Scientologie à Célébrity Center

Publié le par helene33660

Après la longue marche sur la grande muraille de Chine, nous atteignîmes enfin les portes du Celebrity Center. Nous étions une dizaine de riches dans la détresse et quelques artistes dont je tairai le nom.
Au front du bâtiment, une grande banderole affichait un proverbe chinois  « Quand le riche maigrit, le pauvre crève de faim ». Ces chinois sont étonnants.
 Le ministre volontaire de scientologie nous accueillit par ces mots :
 « En quelques jours, nous vous transformerons de simple auditeur en préclair, et plus tard vous atteindrez l'état suprême de Clair, débarrassé de toutes influences négatives ».
Ce n'était pas très clair, mais le cocktail de bienvenue fut si euphorisant qu'il nous plongea immédiatement dans un état second où nous étions prêts à tout.

Chacun de nous passa un test de personnalité de quelques deux cent questions. Les premiers jours de stage se décomposaient en périodes de six heures de théorie, six heures de sauna et six heures d'intendance. La théorie c'est l'étude de la Dianétique, la méthode phare mise au point par Ron Hubbard, le fondateur de la scientologie, et aussi l'apprentissage du vocabulaire très praticulier de cette religion.
Par exemple, on ne parle pas de perturbation mais d'enturbulation, d'âme humaine mais de thétan, d'acte néfaste mais d'overt. Ça ne s'invente pas !

Après ces heures d'éveil spirituel suivaient six heures de sauna pour purifier le corps. Je me sentais dessécher à vue d'œil. L'intendance était la période la plus agréable : cocktails dinatoires de vitamines, quelques sommes d'évacuation de la fatigue et surtout, surtout, ces fameuses cigarettes Scientos qui vous élèvent au dessus de l'humanité mortelle et vous font planer.

Les trois derniers jours sont personnalisés pour avancer par étape selon votre état mental préalablement mesuré par un électromètre. L'aiguille de mon électromètre faisait des bonds impressionnants. J'avais des tas de zones de détresse et de douleur spirituelle, de souvenirs refoulés dans des vies antérieures. Pas étonnant avec cette crise ! Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de cigarettes Scientos que j'ai fumées.
Je le précise bien, elles ne contiennent ni tabac, ni benzène, cyanure d'hydrogène et autres substances nocives composant la fumée de cigarette, mais seulement des vitamines et des extraits naturels de différentes variétés de chanvre.
C'est exquis. Le dernier jour, le ministre a mesuré avec l'électromètre les variations de mon état mental : il avait fait des progrès considérables. Et tout cela est gratuit !

Enfin, avant de partir, on me remit le nécessaire pour continuer à travailler à mon salut personnel à la maison :
 un pack de purification (4.000 euros),
un électromètre (5.000 euros),
une pile de livres (2.000 euros),
un portrait souvenir de Ron Hubbard (gratuit)
et une cartouche de 10 paquets de Scientos (6.000 euros).

Je voulus régler ces frais d'entretien par chèque, mais ils refusèrent :
« du cash seulement ».
Voyant ma confusion, le ministre me dit gentiment :
« ne vous inquiétez pas, vous nous règlerez plus tard en liquide. De toute façon vous serez suivie très régulièrement par un conseiller-orientateur proche de chez vous qui veillera sur votre état mental ».
Quelle sollicitude !

J'étais épuisée mais ravie.
A nous deux Madame la rigueur.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Charles Daney 07/10/2009 07:12


Le problème c'est que, justement, je n'aime pas trop de sollicitude auprès de moi.


helene33660 17/10/2009 06:42


la suite est arrivée.....  à chacun ses allergies.... lol