Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tondre un cheval

Publié le par helene33660

Pourquoi et comment tondre un  cheval?
 Il est d'usage de tondre un cheval qui travaille régulièrement afin qu'il soit dans de bonnes conditions et qu'il sèche plus rapidement d'autant  s’ils transpire. Il est habituel de  tondre les chevaux dès qu’il fait froid et de compenser la perte de chaleur ainsi induite par des couvertures.

Ceci dit, tous les chevaux ne sont pas tondus : ceux qui vivent au pré toute l’année et ne travaillent pas en hiver ne doivent pas l’être . Ils conservent leur "fourrure" pour se protéger des intempéries. Mais en aucun cas, il ne faudra faire travailler (et transpirer) régulièrement un  cheval sans le tondre.

La période
Il faut en principe attendre que le poil ait complètement poussé. En fonction des régions, vous tondrez vers le milieu d’octobre ou de novembre. On peut cependant retarder la tonte en couvrant le cheval avec une chemise dès les matins frais. On doit parfois retondre le cheval une seconde, voire une troisième fois au cours de l’hiver.
tonte1
Quelques conseils préalables
Surtout, pansez bien votre cheval avant de le tondre, la crasse et les peignes de la tondeuse ne font pas bon ménage ; n’hésitez pas à utiliser un aspirateur avec une brosse spéciale (s’il le supporte) pour le dépoussiérer le plus possible.

Une bonne douche est également appréciée.

 

Vérifiez également avant de tondre que votre cheval supporte le bruit de la tondeuse : pour cela, vous la ferez fonctionner près de lui. S’il ne supporte pas le bruit, vous pourrez lui mettre un bonnet avec du coton dans le oreilles. Quant aux plus récalcitrants, vous demanderez à votre vétérinaire un produit relaxant, car la bataille est inutile !


Installez votre cheval dans un endroit abrité, et marquez à la craie les endroits où vous devez tondre : marque des membres antérieurs et postérieurs, forme de la tonte que vous avez choisie, éventuellement le dessin sur la cuisse.


 tonte21) Commencez par passer l’appareil simplement sur la peau de votre cheval, au niveau de l’épaule. S’il ne bouge pas, vous commencerez à tondre, toujours à contresens du poil, la tondeuse parallèle au corps du cheval.

Comment tondre ? 

 2) Soyez régulier dans l’appui de la tondeuse (pour obtenir de meilleurs résultats, il faut parfois croiser les coups de tondeuse, donc les coupes du poil).

3)Remontez vers l’encolure, puis le dos et la croupe. Un fois la tonte du corps finie, couvrez votre cheval immédiatement et terminez par les membres.

4) Pour tondre certains endroits comme les antérieurs, vous devrez tendre la peau en attrapant le membre avec l’autre main.

5)Et balayez le sol régulièrement : les poils qui tombent sont très glissants !

 

Utilisation et Entretien
tonte4Si vous frottez vos mains sèches ensemble elles deviennent chaudes très rapidement ! La même chose se produit avec les lames de tondeuse.
Les lames fraîchement huilées le restent pendant 3 ou 4 minutes. Vous devrez donc ajouter de l'huile au moins toutes les 5 minutes.


Une manière simple de huiler les peignes est d'avoir un petit récipient d'huile de tondeuse , plongez les dents des lames brièvement toutes les 3 ou 4 minutes pendant la tonte (essuyez l'excès avec un chiffon). 

Pour lubrifier la tondeuse : arrêtez la , brossez ou enlevez à l'air comprimé les poils, réglez la tension de l’écrou (vissez à fond la mollette puis dévissez 2 tours), remettez en marche la tondeuse, utilisez une bouteille d'huile pour tondeuse, appliquez l'huile le long des dents , et aux deux extrémités des lames. Appliquez plusieurs gouttes dans le trou sur la tête de la tondeuse , et une goutte dans le trou de l'écrou de tension.

 

 

Divers :

Si les lames ne coupent pas correctement, c'est qu'elles doivent être probablement affûtées. 

Pour régler la tension de lame : visser à fond l’écrou de tension puis dévisser de deux tours. Ce réglage (combiné avec une parfaite lubrification) assure une qualité optimale de la tonte et la longévité des lames. 

