que nous avons suivies, le horse ball a sa place partout....  

 

Ici, ce sont de vrais engagements, les chutes ne sont jamais simulées, les cavaliers sont au top de leur discipline et les chevaux sont hyper bien dressés. Sur la plus haute marche du podium, La Marseillaise a été chantée par les 8 joueurs, accompagnés de tous les spectateurs de l’Aréna de Montpellier.…Que du bonheur !

 

Merci  à HORSE BALL TV   et Horse ball.org qui ont  permis la retransmission sur nos écrans de cette Coupe de Monde. Ca a du bon l’internet  parfois.

Bravo à tous et Vive le horse ball.


Credit photo : Davide Mombelli – à Parc Des Expositions De Montpellier. 

Publié dans vive le sport

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>