l'hopital et la clinique

Publié le par helene33660

l'hôpital  et la clinique
Euphorique | à déguster tout simplement



Un hôpital et une clinique décident de faire des courses d'aviron

Les deux équipes s' entraînent dur .

La clinique gagne avec plus d'un kilomètre d'avance.

 

L'équipe de l'hôpital est très affectée par cette défaite.

Leur management se réunît pour chercher les causes de l'échec.

un groupe d'audit constitué de seniors managers est désigné.

Après enquête, il conclut que l'équipe de la clinique est constituée de

huit rameurs pour un barreur alors que l'équipe de l'hôpital se compose

 de huit barreurs pour un rameur,

 

A la lecture de ce rapport, la direction de l'hôpital décide de louer les
services d'un cabinet de consultants.

Après avoir perçu d¹énormes honoraires, ils rendent leur avis.

L'équipe de l'hôpital a besoin de plus de rameurs et de moins

de barreurs.



La structure de l'équipe de l'hôpital est donc réorganisée.

Mais comme personne ne veut devenir rameur, il est décidé de créer

quatre postes de barreurs assistants, trois de barreurs-managers

et un de barreur-chef.

 Ils mettent on oeuvre un système de stimulation pour encourager

le seul rameur de l¹équipe à travailler beaucoup plus.

 Baptisé "objectif qualité et zéro défaut ", il repose sur des réunions

régulières, des évaluations permanentes et un contrat d'objectif pour le rameur.

La deuxième course a lieu et cette fois la clinique gagne avec deux

 kilomètres d 'avance.

L Agence Régionale d'Hospitalisation ordonne

de licencier le rameur, de stopper la mise en chantier d'un nouvel aviron

et d'annuler tout nouvel investissement. Elle récompense

les barreurs-managers de leurs efforts en   leur donnant le prix de

l'organisation.

La direction de l'hôpital établit une procédure visant à valider la réalité
de l'échec en nommant un pilote de projet dont l'objectif sera d'accréditer
une nouvelle stratégie en conformité avec les indicateurs de traçabilité
dans le cadre d un réseau sécurisé de compétences, pour contrôles

 de qualité du protocole.

Par ailleurs elle distribue l'argent économisé par ces mesures
de restriction à l¹amélioration de Son projet d'Etablissement..


Parallèlement, le Ministère de la Santé, afin d'égaliser les chances

 entre le privé et le public, décide que désormais les courses

d'aviron entre l'hôpital et la clinique se dérouleront différemment.

Pendant que la clinique devra parcourir dix kilomètres,

appelé " Objectif Quantité Nationale",

l'hôpital n'aura a courir que cinq kilomètres .;et il lui sera octroyé
une subvention exceptionnelle d'un barreur. 

 

  La troisième course a lieu .Au bout d'une heure de

course, la clinique a déjà parcouru douze kilomètres.
Très mécontent de ce dépassement del¹objectif le Ministère de la Santé
décide que
la clinique ne pourra désormais courir qu'avec des barreurs
assujettis aux trente cinq heures et dans une barque prenant l'eau de toute
part.


MORALITE :  Rien ne sert de ramer quand on est dans une

mauvaise barque !

Publié dans je m'amuse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
J"avais bien compris que c'étais une histoire humoristique, mais étant de nouveau en bonne santé, je vais la relire au 37° degré.
Bonne journée. c'est toujours un plaisir de te lire surtout sans la pollution de RMC.
Al
Répondre
:
Hello, je suis rentrée de mon long week end
j'ai bien rit de l'humour décalé de cet article, d'autant plus que je m'appelle Rame, donc je rame pour ma famille mais pas pour l'hôpital, ni la clinique j'ai suffisament profité des deux j'ai rompu mes contrat s,...enfin j'espère
 Je te souhaite une bonne fin de soirée avec plein de grosses bises
Répondre
A
J'étais dans l'embarquation de la clinique, ça allait trés vite, la nourriture, la durée du séjour. Mais trois jours après ma sortie, problème! Urgences, Cardio soins intensifs pendant une semaine pour une embolie pulmonaire et là il n'y a pas de bâteau de sauvetage dans la clinique! heureusement l'hôpital est présent et dans mon cas la rapidité de ma prise en charge ne ressemble pas à une course d'escargots.
Rester une journée aux services des urgences du SAMU et vous apprécierez le travail, le professionalisme et le dévouement des personnels qui pourtant n'ont pas toujours à faire à des patients compréhensifs.
PS merci pour la réponse concernant le "sage hibou"
Répondre
H
bonjour al anarc
je vous rappelle que tous les ecrits de mon blog ne sont pas à prendre au premier degré....
a bientot. helene