Une tension excessive des lames alors qu'un affûtage s'avère nécessaire, tout en continuant à tondre peut causer les problèmes suivants :
            a) Usure des guides en plastiques.
            b) Usure des guides de la tête de tondeuse, des points d’ancrages des lames.
            c) Réduction significative de la longévité des peignes.
Ceci est le plus mauvais scénario, car il implique le remplacement de la tête et des peignes.

Si les peignes affûtés ou neufs ne coupent pas, malgré une tension et une lubrification correct, vérifiez les points suivants :
     a) Enlevez les lames, adaptez l'écrou de tension sur la vis de tension, et vissez-le vers le bas. Il doit pouvoir être visser librement jusqu’au bout. Si ce n’est pas le cas, nettoyer l’ensemble (vis et écrou) et brosser le filetage avec une brosse métallique, huiler et réessayer.
Si le problème persiste l'écrou et la vis doivent être remplacés. Changer également le ressort.
    b) Enlevez les lames. Vérifiez l’état du guide en plastique sur la lame supérieure. Vérifiez également (selon le type, car les derniers modéles n'ont pas des vis d'arrêtoir) qui les vis de retenue de guide sont présentes et fortement. S'il y a usure ou manquer de vis nous envoient pour l'affilage et réparez.
    c) Enlevez les lames. Placez la lame inférieure sur les deux points d'ancrage sur la tête. Si la lame bougent de façon importante les points d’ancrage sont usés et doivent être remplacés.

Pour l'achat de votre tondeuse, fouillez et comparez les prix sur Internet : ils vont du simple ou double...
 

Publié dans vive le sport

Partager cet article

Repost 0

Peste à l'école

Publié le par helene33660

Cour d'école...

 

quarantaine gifPas de bol pour cette petite élève qui se déclare une scarlatine la veille des vacances… Quelle idée !!! Enfin, ça vaut toujours mieux que d’attraper la peste ou le choléra…. Parce que je crois bien que c’est ce que je me suis choppée, moi toute seule, en ce dernier jour de classe…

 

 Z’ont bien fait de m’éviter les collègues.  Vous imaginez les 10 jours de congé qu’ils auraient passés  grâce à moi ???

Heureusement, Madame Soleil étaient avec eux… et du coup,  y z’avaient prédit ma maladie avant même que je le sache, moi-même… sisi…

 

Le midi de la sortie,   y s’étaient programmé une sortie « resto » –  pour fêter les vacances nouvelles , tout en sourdine je suppose, parce que  moi, nul ne m’avait prévenue. Surement qu’y voulaient pas que je sois triste de ma quarantaine à venir… Sont délicats ces gens là.

 

C’est bête… je me suis leurrée...  Toute naïve et confiante en l’humanité, je pensais que je pouvais passer ma der de der, toute tranquillos dans ma petite école… Franchement, depuis septembre, ça semblait cool et  calme avec mes collègues. Mais, c’était sans compter Dame rancune qui se sournoise sans arrêt la vie…. Soupirs…

 

Je me demande,( je me leurre ? )  si la dernière absence du Professeur qui complète mon mi-temps n’a pas joué contre moi…

 Que je vous explique : 8 jours plus tôt , elle a prévenu l’inspection puis la directrice qu’elle serait absente pour une matinée…  Elle en avait parlé aux élèves. Moi aussi d'ailleurs,  j’en avais remis  une couche l’avant-veille, la veille encore, et  j’avais  même collé 2 affiches sur les portes de l’école ….

Mais vl’a que le jour dit, alors que je suis  tranquillos de repos à la maison, une bonne partie des mômes s’étaient présentés à l’école….. aie aie aie.... Alors je vous dis pas l’engueulade  carabinée  que je me suis reçue, sur le coup de 9 h23,  via le téléphone, parce que « ces petits élèves encombraient les couloirs  d'en bas »…

Et la dame de me reprocher, en hurlant, de n’avoir pas  glissé de mot dans le cartable des élèves !

 

Mais franchement, c’est quoi, ce bintz ?  Y a  une instit  future-absente, y a une dame inspectrice pas loin, y a une  dame directrice d’école  présente et c’est moi, Madame Hélène, qui aurait du  gérer la situation…  (hic) !  

 

Pauvre de moi…. Que j’ai bon dos !… Me vl’a coupable  trouvée-désignée… j’aide à sauver les apparences  … et la cohésion du groupe s’en retrouve renforcée… Fantastique, non ?

