Un coeur simple : gustave Flaubert

Publié par helene33660

Un cœur simple -  Gustave FLAUBERT

 Résumé court

Félicité (50 ans) travaille depuis longtemps au service de Mme Aubain. Madame Aubain est une veuve endettée et mère de deux enfants. Elle habite dans une maison héritée de ses ancêtres à Pont-l'Évêque.  Félicité est une servante modèle. Elle est entrée au service de Mme Aubain à 18 ans suite à une déception amoureuse (l'homme qu'elle aimait s'est marié avec une vieille femme pour échapper au service militaire (la conscription). 
Félicité s'est occupé des enfants de Mme Aubain : Paul 7 ans et Virginie 4 ans. Un jour, Paul va quitter la maison pour suivre des études au collège de Caen. 
Félicité souffre de son départ mais se console en faisant chaque jour le catéchisme à Virginie. Un jour, Virginie  quitte la maison  pour continuer son éducation chez les Ursulines à Honfleur.

Félicité va alors reporter son amour sur son neveu Victor qui  lui va s'engager pour un voyage au long cours  dont il ne reviendra pas. Quelque temps après, Virginie meurt d'une  (fluxion) de poitrine. Félicité, voue alors une immense tendresse à Loulou, un perroquet reçu en cadeau.

Suite à une angine, la servante devient sourde ;  ce qui l’isole du monde. Elle n’entend plus que la voix de son perroquet. Un matin, elle le découvre mort.  Sa douleur est telle qu’elle suit le conseil de Mme Aubain, et le fait empailler.

Madame Aubain meurt à son tour.  Après sa mort, la pauvre servante reste dans la maison invendue qui se dégrade peu à peu.  Elle attrape une pneumonie, et ne vit plus que dans l'unique souci des reposoirs de la Fête-Dieu. Elle décide d'offrir son Loulou empaillé pour décorer le reposoir situé dans la cour de la maison. Pendant que la procession parcourt la ville, Félicité agonise. Dans une ultime vision, le Saint-Esprit lui apparaît sous l'aspect d'un gigantesque perroquet.

Résumé détaillé :

Chapitre I :  Description de Félicité et de ses journées. Tout le monde envie Mme Aubain d’avoir une servante comme Félicité.

Félicité est une servante honnête et digne,  âgée d’une cinquantaine d’années. Elle est au service de Mme Aubain, une bourgeoise acariâtre de Pont-l’Evêque dont la fortune n’est plus ce qu’elle était. Même si son quotidien est routinier, Félicité s’attelle docilement à chaque tâche avec la plus grande rigueur, entretenant la demeure au style assez dépouillé, qui ne contient que peu de mobilier. Elle ne prend cependant pas son rôle à la légère, gardant impeccable cette grande maison qui a perdu son luxe d’antan mais dans laquelle on peut encore sentir la présence du défunt mari de Mme Aubain. Félicité mène ainsi une vie simple et pieuse et se satisfait ainsi de son sort.

 Chapitre II:  Histoire du premier chagrin d’amour de Félicité à cause de Théodore. Arrivée chez Mme Aubain. Episode du taureau. Maladie de Virginie qui est envoyée aux termes. Retour à Pont-l’Evêque et départ de Paul pour le collège.

 Chapitre III :  Félicité a fait son éducation religieuse en emmenant Virginie au catéchisme. Après sa communion, elle est envoyée dans un couvent. La maison est vide. Félicité se rapproche de Victor, son neveu. Celui-ci va mourir en mer. Virginie meurt d’une fluxion de poitrine. Tous sont désespérés. Mme Aubain et Félicité récupèrent un perroquet.

Chapitre IV : Félicité s’occupe bien de Loulou, quand celui-ci meurt, elle est déprimée. Elle est un peu malade : elle devient sourde. Paul s’est marié : sa femme est désagréable. Mme Aubain meurt. Félicité se laisse aller. Elle devient aveugle à force de vivre dans le noir. Elle garde Loulou, empaillé, dans ses bras.

 Chapitre V : Mort de Félicité. Elle voit un  perroquet qui la guide au paradis.

 

L’amour de félicité pour Théodore

 

L’épisode des amours de Félicité et de Théodore, très original quant à la forme, mêle en quelques pages toutes les techniques narratives de Flaubert. Deux scènes résument le roman d’amour de Félicité : la première rencontre avec Théodore à la fête de Colleville, que l’on pourra rapprocher du bal à la Vaubyessard et de l’éblouissement d’Emma Bovary ; puis la deuxième rencontre avec Théodore et le premier baiser.

