Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EJE - Dossier santé " les dents" Hygiène bucco-dentaire en Neuropédiatrie

Publié le par helene33660@aol.com

Le dossier santé s'inscrit dans le développement des compétences suivantes des étudiants EJE :

  • Savoir assurer des actions préventives concertées en matière d'éducation à la santé et à la sécurité ;
  • Savoir mettre en place des pratiques éducatives d'hygiène ;
  • Savoir mettre en place des protocoles respectueux de chaque enfant en matière d'hygiène, de sécurité et de premiers soins.

J’ai choisi de réaliser ce dossier durant mon second stage du domaine de compétence 2 lequel se déroulait dans le service de neuro-pédiatrie à l’hôpital des enfants de Bordeaux.

I. Rôle de l’Educateur de Jeunes Enfants

Dans sa pratique, l'EJE rencontre de manière quasi quotidienne les familles et les enfants. Il est à la fois le premier observateur de l'enfant et le premier maillon de la chaîne. S’il repère un disfonctionnement, il doit savoir vers quel professionnel il doit s’adresser. C’est pourquoi l’EJE se doit d'avoir des connaissances certaines en matière de sensibilisation et de formation à la santé tout comme des compétences d’observation et d’information car il doit assurer le bien-être de l'enfant et savoir orienter les familles en cas de nécessité.

Dans un premier temps, j’ai présenté à ma référente puéricultrice les objectifs et les attendus de ce dossier. Je me sentais perdue et ne voyais pas ce que je pouvais faire dans un hôpital, en liaison avec des pratiques ou des protocoles d’hygiène... Il est vrai qu’a de multiples reprises, j’ai pu observer l’arrivée en urgence d’enfants dans le service. Les enfants étaient hospitalisés avec très peu d’effets personnels car leurs parents n’avaient pas toujours eu le temps ou le réflexe de préparer leurs affaires y compris celles nécessaires à la toilette. Ceci dit, le service dispose de kits de toilette mis à la disposition des jeunes hospitalisés.

  1. Le brossage des dents en neuro-pédiatrie
  1. Observations

Désirant approfondir mes recherches, j’ai réalisé un questionnaire en direction des enfants et de leurs parents pour les plus jeunes. Lorsque le moment semblait propice au dialogue, je présentais mon travail et leur proposais de répondre à mes questions. Je faisais très attention à ce que cela ne soit pas ressenti comme un questionnaire jugeant.

Les questions posées étaient simples :

  • Te brosses-tu les dents à la maison ?  Oui ? Non ?
    • Si oui, combien de fois par jour ?
    • Si non, pourquoi ?
  • Te brosses-tu les dents à l’hôpital ? Oui ? Non ?
    • Si non pourquoi ?

La population interrogée pour cette enquête était âgée de 18 mois à 15 ans. Elle était représentée par 16 individus.

Pour analyser les résultats obtenus, j’ai réparti cette population en 3 groupes : 18 mois – 6 ans ; 7 ans – 10 ans ; + 10 ans. J’ai fait cette étude sur une durée d’une semaine afin d’avoir le temps d’analyser mes résultats puis de pouvoir proposer une action avant la fin de mon stage.

  1. Résultats
  2.  
EJE : Hygiène bucco-dentaire en neuropédiatrie
  1. Analyse des résultats
  2. L’hygiène bucco-dentaire
  1. L’hygiène
 
  1. L’hygiène bucco-dentaire, chez l’enfant porteur de handicap

L’hygiène bucco-dentaire est souvent difficile à mettre en place chez les enfants porteurs de handicap. De nombreux parents sont tant sollicités de jour comme de nuit que le brossage des dents des enfants n’est pas considéré comme une priorité. Ceci est d’autant plus vrai lorsque les enfants sont alimentés par voie entérale. Dans ce cas-là, les parents n’en voient pas l’utilité, ce qui est problématique.

Un déficit de la santé bucco-dentaire a des retentissements encore plus importants sur la qualité de vie des personnes handicapées qui rencontrent beaucoup de difficultés à s’exprimer à ce sujet.  Il faut dire que leur attention et celle de leur entourage sont le plus souvent centrées sur le handicap lui-même.  Au fil du temps, leur état de santé bucco-dentaire se dégrade. Outre les pathologies infectieuses, carieuses et/ou parodontales, sont accentués la perte du goût, la dénutrition, les douleurs, la baisse de l’estime de soi, le repli social…

En définitive, il est primordial d’informer les personnes handicapées et leurs parents sur l’importance de l’hygiène bucco-dentaire et cela dès le début du handicap.

  1. Les maladies dentaires
La prévention

[...]En ce qui concerne les personnes polyhandicapées, on sait qu’elles ne peuvent pas toujours exprimer leur douleur.  L’entourage a alors un rôle important, autant pour les aider à avoir une bonne hygiène bucco-dentaire que pour dépister les gênes et les douleurs naissantes.

 Le rôle du fluor

   
  1. Un brossage efficace
  EJE : Hygiène bucco-dentaire en neuropédiatrie

V. Intérêt pour l’enfant

V. Mon action

Suite aux résultats de mon questionnaire, j’ai émis le souhait de réaliser une affiche sur le brossage des dents pour rappeler son importance dès le plus jeune âge. En effet, il m’a semblé important de cibler les enfants de moins de 6 ans et leurs parents.

Après discussion avec ma référence puéricultrice, j’ai opté pour la création d’une affiche (annexe) sur l’hygiène bucco-dentaire des enfants. Je voulais que cette affiche serve d’outil de prévention et d’information pour les familles, d’autant qu’elle pourrait être placardée dans le service, en format A3 et plastifiée (pour une durée de vie plus longue).

Cette affiche devait cibler également les enfants lecteurs ; les parents des plus jeunes tout comme ceux d’enfants non autonomes. Cette même affiche, plastifiée et de format A5 devrait aussi être placardée directement dans les chambres des enfants, à la fois pour une visibilité quotidienne mais aussi pour informer les enfants qui ne sortent pas de leur chambre.

Evaluation

Dès la validation de mon travail par la cadre de santé, j’ai imprimé et plastifié mes affiches. . J’ai d’abord choisi de les présenter aux professionnels du service (puéricultrices et auxiliaires de puériculture) pour les informer de mon travail et de ce qui allait être affiché dans le service. Puis, je les ai placardées comme prévu dans la salle à manger et dans chaque chambre. Suite à ce travail, je me demandé s’il ne serait pas intéressant de renforcer le message auprès des enfants et de leurs parents par le biais de la littérature de jeunesse.  Il pourrait y avoir dans le service des livres sur le brossage des dents, sur l’univers du dentiste…

  1. Positionnement professionnel

Au sein du service de neuro-pédiatrie, le personnel m’a permis de trouver ma place en tant qu’éducatrice de jeunes enfants même si l’absence de référente n’a pas été évidente à gérer.

Conclusion

Promouvoir la santé, c’est soutenir le développement individuel et social de chacun en offrant les informations, en assurant l’éducation à la santé.

Ce travail sur la santé bucco-dentaire m’a permis d’acquérir de nombreuses connaissances que je pourrais réutiliser dans ma future vie professionnelle.

A travers cette démarche d’observation, d’analyse et de création d’un projet, j’ai pu utiliser la méthodologie vue à l’IRTS.

Le contexte de l’hôpital n’a pas été des plus faciles concernant l’élaboration du dossier santé, mais grâce à l’aide de mes référentes, j’ai pu avancer progressivement jusqu’à l’aboutissement de ce projet, adapté au public spécifique, accueilli dans le service de neuro-pédiatrie.

 Dès les premières dents, prenez l’habitude de les laver.

Votre enfant ne peut pas seul ? Aidez le !!!

 

Bibliographie

Amyot, Isabelle, Bernard-Bonnin, Anne-Claude et Papineau, Isabelle. 2004. Le séjour de mon enfant à l'hôpital. Québec : Hôpital Sainte-Justine, 2004.

BEN SOUSSAN, Patric, et al. 2001. Soigner. s.l. : Erès, 2001.

Centre de création industrielle. 1981. La vie de l'enfant à l'hôpital. s.l. : CCI, 1981.

DOBBS, Barbara et Rosette, POLETTI. 1977. Vivre à l'hôpital : la structuration du temps chez le malade hospitalisé. s.l. : Le Centurion, 1977.

KLEIN ZABBAN, Marie-Louise. 2010. Poussée dentaires et premiers brossages. Métiers de la petite enfance. Avril 2010, pp. 22-24.

LINDQUIST, Ivonny. 1970. L'enfant à l'hôpital : la thérapie par le jeu. 1970.

MALENFANT, Nicole. 2006. Le petit enfant au quotidien. s.l. : De Boeck, 2006.

UFSBD. Union Française pour la Santé Bucco Dentaire. [En ligne] http://www.ufsbd.fr/.

 

Mes dossiers EJE   http://www.petitechronique.com/tag/eje/

 

En détail :

 

Lettre de motivation EJE

http://www.petitechronique.com/2017/10/lettre-de-motivation-pour-educateur-de-jeunes-enfants/eje.html

 

 

DC1 : DAJEF - Accueil et accompagnement du jeune enfant et de sa famille

http://www.petitechronique.com/2018/08/dc1-l-accueil-du-jeune-enfant-et-de-sa-famille.html

 

 

DC2 Action éducative en direction du jeune enfant – rapport de stage

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc2-action-socio-educative-aupres-de-jeunes-enfants.html

 

 

DC2 : Compte rendu d’observation (Ram)

http://www.petitechronique.com/2019/01/eje-dc2-compte-rendu-d-observation-au-ram.html

 

 

DC2 : Projet médiation éducative –  écrit sur le jeu  (à’l’hôpital)

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-ecrit-sur-le-jeu-dc-2-module-mediations-educatives.html

 

 

DC2.2 : rapport de stage neuro pédiatrie

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc2.2-rapport-de-stage-en-neuro-pediatrie.html

 

 

DC2 : préparation de l’oral EJE

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-oral-dc2.html

 

 

DC3 : JOG – journal d’observation de la vie d’un groupe

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc3-communication-professionnelle-jog.html

 

DC3 communication professionnelle

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc3-recueil-de-donnees.html

 

DC4 Dynamiques institutionnelles et interinstitutionnelles et partenariales

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc4-dynamiques-institutionnelles-et-partenariales.html

 

 

(EJE) - Hygiène bucco-dentaire en neuro-pédiatrie

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dossier-sante-les-dents-hygiene-bucco-dentaire-en-neuropediatrie.html

 

 

DF4 : contexte politique et cadre de l’action sociale 4.1 Question 1 : Politiques sociales

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-questions-1-politiques-sociales.html

 

 

DF4 : contexte politique et cadre de l’action sociale 4.1  Question 2 : enseignements juridiques

http://www.petitechronique.com/2018/11/eje-partiel-protection-de-l-enfance-df4.html

 

 

EJE : semaine de confrontation aux médiations et créatives avec ateliers « mise en jeu du corps » et « vidéo » http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-compte-rendu-de-la-semaine-de-mediation.html

 

 

DF 2 : projet éducatif – Jardin d’éveil

http://www.petitechronique.com/2020/02/projet-educatif-action-educative-en-direction-du-jeune-enfant.html

 

EJE : DAJEF

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dajef-dossier-sur-l-accueil-du-jeune-enfant-et-de-sa-famille.html

Pour   obtenir la totalité de ce dossier,  je vous invite  à verser  la modique somme de 3 €  sur mon Compte pay’pal.     ( c'est en échange de mon travail.)

Puis, par retour de mail, je  m’engage à vous envoyer la fiche complète de ce dossier.  

Je joins les liens :

https://paypal.me/pools/c/8rijwQ27cR

compte Helene benoit      

 

en résumé :

1) vous m'ecrivez en mail :   helene33660@aol.com

2) vous versez votre participation dans la cagnotte,

3 ) Je vous renvoie le document que vous me demandez.

c'est plutot simple, non ?

 

Dans tous les cas, n'hesitez pas à me contacter.

Merci à vous

Helene

 

 

Publié dans EJE

Partager cet article
Repost0

EJE - DC3 - Communication professionnelle - Recueil de données

Publié le par helene33660@aol.com

I. Observation

Mardi 11 avril, 18h45 : réunion institutionnelle

organigramme des présents

Récits de cette réunion avec les attitudes de chacun

Alexandre d’une voix calme, les jambes croisées, tient dans ses mains un cahier et un stylo : « Je m’étais déjà entretenu avec les responsables de sections, il y a quelques mois. Donc je suis là pour savoir comment on avance. Je vous suis quand même [rire]. »

Silence, regards entre professionnelles.

Carine prend la parole : « Quelles sont vos attentes ?

Silence

Françoise : « C’est vrai qu’au début, on a senti un flottement. Mais, c’est normal avec le changement de direction. Les éduc nous ont accompagnées et ça se met en place petit à petit.

Morgane dune voix calme, en avançant le buste : « Moi, je vais rentrer dans les choses un peu moins agréables. »; « Depuis tous les changements, il y a eu un réel problème de communication entre nous, vous et pauline. Je pense qu’il y a eu des manquements. Difficile pour moi d’entendre des choses, des remarques sur les organisations alors que vous n’êtes pas sur le terrain.  Il fallait tout changer. Je l’ai pris comme ça, alors qu’on a une organisation qui fonctionne plutôt bien. »

Pauline : « Comme quoi par exemple ? »

Morgane : « La question de l’espace repas, partage atrium, … »

Carine lui coupant la parole : « Non ! ça c’était une discussion. » 

Lucie avec un petit rire serré : « Le truc, c’est que vous vous nous parlez de chiffres et nous on vous parle de qualité de travail. »Silence

Laure : « Après, on comprend qu’il y a du turn-over. Ce n’est pas votre faute, mais à un moment ça pèse sur les équipes. On s’épuise avec les arrêts. On veut faire un maximum pour les enfants. On a toutes à cœur notre métier, du coup on s’épuise. »

Je tourne la tête. Sur ma droite, Julie,  joue avec ses mèches de cheveux. Sourire aux lèvres,  A aucun moment elle ne prend part à la discussion.

Pauline en haussant légèrement le ton : « Normalement, sur toutes les crèches, et je vais parler car je connais, c’est les règles ! Pauline étonnée : « Mais je ne vois pas le … rapport… »

Le ton monte dans la pièce.

Silence  […]A la fin de la réunion, alors que nous sortons de la salle, Julie se rapproche de moi et me dit avec un grand sourire : « J’espère que tu as bien observé l’EJE qui s’en fout et qui se fait des tresses au cours d’une réunion institutionnelle… »

Des changements : Une réunion pour améliorer les relations et replacer les rôles de chacun ?

 

  1. Le groupe

Dans la répartition des personnes autour de la table, on remarque de suite qu’il y a différents groupes. Dans un premier temps, on en distingue deux :

  • Les employés ;
  • La direction, coordination, ressources humaines.
Pour qu’il y ait création d’un groupe, il faut :
  • La présence de relations interpersonnelles : les individus communiquent personnellement avec les autres membres ;
  • La poursuite d’un but commun : l’intérêt de chacun se confond avec l’intérêt du groupe ;
  • L’influence réciproque : il y a interdépendance entre les membres du groupe ;
  • La mise en place d’une organisation : chaque membre a un statut et un rôle, les valeurs et les normes de groupe se créent.

Appartenir à un groupe est un besoin, cela nous rend plus fort, nous permet de rencontrer des partenaires et nous procure une certaine sécurité.

Groupe d’appartenance

Il existe différents types de groupes. Le groupe d’appartenance correspond au groupe auquel l’individu appartient.

Dans mon observation, on voit bien que les professionnelles choisissent leur place en fonction de leur statut (employé) mais aussi en fonction de leur section donc de leur groupe d’appartenance. Les professionnelles de la section de bébés se regroupent ensemble, les professionnelles de la section des grands également. Seules les professionnelles de la section des moyens sont séparées par faute de place, mais elles avaient le souhait de se mettre les unes à côté des autres (sauf Julie).

Pour TAJFEL, nos conduites, nos attitudes, nos comportements, nos représentations, notre identité, sont déterminées par la conscience de notre appartenance à des groupes et non-appartenance à d'autres groupes.

La déviance

En revanche, on remarque que seule une personne n’essaye pas de se mettre avec les membres de sa section. De plus, à la fin de la réunion, elle est venue me voir pour me demander si j’avais bien observé son comportement, si j’avais bien vu qu’elle se faisait des tresses et se fichait de la réunion. Par ces attitudes, on peut imaginer qu’elle est la déviante du groupe.

La déviance s'applique à une manière d'être, de penser ou de se conduire qui s'écarte des normes sociales, morales ou culturelles régissant une collectivité. Elle peut concerner un individu ou un groupe. Elle peut être choisie ou subie et place les individus en dehors d’un système social de règles établies.

  1. Statuts et rôles :

Nous sommes toutes assises sur des chaises en plastique alors que la directrice, la coordinatrice et le RH sont sur des fauteuils de bureau en cuir.  Par ce simple détail, nous pouvons deviner les différents statuts occupés : employés ou supérieurs hiérarchiques.

Le statut coïncide avec la position occupée par un individu dans un domaine de la vie sociale. Il concerne l’ensemble des attributs liés à la place d’un individu dans un système et certains comportements que les autres peuvent attendre de lui.

Les représentations sociales

Dès le départ, Sandra se questionne sur la présence du RH en plus de celles de la directrice et de la coordinatrice. En effet, elle trouve que leur présence rend cette réunion très formelle. On peut penser qu’elle a une représentation sociale de la présence de la hiérarchie lors d’une réunion.

La représentation sociale peut être considérée comme une façon d’organiser notre connaissance de la réalité, elle-même construite socialement. Ceci s’élabore à partir de nos propres codes d’interprétation. Ça donne lieu à une construction ou reconstruction de la réalité intégrant la dimension psychologique et sociale.

Les représentations sociales ne sont pas figées, elles évoluent, s’enrichissent ou s’atténuent.

 

  1. La résistance au changement

La réunion avait pour but de faire le point suite à de nombreux changements de personnels, ce qui a quelque peu chamboulé la vie de la crèche. En effet, Carine est la nouvelle Directrice et au cours de la réunion, on sent qu’il y a pu y avoir quelques tensions entre elle et les professionnelles.

S. RAYNAL le considère comme « un Phénomène interactif entre un acteur, un système et un environnement. Ce Phénomène est déclenché par un stimulus provoquant un écart, un décalage, une rupture ou un déséquilibre »[1].

Les difficultés à accepter la remise en cause de l’organisation des sections peut s’expliquer par la volonté de changer quelque chose qui fonctionnait bien auparavant.

On peut retrouver ces négociations lors de la mise en place de cette réunion en tant que lieu d’échange. Chacun peut parler librement, dire ce qui va et ce qui ne va pas pour pouvoir avancer ensemble.

« Toute modification apportée à l’équilibre d’un système entraîne, au sein de celui-ci, l’apparition de phénomènes qui tendent à s’opposer à cette modification et à en annuler les effets »[2].

 

Un management participatif

A plusieurs reprises, Carine émet le souhait de créer un groupe, 

Le management participatif, donne la parole à tous et la décision est prise à partir d'une réflexion commune. Il ouvre la voie de l'innovation et motive les salariés qui sont entendus par leur hiérarchie et leurs avis sont pris en considération. Il est productif à long terme et assure la pérennité de l'entreprise.

  1. La délégation

Pour l’ouverture et la fermeture de la crèche, la directrice délègue sa responsabilité à la professionnelle de catégorie 1 présente sur les lieux. Carine dit qu’elle ne peut pas tout faire donc qu’elle doit déléguer.

Déléguer c’est confier une mission à quelqu’un en lui accordant une marge d’autonomie tout en conservant la responsabilité finale.

La délégation est un outil de gestion du temps. C’est aussi un moyen de motivation en responsabilisant les membres de l’équipe. L’enrichissement des tâches permet de développer l’implication, l’initiative et la créativité des collaborateurs.

 

  1. Signes de reconnaissance ou strockes

A la fin de la réunion, Carine remercie Laure de l’aide qu’elle apporte au quotidien. Elle dit que c’est très aidant. Je sens Laure un peu gênée par ses mots positifs, mais d’un autre coté elle indique que c’est agréable de l’entendre, d’autant qu’il faut savoir dire quand c’est bien et pas seulement quand ça ne l’est pas. Carine sourit.

Éric BERNE choisit le mot de « strocke » pour parler du besoin du tout petit d’être touché, câliné et reconnu. Selon lui, une fois adulte, nous avons encore terriblement soif de contact. Un sourire, un compliment, mais aussi un froncement de sourcil ou une injure nous montrent que notre existence est reconnue. E. BERNE utilise le mot faim de reconnaissance pour décrire notre besoin de reconnaissance de la part des autres.

Il existe différents genres de strockes :

  • Verbaux ou non verbaux ;
  • Positifs ou négatifs ;
  • Conditionnels ou inconditionnels.
Conclusion

J’ai apprécié travailler sur ce sujet. Il m’a permis de faire le lien entre une situation vécue et des connaissances théoriques importantes. Grace à celles-ci, j’ai été en capacité de prendre du recul et d’analyser ce qui se déroulait lors de cette réunion institutionnelle.

J’ai pu comprendre le malaise qui s’était installé, tout comme j’ai pu suivre de près le management mis en place pour y remédier.  J’ai vu combien la communication était importante afin d’apaiser les tensions et de remotiver chacun tout en le respectant. J’ai vu combien il était important de clarifier le rôle de tous afin que chacun se sente à sa place et soutenu.

Au quotidien, on ne prend pas toujours le temps de comprendre ce qui se passe. Ce qui peut amener des erreurs d’interprétation et de jugement. Afin de permettre une communication transversale entre les membres d’une équipe, et pour impulser une dynamique d’équipe dans le cadre de changements, il est important de prendre du recul, et de faire la part des choses entre les relations inter-personnelles et les pratiques professionnelles pouvant être remises en question....

 

Mes dossiers EJE   http://www.petitechronique.com/tag/eje/

 

En détail :

 

Lettre de motivation EJE

http://www.petitechronique.com/2017/10/lettre-de-motivation-pour-educateur-de-jeunes-enfants/eje.html

 

 

DC1 : DAJEF - Accueil et accompagnement du jeune enfant et de sa famille

http://www.petitechronique.com/2018/08/dc1-l-accueil-du-jeune-enfant-et-de-sa-famille.html

 

 

DC2 Action éducative en direction du jeune enfant – rapport de stage

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc2-action-socio-educative-aupres-de-jeunes-enfants.html

 

 

DC2 : Compte rendu d’observation (Ram)

http://www.petitechronique.com/2019/01/eje-dc2-compte-rendu-d-observation-au-ram.html

 

 

DC2 : Projet médiation éducative –  écrit sur le jeu  (à’l’hôpital)

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-ecrit-sur-le-jeu-dc-2-module-mediations-educatives.html

 

 

DC2.2 : rapport de stage neuro pédiatrie

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc2.2-rapport-de-stage-en-neuro-pediatrie.html

 

 

DC2 : préparation de l’oral EJE

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-oral-dc2.html

 

 

DC3 : JOG – journal d’observation de la vie d’un groupe

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc3-communication-professionnelle-jog.html

 

DC3 communication professionnelle

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc3-recueil-de-donnees.html

 

DC4 Dynamiques institutionnelles et interinstitutionnelles et partenariales

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc4-dynamiques-institutionnelles-et-partenariales.html

 

 

(EJE) - Hygiène bucco-dentaire en neuro-pédiatrie

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dossier-sante-les-dents-hygiene-bucco-dentaire-en-neuropediatrie.html

 

 

DF4 : contexte politique et cadre de l’action sociale 4.1 Question 1 : Politiques sociales

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-questions-1-politiques-sociales.html

 

 

DF4 : contexte politique et cadre de l’action sociale 4.1  Question 2 : enseignements juridiques

http://www.petitechronique.com/2018/11/eje-partiel-protection-de-l-enfance-df4.html

 

 

EJE : semaine de confrontation aux médiations et créatives avec ateliers « mise en jeu du corps » et « vidéo » http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-compte-rendu-de-la-semaine-de-mediation.html

 

 

DF 2 : projet éducatif – Jardin d’éveil

http://www.petitechronique.com/2020/02/projet-educatif-action-educative-en-direction-du-jeune-enfant.html

 

EJE : DAJEF

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dajef-dossier-sur-l-accueil-du-jeune-enfant-et-de-sa-famille.html

Pour   obtenir la totalité de ce dossier,  je vous invite  à verser  la modique somme de 3 €  sur mon Compte pay’pal.     ( c'est en échange de mon travail.)

Puis, par retour de mail, je  m’engage à vous envoyer la fiche complète de ce dossier.  

Je joins les liens :

https://paypal.me/pools/c/8rijwQ27cR

 

compte Helene benoit       -   Cagnotte Lutte  contre l’illettrisme 

 

en résumé :

1) vous m'ecrivez en mail :   helene33660@aol.com

2) vous versez votre participation dans la cagnotte,

3 ) Je vous renvoie le document que vous me demandez.

c'est plutot simple, non ?

 

Dans tous les cas, n'hesitez pas à me contacter.

Merci à vous

Helene

 

 

#semainemediation, #EJE, #educateurdejeunesenfants, #educatricedejeunesenfants, #IRST, #LCPR, #DC1, #accueildujeuneenfant, #domainedecompétence1, #lettredemotivation, #santé, , #éducatrice,   #jeunesenfants #onisep, #petitechroniqued’helene, #youscribe, #RAM ,#communicationprofessionnelle, #crèche,

 

Publié dans EJE

Partager cet article
Repost0

EJE : DC3 communication professionnelle : JOG

Publié le par helene33660@aol.com

DC3 :Communication professionnelle  JOG   

   
 
 

J’ai effectué mon stage rattaché au domaine de compétences 3 sur la communication professionnelle sur mon lieu d’apprentissage.

J'ai dans un premier temps informé les équipes de mes objectifs de stage et des différents travaux que je devais produire. Jesouhaitais préserver les liens de confiance que nous avions établis.

Prise de fonction

Mi-février, Eva, directrice de la crèche, démissionne de son poste. Simultanément, Marine, adjointe de direction part en congés. Claude, la nouvelle directrice prendra ses fonctions début mars dans un climat de tension et de changements importants pour tous les professionnels. [...]l es professionnelles de la crèche remarquent les difficultés croissantes que rencontre la directrice et peu à peu se retrouvent elles aussi perturbées par les problèmes qui s’amoncellent.

_Comment trouver sa place entre hiérarchie et équipe ?

  • Problématiques de communication, et de connaissances des pratiques
- Un management autocratique et une toute puissance de la hiérarchie ?

Je note que la communication reste très aléatoire.

- Une réunion pour améliorer les relations et replacer les rôles de chacun

Le mardi 11 avril, s’est tenue une réunion institutionnelle. En plus des professionnels de la crèche, étaient présents Jules, chargé des ressources humaines et Stéphanie, la coordinatrice.  Plusieurs problématiques ont été soulevées : la communication, la qualité du travail (nombre d’enfants accueillis, taux d’encadrement, l’épuisement des équipes), la place de la direction.. 

  • Un changement vers une harmonisation des pratiques et une nouvelle dynamique d’équipe ?
- Concilier les besoins des équipes et la pression de la hiérarchie

Le message serait-il passé ?  En tout état de cause, Claude avait fait remonter à sa hiérarchie les besoins des équipes et avait tenté de concilier ses derniers avec les attentes de la coordinatrice.

  1. Changement et résistance au changement

Les différentes démissions entrainent de nombreux changements de personnels . la notion de changement introduit l'idée de passage d'une situation à une autre. Le petit Robert le définit comme « état de ce qui évolue, se modifie, ne reste pas identique. »

S. RAYNAL le considère comme « un phénomène interactif entre un acteur, un système et un environnement.  M.CROZIER insiste sur l'intérêt de considérer le changement comme un problème, dans la mesure où il n'est pas naturel.  Il amène de l’inquiétude, de la peur.  Selon les travaux d’Elisabeth KUBLER-ROSS, ces étapes sont vécues de manière plus ou moins longue et avec une intensité variable. On distingue deux grandes phases :

  • La phase descendante qui regroupe les attitudes négatives et contre productives ; les acteurs sont tournés vers le passé et refusent le changement.
  • La phase ascendante au cours de laquelle l’attitude est productive et les acteurs se tournent vers le futur et le positif.
Autissier et MOUTOT (2003) considèrent que les résistances au changement peuvent s’observer lorsque les acteurs ne participent pas au projet de changement. « Toute modification apportée à l’équilibre d’un système entraîne, au sein de celui-ci, l’apparition de phénomènes qui tendent à s’opposer à cette modification et à en annuler les effets ».

(Kurt LEWIN) Les individus sont partagés entre deux modèles antagonistes, à savoir leurs anciennes façons de faire et les nouvelles normes comportementales. Dès lors, le changement est vécu sur le mode émotionnel.

Statuts et rôles

[...]Le statut coïncide avec la position occupée par un individu dans un domaine de la vie sociale. Il concerne l’ensemble des attributs liés à la place d’un individu dans un système et certains comportements que les autres peuvent attendre de lui. L'individu est défini horizontalement par rapport à ses égaux et verticalement par la place qu'il occupe dans une hiérarchie. STOETZEL[3] note, avec réserve, que « l'individu s'identifie à son statut » qui représente pour lui « un élément de la conscience de soi » (1978).

Le rôle subjectif correspond aux attentes d’un individu vis-à-vis de ses propres conduites lorsqu’il est en interaction avec d’autres individus de statuts différents. Progressivement, on remarque que le rôle de Claude évolue. Elle se détache de son rôle prescrit et s’affirme, tout en se référant à l’équipe.

  1. D’un management autocratique vers un management participatif

LIPPITT et WHITE[4] décrivent différents types de management :

  • Le management autoritaire
  • Le management démocratique ou participatif

Le management autoritaire ne prend pas en compte l'avis des collaborateurs et partage le minimum d'informations. Le manager agit de manière directive. On retrouve bien la manière de manager au début de la prise de poste de Claude. Ce type de management amène le personnel à devenir plus agressif et plus hostile.

Pour Kurt LEWIN, « le style autocratique privilégie l’expression du leader plutôt que celui du groupe. Le leader dicte la conduite à tenir, il prend et assume toutes les décisions. Toutes les formes de conflits restent latentes puisqu’elles sont inhibées par le pouvoir du leader »[5].

En revanche, les nombreux échanges avec les EJE et les équipes ont permis à Claude de s’orienter petit à petit vers un management participatif.

  1. Soumission à l’autorité

Claude change de comportement afin de se soumettre aux ordres émanant d'une autorité perçue comme légitime.

Dissonance cognitive

Lors de l’annonce de l’arrivée du nouvel enfant dans la section des bébés, Claude dit aux équipes qu’elle comprend leurs difficultés face au nombre important d’enfants par rapport au nombre de professionnels. Cependant, elle affirme ne pas pouvoir faire autrement puisque la demande émane de sa hiérarchie. Au cours de cette journée, les professionnelles ont remarqué qu’elle n’était plus souriante ; certaines l’ont vu pleurer, d’autres s’enfermer dans son bureau. On peut penser que la directrice n’était pas en accord avec ce que sa hiérarchie lui demandait. Elle savait qu’elle allait à l’encontre du désir de ses équipes, qui de fait ont réagi négativement. Dans cette situation, on peut dire que Claude se trouvait en dissonance cognitive.

La dissonance cognitive est une théorie psychologique sociale modélisée par FESTINGER dans les années cinquante. Cette théorie définit « un état psychologiquement inconfortable auquel l’être humain est exposé lorsqu’il dispose à l’esprit de deux éléments incompatibles. Cette situation, qualifiée d’état de dissonance cognitive, motive l’individu à recouvrer un état acceptable, notamment en tendant vers une cohérence entre ses cognitions, c’est ce qu’on appelle la réduction de la dissonance. »[6]

III. Positionnement professionnel

Le turn over est un élément important dans le fonctionnement des crèches, d’autant qu’il est fréquent. Cela engendre nécessairement des changements au sein des structures et ils ne se déroulent pas toujours sereinement.

 

Pour qu’une personne nouvellement arrivée trouve sa place dans la structure, il est important de préparer son arrivée.  Pour que l’intégration se fasse la plus aisément possible, il faut qu’il y ait une passation, une transmission de savoir entre la personne partante et la personne arrivant. Dans tous les cas, l’arrivante doit pouvoir se référer aux personnes connaissant parfaitement le fonctionnement de la structure et de ses sections.  D’où l’importance d’une personne référente.

Ce travail d’observation et d’analyse a été enrichissant quoiqu’un peu flou au départ.

Le moindre changement peut déstabiliser les gens. C’est pourquoi, il est important d’avoir des espaces d’échanges qui permettent à chacun de s’exprimer librement, de dire ce qu’il ressent. C’est ainsi que l’on peut avancer ensemble vers un but commun.

 

Mes dossiers EJE   http://www.petitechronique.com/tag/eje/

 

En détail :

 

Lettre de motivation EJE

http://www.petitechronique.com/2017/10/lettre-de-motivation-pour-educateur-de-jeunes-enfants/eje.html

 

 

DC1 : DAJEF - Accueil et accompagnement du jeune enfant et de sa famille

http://www.petitechronique.com/2018/08/dc1-l-accueil-du-jeune-enfant-et-de-sa-famille.html

 

 

DC2 Action éducative en direction du jeune enfant – rapport de stage

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc2-action-socio-educative-aupres-de-jeunes-enfants.html

 

 

DC2 : Compte rendu d’observation (Ram)

http://www.petitechronique.com/2019/01/eje-dc2-compte-rendu-d-observation-au-ram.html

 

 

DC2 : Projet médiation éducative –  écrit sur le jeu  (à’l’hôpital)

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-ecrit-sur-le-jeu-dc-2-module-mediations-educatives.html

 

 

DC2.2 : rapport de stage neuro pédiatrie

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc2.2-rapport-de-stage-en-neuro-pediatrie.html

 

 

DC2 : préparation de l’oral EJE

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-oral-dc2.html

 

 

DC3 : JOG – journal d’observation de la vie d’un groupe

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc3-communication-professionnelle-jog.html

 

DC3 communication professionnelle

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc3-recueil-de-donnees.html

 

DC4 Dynamiques institutionnelles et interinstitutionnelles et partenariales

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc4-dynamiques-institutionnelles-et-partenariales.html

 

 

(EJE) - Hygiène bucco-dentaire en neuro-pédiatrie

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dossier-sante-les-dents-hygiene-bucco-dentaire-en-neuropediatrie.html

 

 

DF4 : contexte politique et cadre de l’action sociale 4.1 Question 1 : Politiques sociales

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-questions-1-politiques-sociales.html

 

 

DF4 : contexte politique et cadre de l’action sociale 4.1  Question 2 : enseignements juridiques

http://www.petitechronique.com/2018/11/eje-partiel-protection-de-l-enfance-df4.html

 

 

EJE : semaine de confrontation aux médiations et créatives avec ateliers « mise en jeu du corps » et « vidéo » http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-compte-rendu-de-la-semaine-de-mediation.html

 

 

DF 2 : projet éducatif – Jardin d’éveil

http://www.petitechronique.com/2020/02/projet-educatif-action-educative-en-direction-du-jeune-enfant.html

 

EJE : DAJEF

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dajef-dossier-sur-l-accueil-du-jeune-enfant-et-de-sa-famille.html

Pour   obtenir la totalité de ce dossier,  je vous invite  à verser  la modique somme de 3 €  sur mon Compte pay’pal.     ( c'est en échange de mon travail.)

Puis, par retour de mail, je  m’engage à vous envoyer la fiche complète de ce dossier.  

Je joins les liens 

https://paypal.me/pools/c/8rijwQ27cR

compte Helene benoit   

 

en résumé :

1) vous m'ecrivez en mail :   helene33660@aol.com

2) vous versez votre participation dans la cagnotte,

3 ) Je vous renvoie le document que vous me demandez.

c'est plutot simple, non ?

 

Dans tous les cas, n'hesitez pas à me contacter.

Merci à vous

Helene

 

 

Publié dans EJE

Partager cet article
Repost0

EJE : DAJEF Dossier sur l'accueil du jeune enfant et de sa famille

Publié le par helene33660@aol.com

[...] Le projet éducatif est le dénominateur commun à toutes les structures d’accueil du réseau. Il affirme les valeurs éducatives et les principes pédagogiques du groupe. Dans chaque crèche, il est décliné en projet pédagogique, précisant l’organisation et les pratiques des professionnels. Ce projet prend appui sur l’éducation nouvelle et les principes des pédagogies actives mettant l’enfant et sa famille au centre des préoccupations des professionnels.

Observations  [...]L’adaptation d’Ana chez les moyens se met en place. Tiphaine, Auxiliaire de Puériculture, est l’accueillante de cette famille. Lors de son arrivée, Ana semble à l’aise. Elle se détache de sa mère, joue sur la structure motrice installée au centre de la section . Ana regarde souvent sa mère, qui lui parle régulièrement d’une manière décontractée. Lors des échanges avec Tiphaine, elle assure qu’elle n’est pas inquiète, certaine que l’accueil d’Ana va bien se dérouler. Après une heure d’échanges, Ana et sa mère repartent.

Le lendemain, Ana revient avec sa mère. Ce deuxième moment d’adaptation marque la première séparation entre elles. Au fil des jours, Ana continue de jouer dans la section.   Elle communique volontiers par le biais de signes de la langue des signes qu’elle apprend à la crèche et qu’elle reproduit chez elle. Simultanément, elle commence à dire quelques mots.

Analyse

Qu’est-ce qu’une adaptation ?

L’adaptation constitue un accueil progressif et séquentiel de l’enfant et de sa famille au sein de la section. Il s’agit d’une période de séparations physique et psychique en vue d’une entrée à la crèche. Chaque adaptation est unique.

Martine MAURICE nous rappelle l’importance de « signifier à l’enfant qui arrive et à sa famille que ce jour-là, on les attendait, lui, eux et personne d’autre ».  Se rendre compte que l’enfant reçu a une place réservée, qu’il est attendu et accueilli pour la personne qu’il est, est un point positif et rassurant pour les parents. Lors de son arrivée, l’accueillante a présenté à Ana son casier, sur lequel était posée son étiquette ; sa panière dans la salle de soin ainsi que sa pochette à doudou. Rapidement une photo de l’enfant a été affichée sur son casier et sur sa pochette à doudou.

Cet accueil individualisé est un moment privilégié de rencontres, d’observation, de mise en confiance et d’échanges.  « Accueillir, c’est accompagner la parentalité, les questionnements des parents, les soutenir lorsqu’ils rencontrent des difficultés, tout cela dans une démarche de prévention et de coéducation ayant pour visée le bien-être de l’enfant. Accueillir chaque matin enfant et parent au moment de la séparation, après l’intimité familiale de la nuit, c’est être capable de s’adapter à chacun dans ce moment-là. »[1]

Observations

[...] Lors des transmissions, la mère d’Ana se montre surprise puis soucieuse d’apercevoir les griffures sur le visage de sa fille. Son visage se ferme. Elle répète à Ana que personne n’a le droit de la griffer et de lui faire mal.

Analyse

Pourquoi les enfants entrent-ils en interaction avec Ana par de l’agressivité ?  Pourquoi ne se défend-elle pas ?

Dès qu’il commence à se tenir debout, l’enfant cherche à prendre les jouets des autres et à donner des coups de pieds. Cette position verticale favorise les rapprochements entre enfants. les contacts sont souvent maladroits, parfois agressifs, mais ils sont faits par exploration et sans intention de nuire. Dans l’observation qui se déroule sous mes yeux, il se pourrait que le geste de Gabin soit avant tout un geste non contrôlé auquel cas le but n’était pas de faire mal à Ana.   

Les alternatives positives sont symbolisées dans la section par différentes signalétiques que nous utilisons sous forme d’affiches afin d’expliquer à l’enfant ce qu’il est autorisé à faire et à quel endroit le faire. Nous mettons ainsi des mots sur une émotion de l’enfant et lui faisons comprendre que nous l’avons compris.».

Observations

Début octobre, Ana se rapproche, la bouche grande ouverte vers la tétine. Hésitante, elle plisse les yeux et semble avoir peur. Bastien place alors la tétine dans la bouche d’Ana qui se redresse et sourit. Je la complimente pour avoir récupéré sa tétine.

Les deux enfants échangent des regards, puis finissent par s’échanger les pièces du puzzle. A cet instant, Ana semble à l’aise dans cet espace au milieu des autres enfants. Au cours de la journée, Ana continue d’aller vers Ninon pour jouer.

Analyse

Comment accompagner Ana ? Comment l’aider à trouver sa place ? Comment accompagner les autres enfants ? Quel est le rôle de l’adulte ?

L’accueil individualisé qui a lieu durant l’adaptation permet à l’enfant d’enraciner les premières expériences socialisantes. Au cours de cette rencontre, l’enfant fait l’expérience d’être écouté, respecté, accueilli. Il découvre la valeur d’une relation authentique et humanisante. L’enfant, alors reconnu en tant qu’individu, se sent soutenu dans ses relations avec les autres. Pour l’aider à s’intégrer, il est important de présenter le nouvel enfant aux autres et inversement.

L’évolution d’Ana est vraiment notable. Tous les professionnels de la section s’accordent à dire que son comportement a changé au sein du groupe. Cependant, il reste important, pour continuer dans ce sens, d’accompagner sa mère d’autant que celle-ci avait montré des signes d’inquiétude pour sa fille.

Observations

Le soir, quand la mère d’Ana arrive, elle se renseigne auprès de la professionnelle présente sur le déroulement de la journée d’Ana : « A – t – elle bien joué, bien dormi, bien mangé ? ne s’est-elle pas fait embêter » ?   On la sent toujours un peu soucieuse.

Analyse Je m’interroge sur le regard des parents. Comment créer et garder un lien de confiance avec la mère pour qu’elle ne s’inquiète pas pour sa fille ? Je me demande en quoi la confiance des parents influence-t-elle la relation entre les professionnels et l’enfant mais aussi entre les enfants ?  Quel est alors le rôle de l’adulte auprès des enfants et des parents ?

La co-éducation contribue à l’accompagnement des parents tout en les renforçant dans leur rôle et ce dans l’intérêt premier de l’enfant. Au quotidien, cette notion se traduit par l’écoute attentive et bienveillante des équipes, par le respect des attentes de chaque parent. Les professionnels rendent compte fidèlement de la journée de l’enfant, de ses centres d’intérêt et de ses progrès. Ils prennent le temps d’écouter chacun. Par ailleurs, les familles peuvent prendre le temps de se retrouver, de se quitter. Cette relation est le socle nécessaire à la co-éducation.

L’accompagnement d’Ana et de sa famille s’est déroulé depuis son premier jour à la crèche et continue aujourd’hui encore. Suite aux observations que j’ai réalisées puis partagées avec mon équipe, la grande partie de mon accompagnement a été de soutenir Ana verbalement et physiquement. Ma présence et mes paroles comme celles de mes collègues ont permis à Ana de créer sa place et de s’imposer dans le groupe. Nous avons soutenu Ana avec des mots bienveillants, l’encourageant dans ses actions face aux autres enfants. Nous l’avons aussi félicitée dès que possible pour qu’elle ait confiance en elle.

VI. Evaluation

L’accompagnement d’Ana et de sa famille se prolonge. Les ateliers proposés en petits groupes sont réalisés quotidiennement et Ana y participe avec beaucoup d’envie. Lors de ces ateliers, je la vois sereine et enthousiaste.

Ce dossier m’a permis de me rendre compte de l’importance de l’adaptation et de l’accompagnement de l’enfant et de sa famille lors de son arrivée. J’ai vu combien il est important de rester vigilant car tout ne se joue pas en quelques jours. L’observation fine permet le réajustement   entre toutes les parties concernées : l’enfant, sa famille et les professionnels qui l’accueillent.  Elle nourrit le travail d’équipe, permettant de croiser différents regards et ainsi d’affiner l’accompagnement.  En tant que future éducatrice de jeunes enfants, c’est devenu pour moi un outil indispensable, par ailleurs primordial pour tous les professionnels de la petite enfance.

 

 

Mes dossiers EJE   http://www.petitechronique.com/tag/eje/

 

En détail :

 

Lettre de motivation EJE

http://www.petitechronique.com/2017/10/lettre-de-motivation-pour-educateur-de-jeunes-enfants/eje.html

 

 

DC1 : DAJEF - Accueil et accompagnement du jeune enfant et de sa famille

http://www.petitechronique.com/2018/08/dc1-l-accueil-du-jeune-enfant-et-de-sa-famille.html

 

 

DC2 Action éducative en direction du jeune enfant – rapport de stage

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc2-action-socio-educative-aupres-de-jeunes-enfants.html

 

 

DC2 : Compte rendu d’observation (Ram)

http://www.petitechronique.com/2019/01/eje-dc2-compte-rendu-d-observation-au-ram.html

 

 

DC2 : Projet médiation éducative –  écrit sur le jeu  (à’l’hôpital)

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-ecrit-sur-le-jeu-dc-2-module-mediations-educatives.html

 

 

DC2.2 : rapport de stage neuro pédiatrie

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc2.2-rapport-de-stage-en-neuro-pediatrie.html

 

 

DC2 : préparation de l’oral EJE

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-oral-dc2.html

 

 

DC3 : JOG – journal d’observation de la vie d’un groupe

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc3-communication-professionnelle-jog.html

 

DC3 communication professionnelle

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc3-recueil-de-donnees.html

 

DC4 Dynamiques institutionnelles et interinstitutionnelles et partenariales

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dc4-dynamiques-institutionnelles-et-partenariales.html

 

 

(EJE) - Hygiène bucco-dentaire en neuro-pédiatrie

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dossier-sante-les-dents-hygiene-bucco-dentaire-en-neuropediatrie.html

 

 

DF4 : contexte politique et cadre de l’action sociale 4.1 Question 1 : Politiques sociales

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-questions-1-politiques-sociales.html

 

 

DF4 : contexte politique et cadre de l’action sociale 4.1  Question 2 : enseignements juridiques

http://www.petitechronique.com/2018/11/eje-partiel-protection-de-l-enfance-df4.html

 

 

EJE : semaine de confrontation aux médiations et créatives avec ateliers « mise en jeu du corps » et « vidéo » http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-compte-rendu-de-la-semaine-de-mediation.html

 

 

DF 2 : projet éducatif – Jardin d’éveil

http://www.petitechronique.com/2020/02/projet-educatif-action-educative-en-direction-du-jeune-enfant.html

EJE : DAJEF

http://www.petitechronique.com/2018/10/eje-dajef-dossier-sur-l-accueil-du-jeune-enfant-et-de-sa-famille.html

Pour   obtenir la totalité de ce dossier,  je vous invite  à verser  la modique somme de 3 €  sur mon Compte pay’pal.     ( c'est en échange de mon travail.)

Puis, par retour de mail, je  m’engage à vous envoyer la fiche complète de ce dossier.  

Je joins les liens :

https://paypal.me/pools/c/8rijwQ27cR

compte Helene benoit 

 

en résumé :

1) vous m'ecrivez en mail :   helene33660@aol.com

2) vous versez votre participation dans la cagnotte,

3 ) Je vous renvoie le document que vous me demandez.

c'est plutot simple, non ?

 

Dans tous les cas, n'hesitez pas à me contacter.

Merci à vous

Helene

 

 

Publié dans EJE

Partager cet article
Repost0

Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin (Livre de Poche)

Publié le

Cet article est reposté depuis verolitaulit.over-blog.com.

Partager cet article
Repost1

<< < 1 2