 

Allez, c’est toujours vivifiant les engueulades faites maison… Ça commençait même à me manquer ce harcèlement…… Je vais profiter de ma quarantaine pour prendre soin de ma ligne ( pas de resto et plus de petits fours café ) et aussi de mes illusions.

 

Mon année  que je rêvais sympa semble compromise, ( snif) mais  vu le velouté que l’on me proposait, je n’avais franchement pas trop le choix. …. Et puis, vous avez vu ?  La Martine et cie encensent le Georges Frêche mouru qu’ils dénigraient tant de son vivant…..

 

Ça me laisse un dernier espoir…lol

Publié dans cour d'école

Partager cet article

Repost 0

à l'IA

Publié le par helene33660

Un peu de nouvelles....

 

deneuve-parapluieTout d’abord, mon rendez vous chez le Grand Monsieur de Bordeaux, quasi abonné à mon blog….. ( voilà pourquoi  je tourne 7 fois mes phrases sur mon clavier, avant de les écrire… sisi).

Une dame du syndicat m’accompagnait. C’est bien, car comme ça, je suis moins perdue entre ce que je crois entendre  et ce qu'on me dit vraiment...

 

Rassurez vous,  il n’était pas du tout question de sanction disciplinaire, qu'il a dit...

 

En fait, la discussion a tourné autour de mon nouvel emploi du temps, velouté à souhait, et ma capacité à m’y adapter […].

J’ aurais pu  causer théâtre, et cinéma, mon cœur balançant entre les F**rb*r**s de Sc*p*n et Les P*r*pl***s de Ch*rb**rg… mais non, je suis restée calme et  très attentive.

 

En fait, je remercie le Grand Monsieur de Bordeaux, de savoir autant écouter.(Quand j'essaie de reprendre toutes les étapes de mon laïus, c'est parfois long....lol ).

Mais, dans son bureau, on a plus l’impression d’être un être humain réel, qu’un vulgaire pion à  infantiliser. 

 

Même que ça fait du bien !

 

 

 

Publié dans cour d'école

Partager cet article

Repost 0

Nominations en douce

Publié le par helene33660

Nominations en douce
 

 Nous voilà enfin rassurés, comme quoi la grève a porté ses fruits.........
 Pour une bonne nouvelle c'est une bonne nouvelle !  

Au moment de la réforme des retraites, certains n'ont pas à se faire de soucis !
Le groupe LVMH dirigé par Bernard Arnaud, grand ami de notre président, accueille deux petites nouvelles au sein de son conseil d'administration :


- Mme Bernadette Chirac, jeune espoir de la finance française, grande spécialiste du luxe à travers le monde (!), est nommée au conseil d'administration de LVMH.


- Mme Florence Woerth, femme du ministre du budget est nommée au conseil de surveillance de la société Hermès, filiale de LVMH.
 
Gageons que ces nominations assureront à leurs maris une partie de leur retraite et ne les obligeront pas à travailler jusqu'à 63 ans.

M
me Woerth était déjà en charge de la gestion du patrimoine  de Liliane Bettancourt, 1ère fortune de France !!!


 
Petit détail : la participation au conseil d'administration d'une entreprise donne droit à des "jetons de présence" venant rémunérer ce pénible travail !!!
Ainsi, Mme Chirac recevra 650 000 Euros par an en juste retour de son dévouement à la cause du luxe français  et Mme Woerth 400 000 Euros !


Calmez-vous ! Tout est en règle, tout est légal. C'est simplement la vie normale de gens qui "se lèvent tôt" et qui "travaillent plus pour gagner plus" .
Et puis, c'est rassurant de voir que l'on s'occupe de l'emploi des seniors !!!


Faites suivre la bonne nouvelle.
Sources :  Libération :


http://www.liberation.fr/economie/0101640031-florence-woerth-entre-au-consei
-
de-surveillance-d-hermes

 
 
http://www.liberation.fr/economie/0101630425-bernadette-chirac-rejoint-lvmh

 
Magazine économique Challenges
 

http://www.challenges.fr/magazine/tetesaffiche/0209.030413/lvmh_avec_chirac_
herms_avec_woerth_le_luxe_se_fminise.html

Le Monde :


Publié dans coup de gueule

Partager cet article

Repost 0