Description de la maison de Madame Aubain :

On constate que toute la maison de Madame Aubain est décrite, à la manière de Balzac, du sol à la chambre de Félicité au deuxième étage. Cependant, toutes les informations données sont incomplètes : la description reste en suspens jusqu’à la fin, quand on décrira la chambre de Félicité, bric-à-brac étrange. la maison de Madame Aubain « avait intérieurement des différences de niveaux qui faisaient trébucher ».

Bornes spatio-temporelles de l’épisode
Félicité a dix-huit ans. La rencontre de Théodore a lieu un soir du mois d’août. La seconde rencontre a lieu « un autre soir » du même été. « La semaine suivante », Théodore en obtient des rendez-vous. Les événements tiennent en très peu de semaines : Théodore doit lui apporter des informations « dimanche prochain ». C’est ce soir-là que Félicité apprend le mariage de Théodore. La séquence se termine à la fin du même mois : « au bout du mois, ayant reçu ses comptes, elle enferma tout son petit bagage dans un mouchoir, et se rendit à Pont-Lévêque ».

Gustave Flaubert

Il a vécu au XIXe siècle. Il naît le 12 décembre 1821 à Rouen et meurt le 8 juin 1880, emporté par une attaque d'apoplexie (attaque cérébrale). Il était âgé de cinquante-huit ans.

De son vivant, on définit Flaubert comme étant le chef de l'école réaliste car il s'était donné pour objet d'étude la réalité sociale et historique. Il s'est beaucoup documenté pour écrire ses œuvres afin de faire vrai. Il a eu une grande influence sur Maupassant.

Une étude sociologique bien ficelée

 

Au travers des péripéties de la vie de Félicité, Gustave Flaubert tient à dépeindre une société où la beauté d’une personne n’est pas forcément le trait de son caractère le plus remarquable.

Coté prof :

 

1.Un début de nouvelle réaliste

  1.  Le narrateur est extérieur au récit.. avec un  point de vue omniscient
  2. quand le récit commence directement (sans situation initiale). On parle de début in medias res
  3.  Deux types de discours se succèdent: narratif et descriptif.

 

2 – l’évolution de l'héroïne

le personnage de Félicité évolue- une évolution psychologique /une  évolution sentimentale :

 

qui ?

manifestation

Conclusion

ex: Théodore

Ils doivent se marier.

Il épouse une femme plus vieille

Paul et Virginie

jeux, baisers nombreux, risque sa vie pour eux

Mme Aubain lui interdit de les embrasser tout le temps.

Virginie

la soigne, l'accompagne, perd le sommeil à son départ

Elle part à Lisieux puis elle meurt.

 

Interprétation du titre : pourquoi « un cœur » ? comment comprendre « simple » ?

 – la mort de Félicité

compte-rendu  très détaillé et médical que l'on peut qualifier de réaliste.

 – synthèse : un récit réaliste

 

Le récit réaliste vise le réel sous toutes ses formes, et met au premier plan des classes sociales auparavant négligées par la littérature.

Le réalisme est un courant littéraire et artistique qui vise à représenter le réel, sans chercher à l’idéaliser ou à l’embellir. Il s’est développé dans la seconde moitié du XIXè siècle, en réaction contre le romantisme qui donnait une grande importance à l’imagination, à la sensibilité et à l’expression personnelle des sentiments.

Balzac, Flaubert, Maupassant, Hugo, …

questions types ;
Le cadre
4. Quelles propriétés de Mme Aubain sont évoquées ? À quelles occasions ?
 La maison Aubain
3. Quelle seule pièce de la maison n’est pas décrite ? À quel moment du récit cette pièce sera-t-elle détaillée ? Pourquoi, à votre avis, l’auteur a-t-il choisi de retracer cette présentation ?
8. Quels objets, dans cette chambre, rappellent les affections passées ou déçues ?
Le cadre social de la nouvelle
2. Quels détails de la vie quotidienne montrent le souci d’économies (nombre de domestiques, moyens de transport, vacances, achats) ?
4. Quelles habitudes et occupations de Mme Aubain reflètent son appartenance sociale à la bourgeoisie ?
Le cadre historique
3. Par quels épisodes de la vie de Félicité et de Mme Aubain les événements historiques suivants apparaissent-ils dans le récit :
— la révolution parisienne de 1830 ?
— les troubles russo-polonais de 1830-1831 ?
— le choléra de 1832 ?

2. Les personnages
Félicité
a. La servante au grand cœur…

b. Une femme en bois…

retrouvez la fiche complete sur youscribe :un coeur simple*

http://www.youscribe.com/catalogue/documents/education/fiches-de-lecture/un-coeur-simple-gustave-flaubert-2874682

Publié dans Fiches de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :