Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

coupe du monde 2022

Coupe du Monde : les tirages

Publié le par helene33660@aol.com

Coupe du Monde : les tirages
Coupe du Monde : les tirages
Coupe du Monde : les tirages
Coupe du Monde : les tirages
Coupe du Monde : les tirages

Pour suivre les nouvelles que je trouve, abonnez vous au blog de la petitechronique d’helene

www.petitechronique.com

merci

Partager cet article
Repost0

Enzo Danielak présélectionné en U21

Publié le par helene33660@aol.com

Enzo Danielak présélectionné en U21
Enzo Danielak présélectionné en U21
Enzo Danielak présélectionné en U21
Enzo Danielak présélectionné en U21
Enzo Danielak présélectionné en U21
Enzo Danielak présélectionné en U21
Enzo Danielak présélectionné en U21
Enzo Danielak présélectionné en U21
Enzo Danielak présélectionné en U21
Enzo Danielak présélectionné en U21
Enzo Danielak présélectionné en U21

Bonjour, et merci Enzo d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Peux tu décrire ton parcours équestre ? 
J’ai commencé l’équitation à l’âge de 5 ans aux écuries du Mont de Pasly dans l’Aisne et j’ai commencé le Horse Ball à l’âge de 10 ans en benjamin. J’ai continué dans cette écurie jusqu’en minime. Durant mes années Cadet, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe de Meurchin tout en jouant aussi en amateur  sous les couleurs de Chevreux. Cette phase m’a permis de faire évoluer ma vision et mon niveaux de jeu plus rapidement. Ensuite, j’ai  rejoint Chambly , d’abord en amateur puis en pro pendant 3 ans. Aujourd’hui, je joue en amateur avec mon équipe Myequidream. 

Qu’est ce qui te plait autant dans le Horse Ball ? 
Le Horse Ball est pour moi l’opportunité d’allier l’individualisme et le collectif. L’individualisme car chacun dresse son cheval et le fait  évoluer tout en améliorant son propre travail équestre et  sa technique individuelle pour le horse ball. Le collectif  englobe l’esprit d’équipe, le jeu et le plaisir de jouer avec ses amis. Ce sont ces deux points  précis qui me font tant apprécier le horse ball. 

Peux- tu nous parler de ton cheval   ?
Dragon’s Teeth est un cheval âgé de 7 ans. Je l’ai  acheté alors qu’il avait  5 ans et qu’il sortait des courses. Ça fait maintenant 2 ans que nous formons un couple soudé et en constante évolution. 
Dragon est un beau petit cheval au grand cœur. Il apprend très vite. Il est rapide, maniable et à l’écoute. Il sait me montrer de quoi il est capable.
Me voir présélectionné avec ce cheval est très gratifiant car cela récompense le fruit de mon travail ainsi que celui de ma demi pension sans qui  Dragon ne pourrait pas être monté chaque jour. Merci à Emilie qui se reconnaitra. 

Que retiens- tu  de ton championnat de France 2022 ?  
Le Grand Tournoi 2022 a été un super moment pour moi avec plein de rebondissements ! 
Evoluer sous les couleurs des Elfes avec des joueurs remplis de talent m’a fait le plus grand bien et je me suis régalé.  Je n’oublierai jamais le moment où nous avons su que nous étions Champions de France en Club Espoir. 

Quel est ton joueur ou ton cheval préféré ? 
Ma joueuse préférée est Justine Ammann, depuis ses débuts sous les couleurs de Chambly.  Côté masculin,  je citerais Lucas  Bello  qui montre une incroyable évolution notamment depuis son passage en pro élite ! Tous les deux m’inspirent réellement aujourd’hui. 
Mon cheval favori est SILICON WISE qui évolue sous la selle de Grégoire Choquel. Silicone WISE  est le fruit d’un travail constant et méticuleux. 

Comment as-tu organisé ta période Covid  ?
La période de Covid a  été dure pour moi car le fait de ne pas jouer était démotivant. Néanmoins, j’en ai profité pour former mon Dragon mon nouveau cheval. Ensemble nous avons bien travaillé pour former un couple performant aujourd’hui. 

Comment arrives-tu à lier  ton équitation et tes études ? 
Pour pouvoir lier les études et mon équitation,  j’ai du faire appel à une DP, ce que je ne regrette pas car Emilie est ce qu’il y a de mieux pour mon cheval et je la remercie encore une fois. 
Cette année,  j’étais en troisième année de licence «comptabilité et gestion » mais je vais changer d’orientation pour partir en immobilier, dès la rentrée 2022.

Comment envisages- tu cette Coupe du Monde ( bien sur si tu es sélectionné) 

Ma participation à la coupe du monde serait l’aboutissement de toutes mes années de travail, tant sur ma technique que sur mon équitation depuis mes 10 ans. Je te laisse imaginer, Hélène, ma détermination à  apporter mon maximum sur le terrain. Néanmoins, je reste concentré sur ma fin de saison en amateur et sur  les championnats de France mixtes à Jardy avec Myequidream. 


Un mot pour la fin ?
Si je devais ajouter quelque chose,  ce serait pour remercier ma famille qui me tire vers le haut depuis le début. Je remercie aussi  mes amis qui sont toujours là pour moi. Je n’oublie pas  Julie Carré qui m’a fait tant évoluer depuis mes premières années de horse ball. Sans elle, je n’en serais certainement pas là.
 

Crédit photo : #oliviakohler, #HBshootbyloudaum, #reflexhorseball, laurenthervelon, 

#horseball, #equipedefrance, #saintlo2022, #worldcup, #fihb, #helenebenoit, #montdepasly, #meurchin, #chevreux, #chambly, #myequidream, #dragonsteeth, #elfes, #lucasbello, #siliconwise, #jardy, #juliecarre, #petitechroniquedhelene, #maquette, #diy, #U16, #U21, #proelite, #pef, #ecuriesdupato, #U10, #horseballworldcup, #saintlofrance, #equestrianblog #horsebackriding #pony #pferd #love #horse, #horseofinstagramhappiness, #equestrianism #horseofinsta #horselife #horses #horsesofinstagram #showjumper #equestrianlife #pferd #pferde #feiponyforsale #feipony #equestrianphotography #horseoftheday #equestrian #horseballorg #chevaux #equine #horsepower #equestrianstyle #horselover #horse #horseriding, #kepitalia , #championdefrance, #elite, #alexisgillon, #lamottebeuvron, #ffe, #raphaeldubois,  #espoirsU21,  #dominiquebouchery, #nhs2022, #lamottebeuvron, #championnatdefrance, #ffe,, #unoria, #ecuriesdeselfes, #etrets, #cadetelite, #Grandtournoi,
 

Partager cet article
Repost0

Interview Clement DOUCY U16

Publié le par helene33660@aol.com

Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16
Interview Clement DOUCY U16

Le jeune Clément DOUCY fait partie de la liste des cadets présélectionnés en EDF. Je vous propose ici son interview. Merci à toi, Clément, de ta participation

Bonjour Hélène. Je m’appelle Clement DOUCY, j’ai quinze ans, seize très bientôt.


Peux-tu décrire ton parcours équestre?
J’ai commencé l’équitation à Hem, à l’âge de 3 ans.  En fait, j’ai suivi les pas de ma sœur Clara qui montait elle aussi. J’ai d’abord fait du pony games, avant de découvrir le Horse-Ball à 6 ans. J’ai rejoint le club de Meurchin Equitation en première année de minime.


Qu’est ce qui te plait autant dans le Horse Ball ?
Ce qui me plait surtout, c’est l’esprit d’équipe, c’est pouvoir partager de bons moments, avec mon cheval et mes coéquipiers. Le horse ball, c’est un sport pour lequel le travail sur le plat et le dressage sont indispensables pour atteindre un très bon niveau.  En ce qui me concerne, j’ai un penchant pour la défense, et j’aime beaucoup les contacts.


Peux-tu nous parler de ton poney ? 
Mon poney cette saison est Abou Simbel Be. Il a 16 ans. Je l’ai depuis deux ans. C’est un poney très à l’écoute, maniable et fort en défense. Il est adorable au boxe, très attachant et particulièrement câlin. Il appartient à Leïf Saddougui.

J’appréhende beaucoup la fin de la saison car je devrais le rendre à son propriétaire… ce sera dur.  Ceci dit, j’ai commencé la transition à cheval et j’ai intégré l’équipe Amateur Elite de Meurchin.

Clément, que retiens- tu de ton championnat de France 2022 ?
Nous avons eu la chance de pouvoir faire quelques déplacements cette saison, ce qui nous a permis de rencontrer d’autres clubs.  Nous avons rencontré les joueurs  des Elfes comme ceux des Etrets. Grace à tout cela, cette année de compétition a été très enrichissante et motivante. Nos coachs nous ont permis de progresser pour jouer en cadet Elite à Lamotte. Je garderai un très bon souvenir de mon Championnat de France 2022 grâce à mon équipe et à mon poney qui est génial.
Mon plus beau souvenir de match, c’est notre finale jouée à Lamotte , même si nous avons malheureusement perdu face aux Elfes.


Quel est ton joueur préféré ?
Mon joueur favori est Alexis Gillon. Il est polyvalent et a une vision de jeu qui le rend très efficace dans ses actions. En féminine, je pense à 2 joueuses de Meurchin que je ne peux pas départager. Margaux Bouchery et Valentine Descamps. D’ailleurs, j’aime beaucoup Unoria, la jument de Valentine pour sa maniabilité et sa puissance dans le jeu.


Comment as-tu  vécu la  période liée au  Covid ?
Ca a été très, trop long. Les entrainements et matchs m’ont beaucoup manqué. Cette période m’a permis de prendre le temps de connaitre Abou et de beaucoup travailler avec lui. Heureusement cette période est maintenant derrière nous. 

Comment lies-tu ton équitation et tes études ? 
Je suis en seconde et mon année s’est bien passée. En fait, mon emploi du temps m’a permis de concilier sans difficulté  les cours et le Horse Ball. En moyenne, je monte 6/7 fois par semaine. Ça peut être plus car parfois je monte aussi d’autres chevaux, ce qui peut doubler mon temps à cheval. 


Comment envisages- tu cette Coupe du Monde ?
Je ne sais pas encore si je figurerai dans la sélection finale, mais je serais particulièrement fier de représenter le Horse Ball français lors de cet événement aussi exceptionnel.


Le mot de la fin ?
Pour conclure, j’aimerais remercier Alexis Gillon et Dominique Bouchery qui nous ont accompagnés et supportés toute cette saison, que ce soit pendant les entrainements, les matchs, mais aussi en dehors des terrains. Ils nous ont apporté de nombreux et précieux conseils. 


Crédit photo : #parlonshorseball, #hbshootbyloudaum, #melissamulaphotographe, #juliettedomece, #gwenolaczgl, #######

#horseball, #equipedefrance, #saintlo2022, #worldcup, #fihb, #helenebenoit, #petitechroniquedhelene, #maquette, #diy, #U16, #U21, #proelite, #pef, #ecuriesdupato, #ladies, #U10, #horseballworldcup, #saintlofrance, #equestrianblog #horsebackriding #pony #pferd #love #horse, #horseofinstagramhappiness, #equestrianism #horseofinsta #horselife #horses #horsesofinstagram #showjumper #equestrianlife #pferd #pferde #feiponyforsale #feipony #equestrianphotography #horseoftheday #equestrian #horseballorg #chevaux #equine #horsepower #equestrianstyle #horselover #horse #horseriding, #kepitalia , #championdefrance, #elite, #alexisgillon, #lamottebeuvron, #ffe, #raphaeldubois, #clementdoucy, #margauxbouchery, #cluny, #espoirsU21, #syviebouchery, #dominiquebouchery, #valentinedescamps, #nhs2022, #vendegies, #lamottebeuvron, #championnatdefrance, #ffe, #claradoucy, #alexisgillon, #unoria, #hemequitation, #leifsaddougui, #ecuriesdeselfes, #etrets, #cadetelite, #

Partager cet article
Repost0

Nathan Defrance vise l’ EDF U16

Publié le par helene33660@aol.com

Nathan Defrance  vise l’ EDF U16
Nathan Defrance  vise l’ EDF U16
Nathan Defrance  vise l’ EDF U16
Nathan Defrance  vise l’ EDF U16
Nathan Defrance  vise l’ EDF U16
Nathan Defrance  vise l’ EDF U16
Nathan Defrance  vise l’ EDF U16
Nathan Defrance  vise l’ EDF U16
Nathan Defrance  vise l’ EDF U16

Nathan Defrance

Interview, apres sa présélection en Equipe de France U16. Si Nathan est présélection en EDF, il participera à la prochaine Coupe du Monde de Horse ball 2022

Bonjour Nathan . Je te remercie de tout cœur d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions….

 Peux-tu tout d’abord nous  décrire  ton parcours équestre ? 
J’ai commencé l’équitation à l’âge de 4 ans et le horse ball à 6 ans en catégorie moustique. 
En catégorie poussin j’ai été champion de France. D’abord en poussin 1 puis en poussin élite.

Quand je suis passé benjamin, mes parents m’ont offert mon premier poney « Délice de Meurchin ». Avec elle, nous avons été médaillés de bronze lors des Championnats de France que nous jouions en Élite. 

Comme je devenais trop grand pour la monter, nous l’avons revendue, pour acheter Minka avec laquelle  j’ai joué en minime, tout en faisant du CSO ( AS2). Maintenant, je monte Star qui appartenait à Zelie Delberghe avant qu’elle ne passe à cheval.

 Tout au long de ces années, j’ai travaillé avec de nombreux coachs, parmi lesquels : Florent Courcelle, Maxime Henzelin, Alexia Caron et Christo Gillon.  Cette année, ce sont Dominique Bouchery et Alexis Gillon qui nous entraînaient.
Hélène, je voudrais en profiter pour remercier toutes ces personnes qui m’ont accompagné  depuis toutes ses années. Il est évident que c’est grâce à elles et à mes parents que j’en suis là aujourd’hui.  (- Voilà, c’est fait, Nathan !  sourire…)

 Comment as-tu organisé ta période Covid ? 
Comme tout le monde, je suppose. J'ai été surclassé en cadet en 2020 sauf qu’il n’y avait pas ni championnat ni match en région.
Par chance, j’ai pu travailler Star. C’est un pur sang de 14 ans que mes parents ont acheté il y a 3 ans.   
Star possède de nombreuses qualités : il est maniable et rapide. Il est très à l’écoute mais reste très froid dans sa tête. Avoue que c’est un bel avantage. Son seul défaut est qu'il n’est pas toujours sociable au box. En fait, il est plutôt méfiant.
Ensemble nous avons beaucoup progressé. On s’est beaucoup entraînés pour être au meilleur niveau possible.

Nathan, que retiens- tu  de ton championnat de France 2022 ?
Je retiens de ce championnat que les matchs étaient très intenses et très émotionnels. Cela me changeait des matchs régionaux où le niveau est plus bas. ( Seuls les cavaliers de Vendegies sont de niveau élite). Nous avons fini seconds des Championnats de France de Lamotte Beuvron. Nous étions en Cadets Élite qui est la plus forte catégorie. Toute notre équipe est donc  vice championne de France. Je sais que je me suis éclaté au cours de tous mes matchs. J’essaie de me donner à fond. Cette année a été fabuleuse.

Qu’est ce qui te plait autant dans le Horse Ball ?
Dans le horse ball ce qui me plaît le plus c'est la complicité avec le poney , l’enjeu , la stratégie, la rapidité et le contact. En fait, c’est un sport très complet.
En 2014, j’avais eu la chance de participer aux Jeux Équestres Mondiaux. J’avais 8 ans, on jouait à shetland. Je me souviens du monde qui nous acclamait. C’était impressionnant. C’était Margaux qui nous coachait. Merci Margaux !

Quel est ton joueur préféré  ? As-tu un  cheval  favori ?
Mon joueur préféré est Antoine Parmentier qui évolue aussi à Meurchin Equitation.  C’est un cavalier dont j’aime l’énergie et la détermination durant les matchs. J’aime aussi son coté acrobatique. Ce n’est pas un hasard si Antoine a été lui aussi Champion de France, Cadet Élite, puis sélectionné en Equipe de France U16...
Quant à mon cheval favori, c’est  Bahamian Box, qui appartient à Margaux Bouchery. J’ai toujours aimé son physique, sa vitesse et sa maniabilité. Je me souviens d’un but de Margaux, où Bahamian Box met la défense adverse dans le vent sur une pirouette. Génial…

Comment arrives-tu à lier équitation de haut niveau et école? En quelle classe es–tu ?
Cette année je suis élève de troisième. Je monte 5 fois par semaine. Mes parents sont cavaliers.  Tous deux montent dans l’écurie de Dominique et de Sylvie. Ils n’hésitent jamais à sortir mon poney s’il le faut.

Dernière question Nathan : comment envisages- tu cette Coupe du Monde ( bien sur  si tu es sélectionné)
Si je suis sélectionné en Equipe de France, j’envisage de prendre plaisir un maximum et évidemment  gagner la Coupe du Monde!

Crédit photo : Caroline Cambier, Stéphane Defrance,

#horseball, #equipedefrance, #saintlo2022, #worldcup, #fihb, #helenebenoit, #petitechroniquedhelene, #maquette, #diy, #U16, #U21, #proelite, #pef, #ecuriesdupato, #ladies, U10, #horseballworldcup, #saintlofrance, #equestrianblog #horsebackriding #pony #pferd #love #horse, #horseofinstagramhappiness, #equestrianism #horseofinsta #horselife #horses #horsesofinstagram #showjumper #equestrianlife #pferd #pferde #feiponyforsale #feipony #equestrianphotography #horseoftheday #equestrian #horseballorg #chevaux #equine #horsepower #equestrianstyle #horselover #horse #horseriding, #kepitalia , #championdefrance, #elite, #mikellegall, #lamottebeuvron, #ffe, #raphaeldubois, #Nathandefrance, #margauxbouchery, #vi, #cluny, #espoirsU21, #syviebouchery, #dominiquebouchery, #bahamianbox, #delicedemeurchin, #antoineparmentier, #jem2014, #normandie2014, #vendegies, #lamottebeuvron, #championnatdefrance, #ffe, #zeliedelberghe, #florentcourcelle, #maximehenzelin, #alexiacaron, #christogillon, #alexisgillon, #carolinecambier, #stephanedefrance


 

Partager cet article
Repost0

Clément Albingre U21 : son interview

Publié le par helene33660@aol.com

Clément Albingre U21 : son interview
Clément Albingre U21 : son interview
Clément Albingre U21 : son interview
Clément Albingre U21 : son interview
Clément Albingre U21 : son interview
Clément Albingre U21 : son interview
Clément Albingre U21 : son interview
Clément Albingre U21 : son interview
Clément Albingre U21 : son interview
Clément Albingre U21 : son interview

Clement albingre U21

Clément Albingre, préselectionné en Equipe de France U21 a accepté de répondre à mes questions… Merci. Clément.

1/   Peux-tu décrire ton parcours équestre ?
Ma grand-mère étant cavalière, j’ai toujours grandi avec des chevaux autour de moi. J’ai commencé à monter à cheval à l’âge de 4 ans dans un poney club situé à Sartrouville. C’est dans ce même club que j’ai découvert et pratiqué le Horse-Ball en moustique et benjamin. Ensuite, je suis allé rejoindre MASH jusqu’en cadet.  Maintenant, j’évolue sous les couleurs de Vieux Champs en amateur mixte.

2/   Qu’est-ce qui te plaît autant dans le Horse Ball ?
J’apprécie l’équitation avec le travail quotidien du cheval tant au niveau de sa préparation physique que de son dressage. Mais surtout,  je suis intéressé par l’évolution et la confiance  qui se tisse dans le couple. 
Ensuite, l’aspect collectif me plaît tout particulièrement. Outre le côté “sentimental”, (ce qui me fait vibrer comme tout compétiteur) , c’est l’adrénaline que ce sport procure qui me booste. Le Horse-Ball représente tout ce que j’aime dans le sport.

3/   Que peux tu nous dire des qualités de ton cheval ? 
N’ayant pas la chance de posséder mon propre cheval, je change de monture assez régulièrement.  Le cheval avec lequel j’ai eu la chance de jouer au Grand Tournoi 2022 est Luminor, un Pur-sang de 16 ans. Il appartient à mon meilleur ami Tom Billotte. C’est un cheval en or avec un très grand cœur et beaucoup d'expérience. Je ne compte plus ses qualités majeures :  sa praticité, sa maniabilité, sa vitesse et surtout son mental. Luminor possède cette faculté de savoir redescendre très vite en pression (ce qui n’est pas toujours mon cas… ). Il a très peu de  défauts,  si ce n’est son manque de réactivité sur certaines phases de touche ou en défense.

4/   Que retiens-tu de ton récent  championnat de France ?
Ce Grand Tournoi 2022 a été pour moi un excellent championnat. J’ai eu la chance d’intégrer un très bon groupe avec lequel nous avons remporté le championnat en catégorie “Espoirs -21”. 
Il est toujours appréciable de jouer avec de bons joueurs. Cela nous fait progresser et nous pousse à nous surpasser. C’est le cas  avec cette équipe. Merci à eux  tous !
-    Un souvenir à partager ?
Hélène, je ne saurais te dire quel souvenir me vient à l’esprit  (j’en ai tant ) mais j’ai adoré notre victoire au Grand Tournoi 2022... (Pas très original, j’en conviens.)  Par contre, je n’oublie pas ce match  de 2019, durant lequel  ma jument Royaldy , aujourd’hui à la retraite,  a subi une rupture de la carotide. Ca marque.

5/   Quel est ton joueur préféré  ?
Je peux carrément utiliser le terme d’idoles. Au horse ball, mes idoles sont donc Romain Depons et Mikel Le Gall , tant ils sont talentueux. Ils possèdent une technique et une rigueur indéniables.  J’aime  tout ce qu’ils ont offert à notre sport ! 
Concernant mes chevaux favoris, ce sont tout simplement les chevaux auxquels ils ont été associés, soit Chef de File et Ascot Queen. Eux aussi étaient absolument exceptionnels dans toutes les phases de jeu. Il est certain que le niveau d’excellence de ces chevaux reflète la rigueur et le travail quotidien de leurs cavaliers… A nous de nous en inspirer.

6/ Clément, comment as-tu organisé ta période Covid ? 
Contre toute attente, cette période ne fut pas si pénible pour moi d’autant que c’est plutôt  la saison précédente  (avant l’annonce du premier confinement ) qui m’avait paru compliquée.  La période Covid m’a permis d’oublier certaines frustrations et déceptions passées pour aborder plus motivé et déterminé que jamais cette nouvelle saison.

7/   Comment arrives-tu à lier équitation de haut niveau et tes études ?
Actuellement je suis en  école de commerce. Le mixte entre les études et le Horse-Ball se fait naturellement. En semaine, j’allie les études à d’autres hobbies (tennis, course, entraînement de horse-ball à pied...). Et en week-end, je suis pleinement dévoué au horse-ball avec les entraînements et les matchs. Le fait de ne pas avoir de cheval à charge me permet d’avoir plus de temps pour moi.

8/   Parlons maintenant de cette Coupe du Monde…
Je suis pleinement conscient que ma participation à la Coupe du Monde  reste encore très hypothétique. Pour le moment, je reste focalisé et déterminé sur la fin de saison. Le stage préparatoire qui s’est déroulé à  Cluny avec l’Equipe de France  a été une expérience très enrichissante. Ensuite, se profilent les finales de Jardy  où  je jouerai avec mon équipe.  Être sélectionné en EDF pour la Coupe du Monde serait le bonus et la consécration du travail réalisé depuis plusieurs années.

9/   Aimerais-tu ajouter quelque chose ?
Je voudrais remercier tous mes coéquipiers et coachs avec qui j’ai eu l’honneur de jouer, de travailler. Il y a aussi mes amis et toute  ma famille qui m’ont toujours soutenus et épaulés dans ma passion.

Crédit photo : @juliettedomece

#horseball, #equipedefrance, #saintlo2022, #worldcup, #fihb, #helenebenoit, #petitechroniquedhelene, #maquette, #diy, #U16, U21, #proelite, #pef, #ecuriesdupato, #ladies, U10, #horseballworldcup, #saintlofrance, #equestrianblog #horsebackriding #pony #pferd #love #horse, #horseofinstagramhappiness, #equestrianism #horseofinsta #horselife #horses #horsesofinstagram #showjumper #equestrianlife #pferd #pferde #feiponyforsale #feipony #equestrianphotography #horseoftheday #equestrian #horseballorg #chevaux #equine #horsepower #equestrianstyle #horselover #horse #horseriding, #kepitalia , #championdefrance, #elite, #mikellegall, #lamottebeuvron, #ffe, #raphaeldubois, #clémentalbingre, #tosetto, #vieuxchamps, #jardy, #cluny, #tombillotte, #luminor, #romaindepons, #espoirsU21, #tombillotte, #interview, ##########

Partager cet article
Repost0

Hector DUBOIS. U16 - interview

Publié le par helene33660@aol.com

Hector DUBOIS. U16 - interview
Hector DUBOIS. U16 - interview
Hector DUBOIS. U16 - interview
Hector DUBOIS. U16 - interview
Hector DUBOIS. U16 - interview
Hector DUBOIS. U16 - interview
Hector DUBOIS. U16 - interview
Hector DUBOIS. U16 - interview
Hector DUBOIS. U16 - interview
Hector DUBOIS. U16 - interview
Hector DUBOIS. U16 - interview
Hector DUBOIS. U16 - interview

Hector DUBOIS. Interview U16


Je vous présente ce matin, un cavalier plus que prometteur figurant sur la liste des joueurs présélectionnés pour la Coupe du Monde de Horse ball, catégorie Cadets.
Il s’agit d’Hector, minime 2è année et donc  surclassé. Bien sur que c’est très jeune pour être présélectionné parmi nos Bleuets, mais souvenez vous : Alexandre Mazas, Sacha Toseto, François Tessier et récemment Julie Laguerre avaient intégré  notre Equipe de France alors qu’ils avaient juste 14 ans eux aussi.

Bonjour Hector. Peux-tu décrire  ton parcours équestre?   
J’ai commencé à monter à poney à l’âge de 4 ans. Entre 5 et 6 ans, j’ai commencé le horse ball. Actuellement, j’ai mon Galop 6 et je monte aux Ecuries des Elfes qui appartiennent à mes parents.

Qu’est ce qui te plait autant dans le Horse Ball ?
Ce qui  me plait autant dans le horse ball c’est le lien que l’on a avec les chevaux et bien sur,  jouer avec mes coéquipiers n’a pas de prix.

Peux-tu nous parler de ton poney ? 
Ma ponette se nomme Estrella. Elle a une super bonne accélération. Elle est maniable et elle est très jolie. Elle a un petit défaut : elle tire un peu, mais c’est tout.
Estrella est à moi.  En fait, mes 2 anciens poneys étaient en fin de carrière. Il fallait les remplacer et c’est mon père qui m’a trouvé cette ponette.

Comment as-tu organisé ta période Covid ? 
J’ai organisé ma période Covid très tranquillement. Nous étions confinés aux écuries car nous habitons sur place donc j’ai pu monter à poney tous les jours et m’entraîner avec mes sœurs qui me soutiennent très fort ( tout comme ma mère d’ailleurs)  et mon père. 
Tu vois, Hélène, même si c’était très agréable de pouvoir monter avec ma famille,  il me tardait de rejouer.

Que retiens- tu  de ton championnat de France 2022 ?  
Je retiens de ce championnat de France 2022 , 3 beaux matchs, une ponette au top et un podium pour tous  nos cavaliers et cavalières dans  chacune des catégories où nous jouions.
J’ai beaucoup aimé mes arrachages, par contre je n’ai pas aimé le stress et la pression que j’ai eus tout le long du championnat

Quel est ton joueur préféré ? 
Mes joueurs préférés : sans hésitation il y a Mikel le Gall . A chaque fois, je vois en lui sa détermination à se dépasser, à être plus fort encore. Il a un superbe jeu. En filles, il y a  Justine Ammann qui est super forte en défense. Elle aussi possède une super vision du jeu collectif.
Mon cheval favori,  c’est Tamaraski que monte Nicolas Doubet.

Comment arrives-tu à lier équitation de haut niveau et école? En quelle classe es–tu ?
Je suis en 4eme. J’arrive à concilier l’école et le poney plutôt facilement. Si de temps en temps il me manque du temps pour réviser, ma soeur Roxanne monte ma ponette et  au besoin, mon autre sœur  Anastasia m’aide pour mes révisions.

Comment envisages- tu cette Coupe du Monde ( bien sur si tu es sélectionné)
J’ai été pré sélectionné pour la Coupe du Monde et si je fais partie des 8, je compte tout donner et gagner et me créer des souvenirs inoubliables avec tout le groupe France. 

Sinon, que gardes tu de cette année de compétition ?
Je garde de cette année : des superbes souvenirs avec mes coéquipiers, des victoires et un régal de monter ma ponette. A Lamotte, j’étais un peu stressé comme pour beaucoup de matchs. Je peux te dire que je ne savais pas que j’allais être sur la liste des cavaliers sélectionnés. Maintenant, que c’est arrivé, je me dis que ça montre à tous qu’il n’y a pas besoin d’être le plus grand pour y arriver.

Merci Hélène
Hector DUBOIS.

Crédit photo : #Ophélie M Photographe, #Comm’on by Tiffou, #OliviaKohler, #roxanedubois

#horseball, #equipedefrance, #saintlo2022, #worldcup, #fihb, #helenebenoit, #hectordubois, #Ecuriesdeselfes, #petitechroniquedhelene, #maquette, #diy, #U16, U21, #proelite, #pef, #ecuriesdupato, #ladies, U10, #horseballworldcup, #saintlofrance, #equestrianblog #horsebackriding #pony #pferd #love #horse #horseofinstagramhappiness #equestrianism #horseofinsta #horselife #horses #horsesofinstagram #showjumper #equestrianlife #pferd #pferde #feiponyforsale #feipony #equestrianphotography #horseoftheday #equestrian #horseballorg #chevaux #equine #horsepower #equestrianstyle #horselover #horse #horseriding, #kepitalia, #julielaguerre, #francoistessier, #sachatoseto, #alexandremazas, #estrella, #championdefrance, #elite, #mikellegall, #justineammann, #nicolasdoublet, #commonbytiffou, #lamottebeuvron, #ffe, #NormandieHorseShow

Partager cet article
Repost0

Interview Maïlis Sirerols, EDF cadets

Publié le par helene33660@aol.com

Interview Maïlis Sirerols, EDF cadets
Interview Maïlis Sirerols, EDF cadets
Interview Maïlis Sirerols, EDF cadets
Interview Maïlis Sirerols, EDF cadets
Interview Maïlis Sirerols, EDF cadets
Interview Maïlis Sirerols, EDF cadets
Interview Maïlis Sirerols, EDF cadets
Interview Maïlis Sirerols, EDF cadets
Interview Maïlis Sirerols, EDF cadets

Bonjour Maïlis.  Tu fais partie des joueurs présélectionnés pour jouer lors de la Coupe du Monde qui se déroulera cet été à Saint Lô. Je te remercie chaleureusement d’accepter de nous parler de toi et de ta passion pour l’équitation.

Bonjour Hélène . Je suis Maïlis Sirerols. J ’ai 16 ans. J ’ai débuté l’équitation à l’âge de 6 ans au pôle équestre de Beaumecoupier de Grans où Sandrine et Jean-Marc Toussaint m’ont initiée au horse-ball avec l’association des Cavaliers de la Forge. 
En poussin, j’ai joué sous les couleurs de  Grans, puis  à défaut de joueurs de ma catégorie  j’ai rejoint  d’autres équipes telles  Myequidream, Chambly, Creissan équitation ou les cadets de Meurchin cette saison.
Parallèlement, j’ai continué à jouer avec l’équipe mixte de Grans. 
Il va s’en dire qu’en plus de mes heures de horse ball, j’ai toujours suivi les cours pour un travail sur le plat.

Qu’est ce qui te plait autant dans le Horse Ball ?
Le horse ball m’a particulièrement attirée car il s’agit d’une des rares disciplines équestres collectives. Or, développer le sens du jeu et partager avec mes coéquipiers les émotions du sport sont deux aspects essentiels pour moi. Par ailleurs, j’apprécie grandement le contact, la vitesse, l’exigence du travail de dressage des chevaux au horse ball.

Peux- tu nous parler de ton poney ? 
J’ai partagé ma saison avec Djahil Coupier que j’ai en pension depuis 3 ans. Il s’agit d’un poney issu de l’élevage Coupier de Sandrine et de Jean marc . Je l’ai vu naître. Sandrine et Jean Marc m’ont fait confiance pour l’initier au horse ball et dès notre premier entraînement il a été une évidence pour moi. Il est généreux, courageux et a beaucoup de sang.  Parfois, il manque de délicatesse à pied.  Ceci dit, je mesure toute la chance que j’ai de pouvoir partager cette aventure avec lui !

Qu’as-tu pensé de cette  année de compétition ?
Mon championnat de France 2022 demeurera l’un de mes meilleurs souvenirs !
Partager cette saison avec Meurchin m’a demandé beaucoup d’investissement et d’efforts  pour que l’alliance Nord/Sud soit possible d’un point de vue logistique. Heureusement, tout le monde m’a aidée  et j’ai été  accompagnée avec une grande bienveillance. 
Hélène, permets moi de profiter de cet entretien, pour remercier ma famille et tous les parents qui m’ont accompagnée,  mes coéquipiers et mes coachs du sud,  mais aussi ceux du nord, Dominique Bouchery et Alexis Gillon. Sans vous tous, cette aventure n’aurait peut être pas existé.    

J’ai de nombreux souvenirs incroyables sur cette saison, notamment dans le jeu défensif. Mon poney excelle dans ce domaine. J’ai adoré partagé les victoires avec mes coéquipiers ! Maintenant, je redoute un peu la fin de mon aventure avec Djahil, pour passer à cheval. Ça ne sera pas si facile ! 

As tu un joueur préféré ?
Le meilleur joueur à mes yeux reste Mikel Le Gall. Sa capacité à voir le jeu, sa constance et surtout ses qualités de cavalier dans le dressage de son cheval sont impressionnantes. 
Je crois vraiment que c’est grâce à tout ce travail mené avec ses chevaux, qu’il a pu faire la différence dans le jeu. C’est lui qui nous a montré combien le horse-ball pouvait être équestre.
En ce qui concerne le cheval, je suis assez « fan » de la jument qu’avait Maxime Gouin  «Uki Groom ». C’est un petit modèle, rapide, maniable.  Exactement mon type de cheval !

Comment as-tu organisé ta période Covid ? 
Comme pour tous les sportifs, la période Covid a été frustrante du point de vue compétitif. Toutefois, j’en ai profité pour prendre le temps de travailler mon poney en dressage, en horse ball et même en l’obstacle. 
Prendre ce temps, nous a permis cette année d’être compétitifs  et d’enfin de participer à un championnat de France ensemble !

Comment arrives-tu à lier  ton équitation et tes études ? 
Je suis actuellement en seconde au Lycée Viala Lacoste à Salon de Provence. Je monte à cheval tous les jours sauf le dimanche ( sauf si nous sommes en compétition). J’essaie de m’organiser au mieux pour mener les deux de front. J’avoue que pour l’instant cela fonctionne bien. J’espère qu’il en sera de même l’an prochain !

Comment envisages- tu cette Coupe du Monde ?
La Coupe du monde….je n’y suis pas encore mais je vais donner le meilleur de moi-même lors des prochaines compétitions pour avoir la chance de vivre ce moment exceptionnel sous les couleurs de la France. 
Quoi qu’il en soit, cette année restera de toute façon, ma meilleure année de compétition. Quant à la Coupe du monde, j’espère avant tout que le horse-ball français rayonnera et remportera l’or dans toutes les catégories !

 

Crédit photo :# Gwenola Cazuguel, #ophelieMphotographe

#horseball, #mailissirerols, #equipedefrance, #U16, #saintlo2022, #worldcup, #fihb, #championship, #horseballteam, #equestrian, #petitechroniquedhelene, #raphaeldubois, #lyceelialalacoste, #salondeprovence, #beaucoupier, #grans, #sandrinetoussaint, #Jeanmarctoussaint, #myequidream, #chambly, #creissanequitation, #meurchin, #djahilcoupier, #dominiquebouchery, #alexisgillon, #mikellegall, #maximegouin, #ukigroom, #coupedumonde, 
 

Partager cet article
Repost1

Victor CAZES interview under 16

Publié le par helene33660@aol.com

Victor CAZES interview under 16
Victor CAZES interview under 16
Victor CAZES interview under 16
Victor CAZES interview under 16
Victor CAZES interview under 16
Victor CAZES interview under 16

Connaissez vous Victor Cazes ?   EDF  Under 16

Bonjour Victor…  Te voici dans la liste des joueurs présélectionnés pour intégrer l’Équipe de France  « Cadets »  qui participera à la Coupe du Monde de Saint Lô. Je sais que tout n’est pas gagné et que la sélection véritable  ne sera connue qu’en juillet, mais peux tu nous  parler un peu de toi  et de ta passion pour le horse ball ? 

Peux-tu décrire  ton parcours équestre?   
Bonjour Hélène. Je suis donc Victor CAZES. J’ai 16 ans. J’ai commencé l’équitation à 3 ans et le horse ball à l’âge de 6 ans dans le club de Grans. C’était à l’occasion d’une journée portes ouvertes. Je pratique donc le horse Ball depuis 10ans et je possède mon galop 7.

Qu’est ce qui te plait autant dans ce sport ?
Dans le horse Ball , j’aime le collectif, le lien avec l’animal et mes coéquipiers.

Peux- tu nous parler de ton poney ?
Le poney avec lequel je joue cette année se nomme Tromploeil du figuier. Je l’apprécie car il est rapide, maniable et stable sur les phases de jeux arrêtées. Il a aussi quelques défauts : il est sanguin, et  monte trop vite dans le rouge. 
Je l’ai rencontré dans l’un des boxes de l Ecurie Des Elfes . Il venait d’y arriver grâce à Clement Garcia . Il appartient à Raphaël Dubois.

Que retiens- tu  de ton championnat de France 2022 ? 
Ce championnat de France a été une belle expérience. Il y a eu une très bonne ambiance, avec une belle victoire  et cette présélection en EDF  avec tous  mes coéquipiers. 
Mon plus beau souvenir reste la victoire obtenue lors du dernier match. Déjà, parce que nous avons remporté ce match, ensuite parce que les supporters étaient très nombreux à nous soutenir. C’était un match vraiment bien.  Par contre je n’ai pas aimé mon premier match, dans lequel je me suis trouvé plus mauvais. En fait, je réfléchissais beaucoup trop, je n’étais pas dedans comme on dit.  Je dois oublier ce match là… 

Quel est ton joueur préféré ?  Ton cheval  favori ?
Mon joueur préféré  Tom Dupau . J’apprécie sa manière de jouer, son toucher de balle. En plus il a toujours l’envie de gagner. En ce qui concerne  mon cheval favori, c’est Quai que monte Roxanne Dubois. Il est super rapide, maniable et excellent en défense.

Comment arrives-tu à lier équitation de haut niveau et les études  ?
Je me débrouille comme je peux et pour l’instant ça marche plutôt bien. Je suis en seconde, au lycée de l’Emperi de Salon de Provence.

Comment as-tu vécu cette année de compétition ?
J’en garde un très bon souvenir  avec une belle série de victoires. Nous avons participé à la Ligue Méditerranéenne et cela a été très positif.  Grace à tous ces week-ends, on a pu rencontrer nos copains du Nord et faire des matchs contre des équipes que nous n’avions pas l’habitude de jouer.

Comment envisages- tu cette Coupe du Monde ( bien sur si tu es sélectionné)
Je l’envisage de manière positive, cela sera une très belle expérience, avec je l’espère mes coéquipiers des Elfes, et surtout une  belle victoire au final.

Crédit photo :

#Victorcazes, #U-16, #saintlo, #ecuriesdupato, #FIHB, #equipedefrance, #horseball, #coupedumonde2022, #worldcup, #championship, #horseballteam, #equestrian, petitechroniqued’helene, #Raphaeldubois, #hb, #ecuriesdeselfes, #quai, #liguemediterranee, #tomdupau, #roxannedubois, #lemperi, #grans, #tromploeildufiguier,#clementgarcia, #salondeprovence,

Partager cet article
Repost1

Julien Ribatti, horse balleur de talent

Publié le par helene33660@aol.com

Julien Ribatti, horse balleur de talent
Julien Ribatti, horse balleur de talent
Julien Ribatti, horse balleur de talent
Julien Ribatti, horse balleur de talent
Julien Ribatti, horse balleur de talent
Julien Ribatti, horse balleur de talent
Julien Ribatti, horse balleur de talent
Julien Ribatti, horse balleur de talent

Bonjour Julien…  Ton nom est apparu dans la liste des joueurs présélectionnés U-21 qui participeront potentiellement  à la Coupe du Monde de Saint LO. Je sais que tout n’est pas gagné et que la sélection véritable  ne sera connue qu’en juillet, mais peux tu nous  parler un peu de toi et de ta passion ?

Bonjour Hélène.   
Je suis donc Julien RIBATTI. J’ai 17 ans. J’ai découvert le monde équin lors d’un stage à l’âge de 7 ans aux écuries des Elfes, et par la même occasion le horse ball. Dès lors, j’ai su que je voulais pratiquer cette discipline  dans laquelle je me suis investi . Avec les Elfes, nous avons remporté à plusieurs reprises les Championnats de France.

Qu’est ce qui te plait autant dans le Horse Ball ?
Pour moi, le horse ball représente un sport complet. Il met en valeur l’esprit d’équipe. Il nécessite une excellente condition physique. La mise en place de stratégies, les enjeux, les compétitions, le fait de partager tout cela avec son cheval est très important pour moi.

Justement que peux-tu nous dire de lui ? 
Mon cheval s’appelle Akhua. C’est un pur sang de 15 ans, que nous avions acheté en Espagne à Miguel Julia. Il appartenait à mon frère.   Je l’ai récupéré quand Thomas a arrêté le horse ball.
Actuellement, je le monte 4 à 5 fois par semaine avec 1 entraînement.
Akhua est tres rapide, réactif. Il est efficace en défense avec une bonne stabilité. Il a aussi un défaut : il est trop gentil. 😜

Que retiens- tu  de ton championnat de France 2022 ?   Quel est ton plus beau souvenir de match ? Le pire ?
Comme tu le sais, Hélène, nous revenons de Lamotte Beuvron où j’ai passé un très bon week-end. Nous nous sommes retrouvés pour constituer une équipe dite des U-21.  Nous nous sommes tous très bien entendus. Ça a été un plaisir de jouer avec des joueurs que l’on ne connaît pas. C’était sympa. Sans compter que nous avons remporté le championnat. 


J’ai également participé à la Ligue Méditerranée. C’est un championnat qui réunit des clubs espagnol italien et français. C’est comme ça que j’ai eu l’occasion de me confronter aux meilleures joueurs de la pro élite. J’ai pu acquérir une expérience enrichissante. Je garde en moi le grand honneur de m’être confronté à l’un des meilleurs joueurs du monde : Gil Carbones. Mine de rien, cela m’a permis de réaliser la marge de progression qui me reste à accomplir pour arriver à ce niveau.

Tu me demandes quel est mon plus beau souvenir.. En ce qui me concerne, j’ai réuni dans le même match mon plus beau et mon pire souvenir ! C’était l’été dernier lors de mon dernier match cadet avec ce poney que je montais depuis 4 ans déjà. Lors de ce dernier match, j’ai profité au maximum de chaque instant. Je me suis régalé à jouer avec mon poney et mon équipe. Mais hélas, la roue tourne, et les choses évoluent… 


Je suis curieuse : Quel est ton joueur préféré ?
J’aime beaucoup Tom Dupau. J’aime son originalité, sa vision du jeu, son efficacité en défense et ses coups d’éclat !  Il est capable de faire des choses venues d’un autre monde. Je voudrais souligner Adria Crous  et Hector Dubois qui ont pour moi une vision extraordinaire du jeu et un jeu collectif hors du commun. 
J’adore aussi  la jument de Pau Crous, Rinconeda, celle avec laquelle il a remporté  la Coupe de France. Je trouve cette jument exceptionnelle dans son allure, son agilité et sa rapidité. 

Julien, comment as-tu  vécu et organisé ta période Covid ?
Pendant le covid, tout  était compliqué car on ne pouvait plus  monter ni jouer au horse ball . Je me dis que j’ai été privé de mes 2 années cadet (les meilleures d’après certains ) donc il y avait forcément de la frustration en moi. 

Comment arrives-tu à lier l’équitation de haut niveau et ton parcours scolaire ?
Actuellement je suis en première scientifique. Je réussis à concilier mes études et mes cours d’équitation. Je monte 5 fois par semaine, ce qui nécessite une organisation précise.  Je ne dis pas que c’est toujours facile. Il faut gérer et anticiper.

Nous arrivons à la fin de l’interview. Comment envisages-tu cette Coupe du Monde ?
J’avoue que c’est encore plus excitant de savoir que l’on va jouer pour les Championnats du monde.  je pense qu’il y aura beaucoup d’émotion car de nombreux Compatriotes vont faire le déplacement. Il va falloir gérer la pression pour ne pas les décevoir. Et puis j’avoue que suivre les traces de mon frère Thomas qui a eu la chance de participer au championnat d’Europe Cadet en 2019 à Saint Lo attise mon envie d’y être. Maintenant je suis conscient qu’uniquement 8 joueurs seront retenus, rien n’est donc encore joué. Seuls les meilleurs seront gardés  et feront partie de cette équipe de France.

Aimerais tu ajouter quelque chose ?
Je voudrais dire que cette saison a été compliquée puisque nous n’avions pas réellement d’équipe constituée. Cependant, pour ma première saison à cheval, j’ai eu l’opportunité de jouer contre les meilleurs joueurs notamment lors de la Coupe de France. Alors je garde de cette année une image très positive d’autant que je savais que seul un travail acharné m’aiderait  à augmenter mon niveau de jeu, surtout si je veux atteindre le niveau des meilleurs un jour.

Maintenant, je voudrais remercier tout d’abord mes parents, mon coach pour leurs soutiens indéfectibles, sans oublier mon coéquipier Alexandre Camplo, sans qui cette aventure n’aurait  pas été possible.
Bien sur, je souhaite le meilleur  à tous ceux qui auront la chance d’être sélectionnés, et qu’ils nous remportent cette coupe du monde.

Crédit photo :

#julienribatti, #U-21, #saintlo, #ecuriesdupato, #FIHB, #equipedefrance, #horseball, #coupedumonde2022, #worldcup, #championship, #horseballteam, #equestrian, petitechroniqued’helene, #thomasribatti, #hb, #ecuriesdeselfes, #akhua, #migueljulia, #liguemediterranee, #gilcarbones, #tomdupau, #adriacrous, #hectordubois, #paulcrous, #alexandrecamplo,###


 

Partager cet article
Repost1

<< < 1 2 3